Il y a 5 ans, Ater Bumblebee, directeur du département de contrôle et régulation des créatures magiques avait tenu le tenu une conférence pour s'exprimer sur les récents bouleversements de Londres. Mettant l'accent sur la sécurité des sorciers et la dangerosité des créatures et hybrides pour la communauté magique, Ater avait appuyé sur les possibilités qu'un jour le monde sorcier soit révélé aux moldus et que cela entrainerait une guerre.

Aujourd'hui, grâce à l’aide de partisans puissants, d’un financement à sa campagne aisé, de son charisme et ses discours convaincants, le verdict est tombé: Ater Bumblebee est nommé premier ministre de la magie.Le tumulte des quartiers se mêle aux angoisses refoulées et les chuchotements se multiplient dans les oreilles les plus curieuses. Une tension s'est levée sur le Londres magique, chacun remarque comme l'air est lourd, comme les appréhensions creusent les discussions. On se prépare à la prochaine annonce du Ministère, aux courroux des gazettes les plus enflammées et tous retiennent leur soufflent, gardent la baguette à portée de main....

Chers créatures et hybrides, par soucis de logistique administrative, il serait peut être préférable que vos papiers soient en règles.




Cassandre Ollivander ▬ fondatrice retraitée
absente ϟ (mp)
Garfield S. Andersem ▬ fondatrice mi-retraitée
présente ϟ (mp)







 

Partagez|


basta → Scar D. Baxter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




Scar D. Baxter

Scar D. Baxter
Messages : 77
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 25



Message
28.07.14 2:22


ScarDrewBaxter
Le matin ta gueule.


Âge ϟ30 ans
Nationalité ϟBritish
Origine ϟSang-Mêlé
Emploi ϟFabriquant de balais
Ancienne maison & école ϟ
Lieu de vie ϟBourg La Fantasque
Date de naissance ϟ
Groupe ϟLigue des Sorciers

Son avis sur la situation du Londres magique ϟSon opinion reste ambigu puisque selon lui, la culture des sorciers se doit d'être conservé de façon à n'être qu'un mythe auprès de simples moldus. Pourtant, cela vient contredire le fait qu'étant lui même le produit de l'amour entre un moldu et un sorcier, il serait bien de délivrer ce bagage de connaissance pour laisser le soin à chacun des parents d'enseigner à leur enfant tout ce qui se rapporte à ses origines. Il balance encore légèrement sur le sujet des créatures puisque si cela se trouve, elles peuvent se trouver à deux extrêmes soit le bien ou le mal, comme les humains, comme les sorciers. Or, c'est un énorme risque à prendre mais ce n'est pas pour autant que les sorciers se doivent de les brimer. Toujours son avis s'accentue entre la Ligue des Sorciers et S.A.U.M.O.N








Caractère
On s'enjaille.


Décédée, déchirée, bafouée, noyée, empiétée. Empiétée, elle, sous eux.

Eux ces synonymes, eux ces mots, eux ces semblables, qui deviennent peu à peu l’antonyme de sa nature, de sa vraie nature. Elle avait son propre empire, elle avait sa propre définition et sa propre « finition ». Maintenant, il n’en faut plus qu’un, pour gouverner ce qu’autrefois celle-ci pouvait maintenir d’une seule main – sa main de fer. Personne n’a pleuré sa perte. Pourquoi? Tout simplement, parce que personne n’a vu cette dernière se fondre, dans ce décor morbide de l’oubli ne se conjuguant plus qu’au passé. Il n’y a que lui. Lui, il est venu, une rose rouge écarlate, déposée à son insu. Une lame ruisselante sur sa joue, lui, n’étant plus que le seul à en connaître sa véritable identité. Il n’en fut pas des plus difficiles d’en percevoir ses traits parmi ces traitres – ces imposteurs. Menteurs sont-ils, aussi réels soient-ils. Il n’y a qu’elle et il n’y a que lui. Lui qui peut la comprendre, lui qui sera ancré dans la vérité (et les autres dans le tort). Et vous, la connaissez-vous? La vraie de vraie? Non celle que ces femmes qui se trimbale avec une simple copie erronée de cette vérité – d’elle.  Je vous parle bien de ces femmes qui se pavanent d’un caractère du moins « farouche », qui baisent par vanterie sous l’excuse d’un plaisir, qui s’associe au présent et pourtant, qui s’évalue au terme de « salope » avec un sourire niait et qui se méprend d’un moindre mécontentement. Mais ce n’est pas tout! Je ne vous ai pas parlé de ces hommes. Ah oui, les hommes! Je vous parle ici de ces hommes qui se croient maître de la situation, qui se vantent de leur coup d’une nuit, qui se pavanent avec l’étiquette de mauvais garçon et qui crient haut et fort virilité et fierté quand ils ne sont que de pauvres effrontés. Ces êtres vivants. Quelle plaie. S’ils n’étaient pas aussi stupide, s’ils n’étaient pas aussi contradictoire et s’ils connaissaient sa VRAIE facette, peut-être que Scar les aimeraient. Car elle, elle est unique et elle se mérite pour vous être dévoilée. Après tout, c’est ça la classe. La vraie de vraie classe. Il l’a porte fièrement, comme un soldat vêtu de son uniforme, prêt à se battre au front. Lui allant comme un gant, il ne se vante pas plus, ça ne serait pas classe après tout. Scar brosse le portrait parfait d’un irritable, d’un indomptable, d’un insouciant, d’un insoucieux, de Scar quoi.

Noir sur blanc, vient ses mots, ses gestes, ses paroles, tous, n’étant que comédie. Une banque de sarcasme dont le crédit est élevé, dont le crédit est loin du Krash Boursier. À l’emprunt d’un visage, d’une expression sous l’hypothèque de ses manières, il se conforme, il se fond sous un aspect crédible. Aussi vraisemblablement soit-il, beaucoup en douteront, beaucoup dénigreront le moindre synonyme de « sérieux » à son égard. Faites comme vous le sentez. Faites comme vous le voulez. Faites que vous le regrettiez.

Certes charmant, charmeur, mais loin d’un prince charmant. Le charme d’un idiot qui se démêle à travers de simples pick-up line, le charme d’un idiot qui s’abreuve des regards des autres, le charme d’un idiot qui sourit bêtement ne sachant pas toujours ce qu’il doit faire, le charme d’un idiot, un vrai de vrai. Il tisse grâce à ses convictions bâtis sur le seuil de cette seule et unique caractéristique, où il en découle plus d’une. Un peu confiant, assez confiant, trop confiant à ce sujet. Croyant être désarmant d’un simple sourire, croyant être désarmant de ses paroles, il colle à sa confiance comme Spider-Man colle aux murs. Ce pouvoir frénétique, ce pouvoir bien trop risqué à ses côtés. Peut-être en deviendra-t-il abusif, peut-être en fera-t-il bon usage. Tant qu’il a des « proies », son pouvoir il l’utilisera.

L’avantage avec Scar, c’est qu’il n’est pas trop chiant. Il se tait, il reste là, il ne bouge pas. Le stimuler c’est le provoquer. Son caractère de jeune garçon sagement assis s’effritera aussitôt. Il voudra les projecteurs, il voudra les regards de tous, sur lui et seulement lui. Planant bien au-dessus de la sous-estime, il s’élève bien plus haut à la lumière de son assurance. Malgré la tête enflée, il ne s’étale pas jusqu’à son apparence. Après tout, le charisme fait son boulot et Scar lui, il en bénéficie.  
Puis, nous voilà aujourd’hui. Nous voilà arrivé à ce stade ou son orgueil et son égo ont pris le dessus sans oublier ses hormones parfois mal placés…Fabriquant de balais, il passe la plupart de ses journées soit à la bibliothèque, soit dans son atelier en train de bâtir, dessiner, construire un nouveau balais. Savourant son désir de connaissance, il ne se gêne pas pour faire l’achat de livre ainsi que quelques visites à travers ce monde de savoir sur papier. Pour ce qui est de son atelier, il fût autrefois et bien encore aujourd’hui, fan de Quidditch, le sport le plus reconnu à travers le monde des sorciers. S’imaginant ainsi plus tard de grands joueurs sur les modèles qu’il a préconçu, il ne cesse de vouloir modifier les détails après détails pour faire du résultat, un modèle parfait.  





Histoire
Et là tu mets une petite phrase pour faire très sympathique.


Une histoire à l’eau de rose, une histoire qui ne se compte pas sur les bouts des doigts, mais qui se compte par millier, par sa simplicité, par sa clarté et de par sa beauté. On l’imagine tout d’abord petit, dans les bras de sa mère, devant le foyer, devant ce foyer, celui où sa mère le bercera contre son corps et sur cette chaise de bois qui se balance de l’avant vers l’arrière. Un petit poupon, un nouveau-né, peu de cheveux sur le crâne et déjà de sang-mêlé. Papa lui, cet homme rationnel, cet homme méthodique, cet homme qui a voulu faire de son fils un homme, un vrai malgré le sang mélangé à travers ses veines. Toujours sera-t-il là pour lui à le pousser, à le faire avancer, à vouloir qu’il soit le plus terre à terre possible et que la magie ne lui monte pas à la tête. Puis, il y a maman. Celle qui se tient devant le foyer avec le petite Scar dans les bras pendant deux à trois années. Elle est une mère, une vraie de vraie. La mère qui veille, la mère douce, la mère poule, la mère qui veut faire de son fils un homme authentique, un homme respectueux qui s’affiche sans remord par rapport à ses racines. Lui ayant transmis de son sang de sorcier, elle lui souhaita le meilleur tout comme elle, tout comme son cheminement et sa maîtrise de la magie.

Bien évidement grandit-il, bien évidement rejoigna t-il l’école des sorciers. Cette fameuse école où plus d’un comme Scar se retrouvera pour appréhender la sorcellerie. Des cours le fascinant et poussant également sa curiosité à un stade irréversible, faisant de Scar un imprévisible. Il voulait voir, il voulait savoir et rien ni personne ne pouvait lui empêcher. Une peste, une vraie de vraie, mais il avait toutefois un minimum de savoir-vivre envers autrui. Affichant l’emblème de Gryffondor sur ses vêtements, il se comportait du moins conciliant avec tous malgré quelques différents, on ne peut dire qu’il ne s’est pas amusé à travers les couloirs de Poudlard.

Puis le voilà aujourd'hui toujours à la recherche de ce balais, de cet oeuvre parfait qui peut-être un jour servira pour les grands joueurs de Quidditch. Malgré le fait qu'il soit orgueilleux, malgré le fait que ses hormones s'élèvent tranquillement, il reste toujours ce gamin rêveur. Celui qui souhaite faire le balais conçu spécialement pour les pros, celui qui souhaite faire le balais le plus performant et celui que tous, verront à travers un match de Quidditch. Un sport pour lequel il voue un certain culte depuis qu'il est tout petit, comme la plupart des sorciers de ce monde. Soit il se retrouve dans son atelier, soit il se trouve dans la bibliothèque s'abreuvant par le biais de sa curiosité, de savoir sur papier. Loin des regards, loin du jugement, il s'en contre fiche de posséder l'étiquette de rat de bibliothèque. Aujourd'hui, il est dans sa bulle, son seul et unique but est de construire, bâtir, dessiner un balais parfait et le reste, basta.





Derrière l'écran
Et là tu mets une petite phrase pour faire très sympathique.


Pseudo ϟBatman
Et l'âge ϟ2 ans en âge d'ornithorynque
Male, Femelle, ou Bumblebee ϟVoldemort
Comment tu as connu Pimentine ϟSur Top Site!
Des suggestions pour Pimentine ?Euh non aucune en tête!
C'est quoi, Pimentine ? ϟUn forum Harry Potter vas lire le contexte j'vais pas tout te dire ta cru quoi??
Personnage sur l'avatar ϟTetsuro Kuroo





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Papa Fayot

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
28.07.14 8:05

Bienvenue sur Pimentine votre vénérée grandeur ! ♥

Ton personnage me semble intéressant, peut-être serait-il encore mieux s'il portait des lunettes. Je peux t'en prêter, j'en ai tout une armoire.
Sinon, tout est bon, tu peux poursuivre ta fiche dès que tu le souhaites ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Scar D. Baxter

Scar D. Baxter
Messages : 77
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 25



Message
31.07.14 4:31

Test RP, le caractère uniquement, je galère à l'histoire je me sens plutôt mal bref. Désolé puis voilà amen, bizou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Papa Fayot

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
31.07.14 9:40


Bienvenue à Londres !


C'est vrai qu'un peu plus de longueur aurait été agréable, vu comment tu écris, mais l'histoire est tout de même parfaite ♥. Bravo à toi pour ta validation et que Scar s'amuse bien dans le Londres magique surtout ! (Oh, et, je te fais confiance pour remplir ta date de naissance sous peu)


Félicitations ! Tu es désormais validé, ta fiche est certainement trop cool, et tu vas désormais pouvoir jouer avec tous les autres sorciers, créatures et hybrides du forum ! Quelle veine hein ♥.

Sache que, si tu  veux faire les choses dans l'ordre, je t'invite à te rendre dans la catégorie des listes et des recensements. Là-bas, tu vas pouvoir recenser ton métier, ton avatar, ton quartier, et pleins d'autres choses. On compte sur toi !

Après, il faudra penser à bien t'occuper de ton sorcier. Tu trouveras un endroit pour établir des relations, et même un autre pour gérer tes rps. Et puis, le plus fun dans tout ça, ce sont les péripéties ! Ne les rate pas, ce serait dommage.

Bon, on a fini avec les infos de base, on va te laisser tranquille. Surtout, amuse-toi bien sur Pimentine ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

basta → Scar D. Baxter

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: Fiches-