Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


Correspondance royale (Flavia Mantis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




avatar

Prince Solus
Messages : 159
Date d'inscription : 27/07/2014



Message
23.12.14 12:20

Chère Flavia ;

Sa majesté ne sachant toujours pas écrire le parler vulgaire des sorciers, celle-ci se permet de vous rédiger cette lettre dans sa langue natale qui, certes, se montre plus propice à être dite, mais qui ne manque certainement pas de charme à l'écrit. Son altesse ne doute pas un instant de la facilité que sera cette lecture pour vous. Sous-estimer votre intelligence serait une foncière erreur de sa part.
Permettez également à sa Majesté de laisser de côté les formalités avec vous, car celle-ci estime que vous êtes une fréquentation d'une assez rare et délicieuse qualité pour qu'elle se permette de communiquer avec vous d'égal à égal.

La vie à Londres m'ennuie profondément. Le temps y est morne ces temps-ci, ce qui est relativement agréable, mais cela rend les rues encore plus désertes.
Le lac qui est mien dans cette ville miteuse est de bien piètre qualité en comparaison avec mon eau natale. Je sens la pollution se dépose jour après jour entre chacune de mes écailles, et tous les sortilèges dépuration que tentent les incapables du ministère de la magie ne peuvent empêcher une ville d'être ce qu'elle est : un poison. Serait-il abuser de vos talents que de vous demander de vous pencher sur la création d'une décoction capable de purifier l'eau de mon lac artificiel ?

Si il n'y avait que ça ! Les sorciers et créatures de cet endroit manquent cruellement de conversation et de manières. Ils bégaient, se trompent de mots, sont incapables de s'exprimer correctement. Votre franc parler et votre sens du discours me manquent, chère madame. Chaque jour passé dans Londres me rappelle que ma première impression sur vous fut la bonne : vous auriez dû naître princesse héritière d'un lac voisin, et non congénère de tous ces traîne-misères qui se nomment sorciers.

Repassez donc à Londres, prochainement. Vos élèves ne méritent pas votre enseignement. Un cloporte reste un cloporte, quelques soient les trésors qui l'entourent. Et, ne le prenez pas mal, mais je me doute qu'il existe peu de chenilles au milieu des cloportes, capables de devenir papillons.

Amicalement,
Sa Majestueuse Altesse Royale le Prince Solus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

Flavia Mantis



Message
23.12.14 13:00

Flavia Mantis a écrit:
Cher Solus.

Nos discussions me manquent à moi aussi je l'avoue volontiers, point comme une faiblesse mais comme une vérité mêlée de nécessité. Mon étonnement ne cesse moi même de m’étonner quand a ce dernier point. Il me pèse parfois de ne pas avoir une oreille aussi attentive que la votre.
Mais vos flatteries sont une douceur de celles que l'on ne peut ignorer de part leur rareté mais aussi de leur qualité qu'elles soient de celles que l'on pose sur papier ou de celles que l'on entend de vive voix. Vos lettres deviennent alors un baume sur la médiocrité des conversations que je puisse tenir parfois des journées entières.

Londres me manque parfois. Mais il faut y être né pour passer outre ses aspects les moins ragoutants. Comme le disait crûment mon grand père, Londres est une putain qui sous ses sourires, n'est que maladie. Pourtant les enfants nés dans son girons continuent de l'aimer comme une mère et de lui pardonner sa basse conditions.
Mais je peux soulager vos tourments et comprendre votre nostalgie, vous recevrez d'ici une semaine la potion qui vous soulagera de tous ces maux.

Pour autant il me faut revenir sur un certain point avec vous. L'affliction de me voir sorcière ne me grandit elle pas d'autant plus ? Je ne puis être la princesse que vous voyez parfois en moi. Mais je peux être plus grande encore. Je suis celle qui rend les sorciers meilleurs et qui vit selon un modèle qui ne peut que sublimer mon mérite chaque jour d'autant plus.
Mon rang de sorcière peut m'apporter cela, je doute qu'une naissance chez votre peuple aurait eut un tel rayonnement sur ma personne de cette ampleur.
Il n'empêche qu'en tant que femelle vos mots sont tels une rivière sur mon cœur et flatte les sentiments qui sont propre a mon sexe.

Je vous ferais part de ma prochaine visite mais je ne puis abandonner mes fonctions au sein de mon établissement. Parmi tous ces enfants une poignée seulement on la chance d'être sous ma tutelle, mon sens du devoir me pousse a les aider de mon mieux et de les guider le plus loin possible sur le chemin de leur propre réussite. Un seul de ces enfants auraient le pouvoir de me lier a ce château si le destin était assez cruel pour déserter la maison qui est la mienne.

Ma vie au château est pourtant d'un rare amusement lorsque le détachement qui est le mien est acquis. Je joins a ma lettre un tracte qu'un de mes élèves fut obligé de rédiger sous la tutelle d'un de mes collègues.
Je pense que l'ironie de la chose devrait vous apparaître, à vous, prince des princes.

Amicalement votre,
Flavia Mantis, Directrice de la maison Poufsouffle, Maîtresse des potions, Détentrice d'un Ordre de Merlin deuxième classe.

Revenir en haut Aller en bas




avatar

Prince Solus
Messages : 159
Date d'inscription : 27/07/2014



Message
25.12.14 14:03

Chère Flavia,

Je vous suis infiniment reconnaissant de mettre vos dons au service de ma santé. Il m'étonne toujours de constater qu'une simple et seule sorcière telle que veut accomplit davantage de bon travail que ces soigneurs de Sainte-Langouste ou que les serviteurs du Sinistre de la magie. De mon point de vue, vous devriez postuler pour le poste de ce dernier. Le monde magique ne pourrait que mieux se porter avec vous à sa tête.
Je serais beaucoup plus enclin à signer des traités avec une femme sachant se servir de sa masse cérébrale qu'avec ce stupide et inconscient monsieur Saumon. Il m'attriste de savoir que cette fiente de spectre de la mort (pardonnez cette vulgarité) soit le frère d'Atrer Bumblebee ; qui, entre nous, s'il n'est pas parfait, vaut déjà mieux que son dégénéré de frère.

Votre grand-père vous enseignait des paroles sages. Un être de confiance se doit de savoir user des ressors de la diplomatie, mais aussi faire preuve de franchise quelques fois. Je suis franc avec monsieur Saumon et ses incompétents : plus vite ils quitteront le pouvoir, plus vite notre monde s'en portera mieux.
Bien que Londres soit votre mère, je ne reviens pas sur mes propos : il m'est impossible d'apprécier le berceau d'autant de traînes-misères écervelés. Vous êtes qu'une qualité rare. Cette qualité s'accompagne d'une agréable compagnie. Il est des sorciers qui sont intelligents mais dont le caractère est aussi épouvantable que celui d'un lutin de Cornouailles.
A lire le tract que vous m'avez communiqué, j'ose faire entrer votre collègue dans cette seconde catégorie. Ce genre d'individus est presque pire que les vauriens : il pourrait briller de ses talents, mais s'enfonce dans la médiocrité. Je trouve plus honteux de gâcher ses capacités que de ne pas en disposer du tout. Vous devriez dire à votre collègue combien il est décevant de sa part de ne pas comprendre à quel point le prince que je suis agit pour le mieux pour son peuple. Ces tracts sont désobligeants et sans le moindre intérêt.
Comment disent les sorciers, déjà ? "Le vomis de sombral n'atteint pas le blanc hibou" ?

Je dois avouer que vous dites vrai. Vous savoir sorcière me réconfortante au moins d'un fait : tous ceux de votre race ne sont pas qu'exaspération et stupidité. C'est pour cela que je serais ravi de vous voir représenter et élever votre peuple. Je maintiens que vous feriez une dirigeante formidable.
Vous voir vous dévouer à ce point à vos élèves me rappelle ma dévotion envers les miens. Nos méthodes sont différentes, mais notre objectif est commun : faire du monde magique un monde où chacun peut exploiter son plein potentiel ; pour peu que certains aient du potentiel, bien sûr. Hélas, le potentiel se fait rare.

Si vous ne pouvez vous déplacer jusqu'à moi, peut-être pourrais-je me rendre en visite à Pourrar à l'occasion ? Les élèves devraient être ravis de pouvoir converser avec un être d'une splendeur telle que la mienne. Qu'en dites-vous ?

Amicalement,
Sa Majestueuse Altesse Royale le Prince Solus.

PS : Quel est le nom de votre collègue ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

Flavia Mantis



Message
06.01.15 0:36

Cher Solus,

Votre amitié me touche, il vous faut savoir au nom de la justice que Sainte Mangouste est un institut qui ne serait pas a la hauteur de sa popularité si mes services ne leurs étaient pas accordés par la grâce de ma bonté. Bien sûr en échange d'une rémunération, la charité est un loisir que l'on peut se permettre quand du temps nous est encore disponible. Mais cette responsabilité qui est la mienne de contribuer a la santé publique est une charge bien pesante qui ne peut souffrir de la concurrence politique.
Il faut savoir parfois faire des choix lourds de conséquences et il est de toute évidence impossible pour moi actuellement de me lancer dans la politique au détriment de l'art médicale et des potions puisqu'aucun de mes paires ne serait capable d’abattre un dixième du travail de recherche qui est rattaché a ma personne.
L'honneur est une denrée rare que je cultive avec le plus grand soin. Et mon honneur me pousse à suivre la voie la plus responsable, celle de continuer a m'investir au nom de la santé et de la sécurité publique. Peut être que le jour ou j'estimerais que mon aide n'est plus une telle nécessité je m'attaquerais a quelque chose de plus grand ou mon esprit et mon intelligence pourront aider a bien plus et sur des domaines biens plus larges.

Mais j'aimerais revenir avec vous sur le sujet épineux qu'est mon collègue. Je ne puis qu'approuver la moindre parcelle de justesse de vos paroles. Un sorcier talentueux mais un piètre être humain s'étant déjà illustré dans le passé par des actes de trahisons et d'autres méfaits peu flatteurs.
Mon soulagement n'est pas feint lorsque je constate que vous ne vous laissez pas atteindre par cet homme. Il fut un temps ou moi même je me suis laissée aller a porter de l'importance a ses paroles.
Je placerais ce genre de faiblesse sur le compte de ma jeunesse d'alors mais aussi de la sensibilité qui caractérise mon sexe.
J'aimerais aussi profiter d'avantage de ma lettre pour vous expliquer ma motivation de vous joindre le tracte envoyé par l'intermédiaire de mon précédent courrier.
Avec le recule je me rends compte que cette impulsion peut paraître bien curieuse. Je ne souhaitais pas tester votre tolérance ni votre patience, je ne souhaitais pas d'avantage vous voir rallier ma cause pour le plaisir de médire sur un sujet commun. Je désirais que cette chose vous parvienne de mains amies plutôt que de celles de vos serviteurs.
J’espère que vous ne me tiendrais pas rigueur de vous avoir tenu informé d'un acte aussi malséant et que des réponses auront été trouvées si vous posiez des questions sur mes réelles motivations.

En ce qui concerne votre visite supposée à Poudlard, rien ne me ferait d'avantage plus plaisir. Nous possédons d'ailleurs un lac formidable parfaitement entretenu par le peuple de l'eau qui y à élu domicile. Le concierge s'occupe d'ailleurs parfaitement des berges.
En ce qui concerne les élèves, une telle occasion devrait faire naître chez eux de la reconnaissance à défaut d'un peu d'intelligence concernant l'opportunité créée de rencontrer un Prince. Combien d'entre eux en profiteront pour poser les bonnes questions ? Peu. A n'en pas douter. Il me faudra préparer mes propres élèves à réfléchir à l'avance de l'occasion créée.

Cette proposition me pousse toute fois a vous proposer un mon tour une visite du village d'à coté. Les nuisibles y seront moins nombreux et la tranquillité plus confortable. Ne serait pas la bienvenue après un bain de foule de professeurs et d'élèves ?

Amicalement votre,
Flavia Mantis, Directrice de la maison Poufsouffle, Maîtresse des potions, Détentrice d'un Ordre de Merlin deuxième classe.

Ps: Viridus Emerald, professeur de sortilèges.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Prince Solus
Messages : 159
Date d'inscription : 27/07/2014



Message
15.01.15 20:30

Cher Flavia,

Je dois vous annoncer, en premier lieu, toute l'ampleur de ma déception.
Effectivement, il m'a été interdit d'ouvrir un café le Prince Solus sur la place universelle du Londres magique, sous prétexte, je cite, que mon statut de monarque ne me permet guère d'investir de la sorte, sans passer par les démarches habituelles. Vous entendez cela ?
Néanmoins, vous le savez, je sais rebondir en toutes circonstances. J'ai pour projet de faire écrire et jouer une pièce de théâtre très habilement nommée « Le Prince Solus ou l'histoire de la perfection ». Je ne doute nullement de son succès.

Pour en revenir à nos précédentes discussions, j'admire beaucoup vos qualités. Outre votre physique relativement appréciable pour une humaine, et votre élocution digne d'une reine, je me dois avouer tomber admiratif devant votre sens de l'honneur et votre persévérance. Vous êtes grande. De taille, certes, mais avant tout d'âme.
Vous savez, dame Flavia : on ne fait pas de miracles sur cette terre. Tout n'est que le résultat d'efforts et de comportements. Certains ici bas sont nés pour s'élever, comme vous, comme moi. D'autres, hélas, sont condamnés à se débattre dans les eaux boueuses comme une étoile de mer ensevelie sous une marée verte.
Monsieur Viridus Emerald m'apparaît une parfaite étoile de mer. Ses cinq bras devraient lu permettre de soulever plus de montagnes que n'importe qui, mais sans la volonté, l'intelligence et la dévotion, autant de force et de pensée ne sont qu'inutilité.
Vous savez, je n'aime pas beaucoup les étoiles de mer. Elles sont ridiculement petites et je doute chaque jour un peu plus de leur utilisé dans ce monde.

Concernant ma visite.
Il va de soit que j'ai connaissance de votre lac, étant géré par un cousin. Le principal soucis étant que ce cousin et moi-même avons depuis toujours quelques mésententes ; voyez-vous, ce rustre n'apprécie guère de me savoir de meilleure naissance que la sienne. Son œuf était d'une laideur, vous l'auriez vu ! Et puis, soyons honnêtes. Lorsque l'on vit sous la protection des sorciers, on ne peut être un être de l'eau capable de rester digne.
A choisir, je vous l'avoue, je préfère loger dans une grande baignoire. Je pourrais au moins profiter d'un certain calme.
Ceci dit, vous dîtes vrai, peu d'élèves comprendront sans doute leur chance inouïe. Peut-être devrais-je commencer la rédaction d'une autobiographie, qu'en pensez-vous ?

Concernant ce village dont vous parlez, pourriez-vous en toucher davantage de mots ?

Amicalement,
Sa Majestueuse Altesse Royale le Prince Solus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

Flavia Mantis



Message
07.02.15 19:11

Cher Solus,

Bien que votre idée soit brillante sur le plan de l'investissement (soyons honnête, le nombre de sorciers prêt a vider leur bourse dans des boissons qui n'étancheront pas leur soif sont légions) je trouve que pour une fois notre ministère a fais son travail. Que la loi soit applicable a tous empêche note société de tomber en poussière.
Mais rassurez vous. Bien que vous ayez essuyé un refus, je peux vous donner quelques conseils pour amener ce projet a bien sans trop de difficultés. A la suite de cette lettre vous trouverez la liste des personnes capable de vous aider si vous vous montrez persuasif. Le moyen employé est propre a chacun mais je laisse cela a votre bon jugement.
En ce qui concerne votre pièce de théâtre, je suis curieuse de la voir. Il doit être compliqué de faire un récit de votre vie sans pour autant tomber dans le récit oral que tous connaît.

Je dois désormais vous remercier pour votre éloge et donner mon approbation concernant votre vision du destin. Mais je ne perds pas espoir concernant ces personnes nées dans un contexte ou la chance et les capacités naturelles se font aussi rare l'honneur chez un Serpentard. Une fois de plus ma profession est de celle dont le but est d’abattre à la base les chaînes de la médiocrité. Je ferais de mes élèves des sorciers digne de tenir une baguette. Cela devrait tout de même pouvoir en aider quelques un a s'élever jusqu'au sommet du gouvernement. Je n'en attends pas moins pour certains. Pour les autres, si leur futur n'est pas de glorifier leur nom, j'ai au moins dans l'espoir de les voir vivre avec dans la vertu et les codes moraux que je leur aurais enseigné.

En ce qui concerne monsieur Emerald, je pense très sincèrement que ce pauvre homme n'a pas eu l'encadrement dont je fais profiter mes élèves. Une éducation saine en aurait peut être fais un tout autre homme. Grand son ses pouvoirs, pauvres sont ses qualités.

Enfin pour en revenir a un sujet bien plus plaisant, tant que votre visite n'est pas arrêtée par un cousin peut aimable, je serais satisfaite. Une baignoire ne doit pas être bien compliquée a trouver, ou si vous le désirez le transport d'une des votre.

Votre intérêt pour l'art me fait esquisser un sourire je dois l'avouer. Si cet amour est sincère est désintéressé je vous encourage grandement a parcourir tous les domaines artistiques possible, leur qualité marquera certainement quelques esprits et traverseront les ages. Seule une brûlante passion peut permettre cela.

Selon votre désir je vais désormais vous parler de Pré-au-Lard.
Tout son intérêt repose sur son ancienneté, village pionner du monde magique, certains de ses établissements sont encore d'actualité depuis sa création.
Vous qui désirez établir un café, je vous conseille la visite des Trois Balais. Une bar très populaire autant chez les jeunes étudiants que chez les adultes.

Bien a vous;
Flavia Mantis, Directrice de la maison Poufsouffle, Maîtresse des potions, Détentrice d'un Ordre de Merlin deuxième classe.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

Correspondance royale (Flavia Mantis)

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: La Place Universelle :: Le Bureau de Poste
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !