Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


C'était mieux avant - Cornelius Ignis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




avatar

Cornelius E. Ignis
Messages : 2
Date d'inscription : 10/01/2015



Message
10.01.15 22:22


Cornelius Elliott Ignis
I'm waking up to ash and dust
I wipe my brow and I sweat my rust


Âge ? 52 ans
Nationalité ? Ecossaise
Origine ? sang-mêlé
Emploi ? Soigneur de Dragons
Ancienne maison & école ? Poudlard & Poufsouffle
Lieu de vie ? Quartier Maëva
Date de naissance ? 1er février
Groupe ? Ligue des Sorciers

Son avis sur la situation du Londres magique ? Cornelius est scandalisé par les développements politiques que subit le Royaume-Uni magique aujourd'hui. Candidus Bumblebee est un dangereux idéaliste qui n'apportera que malheur à la société. Le changement n'apporte jamais rien de bon. Cornelius est profondément conservateur.








Caractère
But I am hell bound
Though this is all for you


Cornelius Elliott Ignis est un être aigri et acariâtre.

Cornelius est extrêmement exigeant envers les autres. Il passe son temps à trouver des défauts aux services et aux biens qu'on lui présente, exige sans cesse qu'on les corrige, renvoie les plats aux cuisines dans les restaurants, se plaint de la couture des boutons de ses chemises, trouve les choses au mieux « passables » et ne semble jamais content. Pour lui, le monde est d'une effroyable médiocrité qui se révèle dans tous les aspects de la société, des décisions politiques du Ministre de la Magie au bruit qu'on appelle musique et qu'écoute aujourd'hui la jeunesse. Pour lui, tout était mieux avant. Et il le fait savoir.

Il est seul. Il a réussi à s'aliéner la majeure partie de ses anciens amis, et ne fait pas d'efforts pour s'en faire de nouveaux. Il ne fait rien pour se montrer aimable envers les gens. Il juge d'ailleurs la plupart de ses concitoyens comme indignes de son attention, surtout les jeunes, qui ne savent rien. Cornelius n'a jamais eu de véritable amoureuse, ne s'est jamais marié, et il vit aujourd'hui dans un petit appartement et dans une extrême solitude, ce qui ne le dérange pas trop. Il trouve que c'est mieux ainsi. La seule personne envers qui Cornelius se montre gentil (et docile) c'est sa mère, une femme extravertie et envahissante vivant dans la banlieue d'Inverness, et qui traite son fils comme s'il était encore un enfant. Lorsqu'il vient la voir, elle lui fait son lit, sa lessive et ses repas, l'envoie se coucher à neuf heures du soir et vient le réveiller le matin. Cornelius se laisse faire en disant merci. Il aime bien sa mère, mais il ne va pas la voir souvent.

Cornelius a ses petites habitudes et n'aime pas qu'on les dérange. Il se lève tôt le matin, prends toujours la même chose au petit déjeuner, s'habille avec des habits d'une autre époque et déteste en changer. Il déteste la nouveauté. Il déteste le changement.

Cornelius est soigneur de dragons – ou plutôt, il était. Il en voit encore, et il sait toujours très bien s'en occuper, mais il passe la plupart de son temps à s'occuper de paperasserie administrative et à dégoûter du métier les apprentis potentiels qu'il est forcé d'accepter à cause des exigences du gouvernement. Aucun de ces jeunes gens n'a les qualités requises pour s'occuper d'un dragon, à ses yeux. Il a déménagé à Londres pour se distancer de ces animaux et se trouver une excuse pour faire du travail administratif. Ca ne l'empêche pas de passer son temps à se plaindre de toutes ces nouvelles directives qui n'existaient pas avant, et de ces complications administratives qui ont tout gâchés, alors que tout était plus simple et plus efficace avant – avant, ce passé fantasmé où tout était mieux.

C'est qu'il n'a pas toujours été aussi difficile à vivre. Quand il était plus jeune, il était beaucoup plus agréable, il était blagueur, il était souriant, il était passionné et bourreau de travail, il aimait encourager les autres à se dépasser, et il était aventureux et même un peu tête brûlée. Il était excellent et reconnu dans son domaine, et passait son temps à voyager pour s'occuper de dragons sauvages. Mais quelque chose est arrivé – un malheur, un accident dont il était responsable, et depuis, Cornelius s'est peu à peu refermé sur lui-même pour devenir ce qu'il est aujourd'hui, un vieil homme qui passe sa vie à repousser les autres et à refuser de vivre sa vie. Cornelius rêve de la retraite qui va bientôt arriver. Cornelius s'imagine aller vivre ailleurs, dans une petite ville ou un petit village quelque part au Royaume-Uni, où il pourra passer le reste de sa vie à faire exactement les mêmes choses jour après jour, sauf une ou deux semaines en été où il ira voir sa mère.





Histoire
If you love somebody
Better tell them while they're here, 'cause


Au début, tout allait bien.

Cornelius avait été admis à Poudlard, et il avait quitté la petite ville tranquille d'Inverness, où il vivait seul avec sa mère, pour aller habiter dans l'immense château – faisant au passage un trajet stupide où il descendait jusqu'à Londres pour prendre le Poudlard Express qui remontait tout en haut du Royaume-Uni pour le déposer à côté de chez lui. Il avait été réparti à Poufsouffle, et s'était totalement épanoui dans cette maison. Il travaillait dur, il avait des bonnes notes, il aimait aider ses cadets, il avait même fini par être nommé préfet. Il vivait entouré d'amis, et participait à toutes les activités qu'organisait l'école, aussi farfelues soient-elles. Il encourageait l'équipe des jaunes et suivait de près la course aux points et la coupe des Quatre Maisons. Il aimait beaucoup Poudlard et semblait s'y être très bien intégré. Cornelius avait tout pour réussir.

Le jeune homme quitta l'école avec les honneurs et des diplômes bardés de E et de O, et se mit en quête d'un sens à sa vie – ou plus prosaïquement, d'un petit boulot lui permettant de faire tout ce qu'il voulait, histoire de profiter pleinement de sa nouvelle indépendance que lui offrait son statut de jeune adulte. Cornelius se débrouilla très bien. Cornelius accumula tout un tas d'expériences diverses, changea fréquemment de travail et de location, voyagea beaucoup, et puis tomba amoureux quelque part en Roumanie rurale. C'était un dragon. Il savait ce qu'il voulait faire. Cornelius avait toujours aimé les dragons, en théorie – les soins aux créatures magiques avaient été sa matière préféré, et il avait passé des heures à lire tous les livres de la bibliothèque sur le sujet – mais c'était la première fois qu'il en voyait un, en vrai. On ne soignait pas de dragons à Poudlard. Et la bête était terrible, effrayante et majestueuse, elle imposait le respect et semblait en même temps le provoquer, le pousser à l'égaler, aussi stupide que cela pouvait paraître. Cornelius n'expliquait pas vraiment ce sentiment. Il était juste fasciné. Il était resté dans cette réserve des semaines durant et il étai rentré au pays avec une idée fixe : passer sa vie à s'occuper des dragons.

La tâche fut beaucoup plus difficile que prévu, mais le jeune homme s'accrocha. Il réussit à convaincre un maître de le prendre comme apprenti, grâce à son sens du contact avec les gens et à son acharnement au travail, et il apparut tout de suite que Cornelius était doué. Très doué. Le jeune homme prit rapidement de l'assurance, et une fois son apprentissage terminé, se vit confier de plus en plus de responsabilités. On commençait à le connaître. On le demandait. On se l'arrachait. On voulait devenir son apprenti, on voulait l'avoir dans son équipe, et le jeune homme, grisé par son succès et poussé par sa générosité, acceptait tout, et faisait de son mieux pour honorer ses contrats. Il se noyait dans son travail aussi vite que le succès lui montait à la tête – Cornelius se croyait capable de tout, Cornelius ne s'arrêtait jamais, Cornelius réalisait de grandes choses, Cornelius finissait par en avoir trop sur les bras, et délaissait ses apprentis, devenait orgueilleux envers tout le monde et se faisait traiter comme un roi, en oubliait même sa passion première au profit de la gloire qui l'auréolait parmi les gens de son métier. Mais il était doué, alors on lui pardonnait tout.

Il n'avait pas le caractère qu'il fallait pour ça. Cornelius était un être attentif, qui savait écouter et se montrait bon professeur comme il était bon soigneur de dragons, mais le succès avait mangé toute son humilité, il s'écoutait lui-même et non plus les autres. Il perdait toute retenue. Il vivait dans son petit monde. Tout lui réussissait. Sa vie n'avait été qu'une longue suite de succès tous plus importants les uns que les autres, et il finissait par croire que tout lui était possible, et que tout lui était permis. Et comme dans une tragédie théâtrale la réalité lui fit payer son orgueil.

C'était une belle journée d'été. Il s'occupait d'un cas très difficile avec son apprentie – une jeune femme fraîchement sortie de Durmstrang, et douée, elle aussi, terriblement douée, une élève digne de lui. Ils devaient prendre soin d'un Cornelongue Roumain, une femelle, terriblement agressive, et d'autant plus agressive qu'elle était cruellement blessée. Il lui manquait une corne, et elle avait manifestement subi des sévices, probablement pour alimenter le marché noir des potions. Personne n'avait réussi à l'approcher jusque-là, personne, sauf Cornelius – il ne l'avait pas encore fait, mais il avait confiance. Aucun dragon ne lui résistait, et aucun élève ne commettait d'erreurs s'il suivait ses directives. Cornelius s'avança. Rien ne se passa comme il l'avait voulu.

Il ne gardait qu'un souvenir flou de l'événement en lui-même. Il avait du mal à reconstituer ce qui s'était passé. Le Cornelongue avait été plus agile et plus hargneux que prévu, et Cornelius avait toujours en tête l'image de son apprentie en train de se faire rôtir et dévorer par la bête. Cornelius avait toujours en tête les cris. Il avait du battre en retraite – et le dragon lui aussi était mort, quelques longues journées plus tard, des suites de ses blessures et du manque de soins que personne n'avait pu lui prodiguer. Quelque part, quelque chose s'était brisé. Le monde n'était plus magique, le monde était devenu dangereux, et l'homme en plein milieu de sa carrière n'arrivait pas à accepter les conséquences de ses actes. C'était la faute de l'inexpérience de cette apprentie. C'était la faute de son enthousiasme mal placé, et de cette tendance répandue chez tous les jeunes gens qui consistait à penser que s'occuper des dragons c'était cool et branché et tendance, alors que c'était avant tout dangereux. Elle était trop inconsciente et immature pour ce métier. Lui-même n'y était entré que des années plus tard. La seule véritable erreur de Cornelius était de l'avoir acceptée comme apprentie. Il se dédouanait de tout le reste en blâmant ses erreurs à elle.

La carrière de Cornelius, alors à son zénith, entra dans un long crépuscule. Il devenait de plus en plus aigri et caractériel, et restait toujours aussi orgueilleux envers les autres. Il prenait de moins en moins de dossiers, et n'acceptait plus les apprentis que forcé par ses obligations. Il se mit à blâmer les débutants, les jeunes, les gens qui manquaient d'expérience, les gens qui manquaient de talent, le monde entier, pour éviter de se blâmer lui, et il s'aliéna doucement son cercle d'amis, préférant rester seul. Il se mit à éviter les dragons, et se plongea dans le travail administratif – et de nature auparavant nomade il finit par se fixer à Londres pour pouvoir consacrer la fin de sa carrière à trier du papier. Cornelius faisait de son mieux pour s'interdire de revivre cet épisode, et pour vivre sa carrière. Au fond de lui, il savait qu'il était responsable de ce qui s'était passé. Il voulait s'en préserver, et en préserver aussi tous les autres, les apprentis qu'il avait sous sa responsabilité, afin que cela n'arrive jamais. Et en refusant d'écouter sa peine et sa culpabilité, il restait centré sur lui-même, à ressasser ses souvenirs, et ne s'occupait toujours pas de ceux dont il avait la charge. Cornelius était bien loin du jeune homme optimiste et passionné de sa jeunesse. Cornelius regrettait le passé. Cornelius ne faisait plus qu'y vivre, et en oubliait le présent. On ne pouvait jamais rien changer, de toutes façons.





Derrière l'écran
Hey that sounds like my luck
I get the short end of it


Pseudo ? Beaucoup de pseudos différents. J'avais l'habitude de mettre Ancre ici, mais maintenant je songe à en changer. Je joue April Helena Solomon et Eurydice Olivia Tailor, sinon.
Et l'âge ? Toujours 25 ans.
Male, Femelle, ou Bumblebee ? Euh, j'hésite.
Comment tu as connu Pimentine ? J'ai pu le connaître en avant-première !
Des suggestions pour Pimentine ? Plus de rp !
C'est quoi, Pimentine ? ? Un énorme bouleversement dans le monde du jeu de rôle qui n'apportera sûrement rien de bon. En plus les admins ont des idées. Beaucoup d'idées. Et ils sont originaux. Tout cela finira fort mal.
Personnage sur l'avatar ? Silvers Rayleigh de One Piece (qu'il faudrait vraiment que je relise).





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
24.01.15 19:22


Bienvenue à Londres !


Pour la deuxième fois, bienvenue ♥ (mes excuses pour le retard !)


Félicitations ! Tu es désormais validé, ta fiche est certainement trop cool, et tu vas désormais pouvoir jouer avec tous les autres sorciers, créatures et hybrides du forum ! Quelle veine hein ♥.

Sache que, si tu veux faire les choses dans l'ordre, je t'invite à te rendre dans la catégorie des listes et des recensements. Là-bas, tu vas pouvoir recenser ton métier, ton avatar, ton quartier, et pleins d'autres choses. On compte sur toi !

Après, il faudra penser à bien t'occuper de ton sorcier. Tu trouveras un endroit pour établir des relations, et même un autre pour gérer tes rps. Et puis, le plus fun dans tout ça, ce sont les péripéties ! Ne les rate pas, ce serait dommage.

Bon, on a fini avec les infos de base, on va te laisser tranquille. Surtout, amuse-toi bien sur Pimentine ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

C'était mieux avant - Cornelius Ignis

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: Inscription Administrative :: Bienvenue à Londres !
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !