Il y a 5 ans, Ater Bumblebee, directeur du département de contrôle et régulation des créatures magiques avait tenu le tenu une conférence pour s'exprimer sur les récents bouleversements de Londres. Mettant l'accent sur la sécurité des sorciers et la dangerosité des créatures et hybrides pour la communauté magique, Ater avait appuyé sur les possibilités qu'un jour le monde sorcier soit révélé aux moldus et que cela entrainerait une guerre.

Aujourd'hui, grâce à l’aide de partisans puissants, d’un financement à sa campagne aisé, de son charisme et ses discours convaincants, le verdict est tombé: Ater Bumblebee est nommé premier ministre de la magie.Le tumulte des quartiers se mêle aux angoisses refoulées et les chuchotements se multiplient dans les oreilles les plus curieuses. Une tension s'est levée sur le Londres magique, chacun remarque comme l'air est lourd, comme les appréhensions creusent les discussions. On se prépare à la prochaine annonce du Ministère, aux courroux des gazettes les plus enflammées et tous retiennent leur soufflent, gardent la baguette à portée de main....

Chers créatures et hybrides, par soucis de logistique administrative, il serait peut être préférable que vos papiers soient en règles.




Cassandre Ollivander ▬ fondatrice retraitée
absente ϟ (mp)
Garfield S. Andersem ▬ fondatrice mi-retraitée
présente ϟ (mp)







 

Partagez|


More Light Research - Laertes Harper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




Laertes Harper

Laertes Harper
Messages : 80
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 27



Message
21.07.14 4:22


Laertes Harper
Let us go then, you and I, when the evening is spread out against the sky


Âge ϟ 26 ans
Nationalité ϟ Irlandaise
Origine ϟ Né-moldu
Emploi ϟ Peintre/Portraitiste
Ancienne maison & école ϟ Serdaigle/Poudlard
Lieu de vie ϟ Bourg La Fantasque.
Date de naissance ϟ 13 mars 1988
Groupe ϟ S.A.U.M.O.N.

Son avis sur la situation du Londres magique ϟ L'atmosphère de Londres en ce moment est très propice au débat et à l'avancement d'idées originales et nouvelles. Laertes trouve que c'est très intéressant, et en profite pour faire savoir ce qu'il pense.








Caractère
I read, most of the night, and go south in the winter


Laertes est un artiste. Depuis qu'il est tout petit, ses parents l'avaient deviné : quand il dessinait avec ses frères et soeurs, pourtant plus âgés que lui, il leur disait "non, pas comme ça" ou "ajoute un peu de rouge, là, ça fera plus joli". Et puis, il s'amusait beaucoup à faire des tas de collages et de peintures et revenait souvent de l'école les mains couvertes de feutre, avec un sourire ravi sur le visage.

Passionné par ce qu'il fait, Laertes adulte n'est pas bien différent de ce qu'il était enfant. Il a toujours de la peinture sur les doigts, il passe des journées entières sans sortir de son atelier à expérimenter sur ses toiles avant de retourner se coucher, épuisé mais heureux. Si l'on dit "expérimenter", ce n'est pas pour rien. Ses tableaux qu'on peut sans l'ombre d'un doute qualifier de "modernes", voire d'"abstraits", sont l'issue d'une grande réflexion sur l'art et la magie qui a commencé lors de ses premières années à Poudlard, et n'a pas encore été achevée. Il pense beaucoup, Laertes, il réfléchis, il calcule, il prend son temps. Certaines de ces journées d'expérimentations, il peut passer des heures à fixer une toile avant d'ajouter une toute petite pointe de vert là, dans le coin, ou à faire des mélanges de couleur jusqu'à obtenir exactement celle qu'il voulait, ou encore à lancer des sorts à ses toiles jusqu'à ce qu'elles bougent comme il l'entend. C'est un perfectionniste. Et, du coup, ses toiles sont souvent abandonnées ou, terminées, finissent dans un coin de son atelier à prendre la poussière. Il a seulement six ou sept toiles dont il est content à l'heure actuelle.

Ce que veut Laertes, avant tout, c'est avoir du poids dans ce monde, participer à l'avancée de l'art et de la pensée. Oui, rien que ça. Malheureusement, il faut le dire, si on en croit la critique artistique du Londres moldu, il n'est pas très bon. Ses oeuvres, bien qu'elles aient été accrochées dans des galléries réputées, sont tout simplement ignorée par la critique, et le public ne les achète pas. Pas de louanges, pas de bataille d'Hernani non plus, rien du tout. Et ça, c'est un coup dur pour Laertes, qui met tant de passion et d'effort dans chacune de ses toiles, et qui rêvait de vivre de son art - ou au moins, de participer à la vie artistique de Londres. Mais, borné, il continue sur sa lancée et ne remet pas en question son projet artistique, parce que ce serait aussi difficile que de remettre en question sa personnalité toute entière.

Mais Laertes n'est pas renfermé sur lui-même pour autant. Il aime la compagnie des autres, même s'il est un peu maladroit dans ses relations, il aime parler de tout et de rien, mais surtout de grands concepts et d'idéaux, d'art et de politique, mais aussi d'amitié, de bonheur et d'amour. L'amour, c'est encore un idéal de Laertes. Il est particulièrement sensible à la beauté féminine, qui l'inspire beaucoup, mais ce qu'il cherche sans désespérer c'est la femme parfaite, l'amour d'une vie, sa muse et sa compagne. Il croyait l'avoir trouvée quand il était plus jeune, mais elle l'a quitté et depuis, il a tendance à comparer toutes les femmes à la première qui a compté pour lui.





Histoire
Whether I shall turn out to be the hero of my own life, or whether that station will be held by anybody else, these pages must show.


Il était une fois, un homme et une femme qui n'avaient absolument aucun problème pour avoir des enfants. D'ailleurs, ils aimaient tellement ça qu'ils avaient renouvelé l'expérience six fois déjà, et attendaient le septième - qui, même s'ils ne le savaient pas encore, serait le dernier. Leur aîné avait 12 ans, leur cadette 2, et voilà qu'un petit bébé tout rose faisait son entrée dans la famille : Laertes était né.

Il était un petit garçon assez commun, il faisait quelques bêtises, plus par maladresse et curiosité que par irrespect, il aimait beaucoup dire ce qu'il pensait et écoutait les adultes avec un air de profonde attention qui faisait rire ses parents. Il s'intégra vite dans sa grande famille, et faisait la paire avec sa plus jeune soeur, Amber, avec qui il adorait jouer. On se rendit vite compte que ce que Laertes adorait par-dessus tout, c'était créer. Il faisait de nombreux dessins qu'il s'obstinait à accrocher sur les murs de la maison, pleurait quand on défaisait ses oeuvres en pâte à modeler, et encadrait même, à 5 ans, les ateliers pâte à sel de ses frangins, en leur disant quoi faire et comment. Dès son plus jeune âge, il avait des idées assez arrêtées et ne se faisait pas prier pour le faire savoir, même s'il était le plus petit. Il prenait aussi grand plaisir à écouter les opinions de ses frères et soeurs, et à leur poser plein de questions sur tout et n'importe quoi, ce qui aidait à le rendre quand même supportable par sa fratrie.

Et puis, un jour, alors qu'il avait 7 ans, il se passa quelque chose de très étrange. Il faisait de la luge avec Amber lorsque sa soeur s'exclama en levant les bras, au milieu de la descente, "Je vole !". Laertes, tout excité, qui voulait participer au jeu, s'exclama de même, et… La luge décolla. Elle vola sur dix bons mètres sous les yeux ébahis de toute la famille, avant de se poser en douceur sur la neige. Personne dans la famille de Laertes n'était sorcier, alors l'exploit n'avait aucun sens pour eux, ils étaient bouche bée. On se rendit vite compte, cependant, qu'il fallait taire l'évènement à ceux qui n'étaient pas de la famille proche, et tous les frères et soeurs de Laertes le regardèrent à partir de ce jour avec admiration et envie.

Quelques autres miracles se produisirent encore autour du petit garçon, et tout le monde dans la famille célébrait ces évènements avec un bon gâteau au chocolat, certains que Laertes était un magicien de conte de fée. Laertes, lui, voyait ça comme quelque chose de tout à fait normal, et jouait beaucoup au sorcier avec ses frères et soeurs, qui prétendaient pour l'occasion avoir eux aussi des pouvoirs magiques, et cela ne fit que le rapprocher de sa famille.

Et puis, Laertes eut 11 ans, et sa lettre d'admission à Poudlard arriva par un hibou grand duc qui ne surprit personne. On se doutait bien que quelque chose comme ça allait arriver. Mais ce fut un coup dur pour Laertes de quitter sa grande famille, tous ses frères et soeurs, pour se faire une place à Poudlard. Au début, il continua à envoyer beaucoup de lettres à ses frères et soeurs, mais comme il était jeune, les lettres hebdomadaires se firent de plus en plus rares, d'un côté comme de l'autre, à part de la part de ses parents. Il était tout émerveillé par le château de Poudlard et tous ses secrets, il avait de nouveaux amis, une nouvelle vie… Et lorsqu'il rentra pour l'été chez ses parents, il se rendit compte qu'il n'avait plus grand-chose en commun avec ses frères et soeurs.

Cependant, il était toujours jeune et insouciant, alors ces changements ne firent pas grande impression sur son âme à cette époque-là. il était aveuglé par la beauté de la magie et ne voyait pas vraiment l'écart qui se creusait entre lui et sa fratrie.

Pendant ce temps, à Poudlard, il découvrait les beautés de l'art sorcier, et les comparait avec l'art moldu que ses parents l'emmenaient voir pendant les vacances, et alors commença dans son esprit un grand travail de comparaison, de pesage du pour et du contre, d'élaboration de ce qu'il croyait, lui, être l'art, le vrai. Il avait 14 ans lorsqu'il commença vraiment à peindre, avec du matériel qu'il achetait à Pré-au-Lard ou que lui envoyaient ses parents. Il étudiait aussi beaucoup les sortilèges qui animaient les tableaux, et faisait beaucoup d'expériences sur ses oeuvres dans la salle commune des Serdaigles, où il faisait perdre pas mal de points à cause des taches de peinture qu'il laissait sur les meubles.

C'est deux ans plus tard, alors qu'il était en 6ème année, qu'il rencontra celle qui allait chambouler sa vie. Elle s'appelait April, elle avait une chevelure flamboyante et une franchise merveilleuse, et il tomba désespérément amoureux d'elle. Ses peintures, qui n'étaient pas encore aussi abstraites que quand il serait adulte, la représentaient elle, ou en tous cas une version onirique d'elle, avec la fureur de ses sentiments pour elle. Elle finit par être séduite, et pendant deux semaines, ils furent les amoureux les plus heureux du monde. Et puis, du jour au lendemain, plus rien. Elle rompit. Laertes, qui se voyait déjà vivre jusqu'au crépuscule de sa vie dans les bras d'April, fut dévasté, et ne put s'empêcher de la suivre partout pendant des mois avec des yeux de chien battu. Puis il l'évita. Il la peignait toujours, mais cette fois-ci elle était son Eden, son paradis perdu. Il se sentait exilé.

Mais voilà que la fin de ses études à Poudlard approchait. Il n'avait qu'une envie, c'était de devenir artiste, mais il savait qu'il avait beaucoup à apprendre encore. Alors, il décida d'aller étudier l'histoire de l'art dans une université moldue, tout en continuant à peindre. Il comptait ainsi réparer un peu ses relations avec sa famille, qu'il avait délaissée pendant ses études à Poudlard. Mais après quelques temps seulement chez les moldus, il se rendit compte que le monde sorcier lui manquait, et il passa le plus clair de son temps libre au Chemin de Traverse ou dans les autres quartiers sorciers de Londres, observant la vie de tous les jours de cette multitude de gens. Il regrettait énormément de ne pas pouvoir partager tout cela avec ses frères et soeurs, et c'est à ce moment-là qu'il se rendit enfin compte de tout ce qui le séparait à présent de sa famille, un fossé qu'il serait pour toujours impossible de combler, parce qu'ils n'avaient jamais vu la magnificence de Poudlard, parce qu'il leur était impossible d'avouer à leurs époux respectifs l'existence du monde magique, tout ça à cause du secret magique.

C'est à ce moment-là que Laertes s'engagea pour la première fois avec le mouvement S.A.U.M.O.N., et ce fut là qu'il revit April, pour la première fois depuis Poudlard. Ils échangèrent d'abord les banalités d'usage, puis Laertes s'aperçut qu'il lui avait tout à fait pardonné de l'avoir quitté si abruptement à Poudlard. Ils discutèrent alors de choses et d'autres, de politique, de leur vie, de ce qu'ils aimaient et ce qu'ils regrettaient, et bien vite, ils devinrent très bons amis, se retrouvant souvent pour échanger une bièreaubeurre et quelques paroles dans un pub du Chemin de Traverse.

Et puis, les études d'histoire de l'art de Laertes furent terminées, et il se sentait prêt comme jamais à mettre le feu aux poudres dans le milieu artistique magique londonien. Malheureusement pour lui, c'est tout le contraire qui arriva : il passa totalement inaperçu. Ses oeuvres ne faisaient pas le moindre remous dans la critique, personne n'achetait ses tableaux… Au début, plein d'espoir et d'illusions, il se crut "en avance sur son temps", que "son heure viendrait", qu'on n'était "pas encore prêt pour sa forme d'art"… Mais au bout de six mois, ses économies arrivaient à leur terme, et il n'avait toujours rien vendu. Alors, comme l'échéance de son loyer approchait, il se résolut à faire quelque chose qu'il n'aurait jamais cru faire dans son idéalisme passé : il vendit son âme d'artiste, et se mit à faire des portraits. Pour ça, par contre, ces oeuvres qu'il rechignait presque à signer de son nom, il acquis assez vite une bonne réputation, et les sorciers de bonne famille - et certains autres, aussi - se pressaient à sa porte pour se faire immortaliser. Et Laertes soupirait, déçu, mais au moins, il payait son appartement et sa nourriture sans peine, et continuait à côté à travailler sur ses vraies oeuvres.





Derrière l'écran
Do I dare disturb the universe ?


Pseudo ϟ Merry June
Et l'âge ϟ 22 ans
Male, Femelle, ou Bumblebee ϟ Femelle !
Comment tu as connu Pimentine ϟ Je viens tout droit de Wiggenweld, où je suis Juliet(/Circe/Alice)
Des suggestions pour Pimentine ?
C'est quoi, Pimentine ? ϟ C'est la vie.
Personnage sur l'avatar ϟ Clear, de Dramatical Murder. (et les petites icônes de la fiche sont des morceaux de tableaux de Georgia O'Keeffe)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Papa Fayot

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
28.07.14 7:09

Bienvenue sur Pimentine Laertes ! ♥

Ton petit (grand) artiste est adorable comme tout. J'espère que tous les sorciers de Londres finiront par se battre pour ses toiles !
(personnellement, si tu peins un portrait grandeur nature de ma splendeur, j'achète)
En tout cas, j'ai hâte de lire la suite de ta fiche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Laertes Harper

Laertes Harper
Messages : 80
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 27



Message
30.07.14 22:08

Un grand merci à toi Mr Papa Fayot (je peins aussi des portraits sur commande).

J'ai terminé ma fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Papa Fayot

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
31.07.14 20:26


Bienvenue à Londres !


Ohoh, des choses se préparent avec April... Un adorable jeune homme à suivre de près en RP, c'est sûr ♥


Félicitations ! Tu es désormais validé, ta fiche est certainement trop cool, et tu vas désormais pouvoir jouer avec tous les autres sorciers, créatures et hybrides du forum ! Quelle veine hein ♥.

Sache que, si tu veux faire les choses dans l'ordre, je t'invite à te rendre dans la catégorie des listes et des recensements. Là-bas, tu vas pouvoir recenser ton métier, ton avatar, ton quartier, et pleins d'autres choses. On compte sur toi !

Après, il faudra penser à bien t'occuper de ton sorcier. Tu trouveras un endroit pour établir des relations, et même un autre pour gérer tes rps. Et puis, le plus fun dans tout ça, ce sont les péripéties ! Ne les rate pas, ce serait dommage.

Bon, on a fini avec les infos de base, on va te laisser tranquille. Surtout, amuse-toi bien sur Pimentine ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

More Light Research - Laertes Harper

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: Fiches-