Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


Du RP et des légumes | Maxwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




avatar

Maxwell T. Northwood
Messages : 24
Date d'inscription : 01/12/2014
Age : 27



Message
04.12.14 21:46


Maxwell Tobias Northwood
Bonjour, je suis un crocmou.


Âge ?18 ans
Nationalité ?Anglaise
Emploi ? Il devrait être étudiant, mais il prend une année sabbatique pour s'occuper de sa soeur.
Lieu de vie ? Le Londres moldu, une jolie maison de banlieue au milieu de plein de maisons toutes pareilles.
Date de naissance ? 14 avril 1996
Moldu ou Cracmol ? Moldu
Si Moldu, qui est ton parent magique ? Sa soeur jumelle, Abigail.
Groupe ? Techniquement, Maxwell n'a pas le droit de vote dans le monde magique, mais il se fait passer pour un cracmol pour avoir la garde de sa soeur, alors il a ce privilège jusqu'à ce que la très efficace administration de Candidus Bumblebee se rende compte du bazar. Autrement dit, ad vitam. Donc, Maxwell vote S.A.U.M.O.N., c'est assez évident.

Son avis sur la situation du Londres magique ? Honnêtement, il est tellement à l'ouest et tellement en train de courir après Abby quand il y va que, le monde magique, il n'en a pas grand chose à carrer. Sauf quand il tombe nez à nez avec un centaure ou autre truc du genre, là, oui, bon, il bug un peu. Mais c'est pas ses oignons, il vit pas là.








Caractère
Où y a pas grand chose mais les caractères c'est le mal.


Maxwell est relativement normal, si on ne compte pas la grosse partie de sa vie engloutie par sa soeur. C'est encore un adolescent pour plein de choses. Flemmard, parfois de mauvaise foi, pas très sûr de lui, mais il est gentil. Quelque part, c'est pas génial pour lui, d'être gentil, parce que du coup, c'est lui qui est préposé à la gestion d'Abigail que toute la famille aurait bien gentiment envoyée loin pour qu'elle y soit internée, mais rien à faire.

Il a tendance à suivre ses instincts, mais il se foire souvent, malgré ses bonnes intentions, surtout socialement. C'est que Max est habitué à parler aux gens à l'écrit. Quand on doit s'exprimer à voix haute, c'est pas si simple, on a pas le temps de réfléchir. Il bégaie parfois, grommelle souvent un peu n'importe quoi, sa mère le lui reproche souvent, quand elle est là. Il n'est pas très intelligent au sens strict du terme, mais il a beaucoup d'imagination et de mémoire, ce qui est un don pour retenir les liens et divers détails sur les forums RP qu'il fréquente. Accessoirement, ça lui permet de ne pas trop se perdre dans les monstrueuses salades qu'il raconte au Ministère de la Magie et à Sainte Mangouste. Qui a dit que le jeu de rôle n'était pas utile IRL, hein ?

Il n'est pas très courageux quand il s'agit d'exprimer des opinions, du coup, et il aura tendance à suivre le groupe, sauf quand vraiment son sens moral s'insurge, comme dans le cas du destin de sa soeur. Autrement, il n'en a pas vraiment grand chose à cirer de ce qu'il se passe autour de lui. D'ailleurs, il n'a plus trop le temps de s'occuper de quoique ce soit de plus grand que sa petite personne et son légume préféré, il est complètement à côté de la plaque question actualités depuis qu'il a laissé tomber ses études. Dans le monde magique, évidemment, c'est encore pire, puisqu'il ne capte pas le tiers du quart de ce qu'il se passe. Il ne fait que passer, hein, quand on lui aura rendu sa soeur il retournera gentiment à son statut de mec normal, mais il faudrait juste que ça arrive un jour.






Histoire
Où ça parle de forums RP et de patates.


La famille Northwood est somme toutes assez banale. Il y a William et Joanne, les parents. Ils ne sont pas beaucoup là, mais ils sont aimants. Il faut dire que depuis que les enfants sont grands, ils se consacrent à leur carrière respective ; William est dans la publicité, Joanne tient un restaurant. Tout ça fait des horaires de fous, mais bon. Leurs enfants sont soit capables de se débrouiller tous seuls, soit solidaires. Il vaut mieux travailler, c'est meilleur pour les nerfs.

Il y a aussi Isabella, la plus grande. Vingt-trois ans, toutes ses dents, mais on ne voit pas souvent ce joli sourire à Londres. Mademoiselle a des idées bien tranchées sur ce que devrait être la vie, alors elle est tout le temps en voyage. On ne sait pas trop bien ce qu'elle fait pour survivre, mais elle envoie des cartes postales. Turquie, Pérou, Islande, Thaïlande, Australie... Peut-être qu'un jour Isabella se posera, et coupera ses dreadlocks, peut-être qu'elle se mariera au lieu de mettre sur Facebook des photos de soirées avec à chaque fois un garçon différent. Mais bon, en attendant, elle construit des souvenirs, sans avoir la moindre idée de ce qu'il se passe à la maison, parce que son frère n'en dit rien dans les mails qu'ils échangent. Y a pas besoin d'inquiéter tout le monde, qu'elle profite de ses vacances d'un an et demi.

Ceux qui sont le plus souvent dans la coquette maison de banlieue, ce sont les jumeaux. De faux jumeaux, une fille et un garçon. Le garçon, c'est Maxwell, glandeur de son état. Officiellement, il cherche quoi faire comme études, à tout juste dix-huit ans. Il prend une année sabbatique. Il écrit un livre. Enfin, plus ou moins.

Et puis, il y a Abigail.

——

"Tu sais que t'as fait une sacrée connerie, Abby ?"
"Patate ?"
"Ouais. C'est exactement ça. T'es une putain de patate."

——

Quand les jumeaux étaient petits, ils étaient inséparables. Le truc pas prévu, c'était la magie. Au début, quand ils se disputaient et que les cheveux de Maxwell devenaient verts et roses, tout le monde se disait juste qu'il était grand temps de confisquer la gouache.

Évidemment, à onze ans, il s'avéra que la peinture à doigts n'avait rien à faire dans l'histoire, et que les cafards qui apparaissaient dans l'assiette d'Isabella quand elle était pénible n'étaient pas du tout une hallucination. Abigail était une sorcière, et Maxwell détesta ça à la première seconde où il fut question de pensionnat. Ou de magie, en fait.

Ce n'était pas juste. Lui, il n'était pas magique. C'était le début de quelques années difficiles, partagées entre l'envie de retenir sa soeur à la maison et celle de lui balancer toutes les assiettes du vaisselier par jalousie. Elle revenait avec ses stupides vêtements bizarres, des flacons avec des potions qu'il crevait d'envie de boire juste pour voir ce que ça faisait. Alors il se moquait, évidemment. C'était débile de se promener avec un écusson avec un pigeon dessus, en plus le bleu c'était moche. Et le chapeau pointu, sérieusement ? Abigail ne pouvait pas faire de magie à la maison, alors son bout de bois était encore plus débile, voilà.

Est-ce qu'il voulait voir de la magie ou ne plus jamais en entendre parler ? Il ne savait pas trop, en fait. Ce qu'il savait, par contre, d'une fois où Abby s'était énervée, c'était que si elle faisait de la magie devant eux pauvres mortels, on leur effacerait la mémoire.

—-

"Euh bonjour euh, monsieur ? Je. Pardon de vous déranger. Il faudrait que je passe par le mur, là. Et, euh. Je suis un crocmou. Je dois amener ma soeur à Sainte Pantoufle, vous pourriez ouvrir ? S'il vous plaît ?"

—-

Un jour, tout s'était brutalement calmé, bêtement parce que Maxwell avait trouvé un moyen de déverser sa frustration dans quelque chose qui ne soit pas faire la gueule en attendant qu'Abby revienne ni faire la gueule en attendant qu'Abby reparte. Elle faisait de la magie avec un bâtonnet. Et bien lui, c'était vachement plus classe, voyez-vous. Maxwell faisait de la magie avec les mots.

Ses parents avaient enfin fini par trouver la version adolescent du dessin animé qui scotche sagement les enfants pendant des heures : l'ordinateur. Au début, évidemment, ça avait juste été pour jouer, mais un jour, il était tombé sur un truc sympa. Il avait toujours aimé les histoires, d'une manière sans doute différente de celle des autres enfants, puisqu'il préférait les raconter. Il avait quatorze ans, et un lien innocent était apparu dans une conversation sur MSN, d'une fille de sa classe, un de ses trois contacts et demi (maman ne comptait pas).

"Forum RPG, bon niveau requis, contexte fantastique."

Il avait exploré, il avait adhéré. Il s'était inscrit. Voilà que tout à coup, il se vidait la tête, et il devenait quelqu'un d'autre. Et, par dessus tout, au bout d'une semaine à peine, les bips de la messagerie instantanée se mirent à remplir le silence de la chambre trop grande, à cacher un peu le lit aux draps roses qui n'était occupé que pendant les vacances ; on n'avait jamais jugé bon de les séparer puisque, de toutes façons, Abigail n'était jamais là. Il fallut bien sûr du temps pour développer autre chose qu'un grand héros sans peur et sans reproches, mais bientôt, il eut le choix entre une panoplie de vies, depuis la chaleur rassurante de sa couette, et entre une panoplie d'amis aussi. Plus besoin de bouts de bois, ni de chapeau pointu. Dans sa tête, il avait tout ça.

Le garçon rentrait des cours avec ses écouteurs dans les oreilles, après une journée totalement inintéressante, et la deuxième partie de son quotidien commençait. Il pouvait être tout ce qu'il voulait. Il écrivait mal, mais ça s'arrangeait doucement, au fil des nuits à apprivoiser le clavier. Ses notes baissaient mais, franchement, est-ce que c'est important quand on est en passe de devenir roi des Contrées Obscures, hein ?

——

"Je comprendrai jamais pourquoi t'as peur des escaliers. Les ascenceurs, à la rigueur, mais les escaliers ?"
"... poireau ?"
"... Okay, t'as gagné, j'vais te porter."
"POIREAUUUU !"

——

Le train-train quotidien dura jusqu'à leur dix-septième année. Abby était apparemment heureuse dans son école de fous, et Maxwell parvenait à lâcher prise en rêvassant sur son prochain RP avec le chef des Hauts Elfes du Nord pour déclencher la plus grande guerre jamais jouée sur son forum principal, tout en réfléchissant à quel personnage de conte de fée il allait bien pouvoir jouer sur le nouveau forum d'un de ses amis et en se demandant si ça valait bien la peine d'investir sa petite collégienne dans une relation durable avec le perso de quelqu'un qui n'avait pas l'air de se mettre à jour très souvent. La routine quoi.

Il avait vaguement remarqué qu'Abby était sur un petit nuage aux vacances de Pâques, mais bon, il avait autre chose à faire que d'investiguer, y avait un event. On ne loupe pas les events sous prétexte qu'une fille a l'air bizarre puisque, de toutes façons, les filles ont toujours l'air bizarres. Il ne remarqua pas beaucoup plus le nuage noir au dessus de sa tête quand elle revint avec son diplôme débile en juin. Les parents s'interrogeaient sur ce qu'elle allait bien pouvoir faire comme métier avec une certification ASPIC, quoi que ce soit, mais Abby avait l'air de s'en moquer complètement. Le lit aux draps roses était souvent occupé toute la journée.

Max répondait distraitement quand elle lui parlait, parce que bon, il avait une guerre sur le feu, et il fallait envoyer un MP à ce débile qui avait fini par bloquer sa pauvre choupinette à force de ne pas répondre au sujet. En plus, il avait été promu modérateur, alors bon, les vacances allaient être chargées.

Peu importe qu'il faille décider de ses études supérieures, peu importe qu'Abigail ait apparemment décidé de s'enfermer dans la salle de bain la moitié du temps pour faire Dieu seul savait quoi. Max s'était trouvé une passion dans la vie, personne n'allait lui reprocher ça, hein ?

—-

"Tu veux manger quoi ce soir, 'bby ?"
"Salsifi !"
"... Tu peux au moins te dire que t'es utile à un truc, c'est bien."

—-

Maxwell était peut-être un peu bouché, ou juste complètement con, mais il pouvait honnêtement dire qu'il ne l'avait pas vu venir, et il s'en voulait énormément. A la fin de l'été, il était peinard dans le jardin, son ordinateur sur les genoux, des écouteurs sur les oreilles, et il écrivait, encore et toujours ; au moins, ça lui faisait prendre un peu le soleil. Il n'avait même pas trouvé bizarre que sa soeur ne soit pas en train de bronzer à côté de lui, comme tous les ans.

Ce qui était bizarre, par contre, c'était cette lumière orange qui sortait de toutes les fenêtres du premier étage. Après avoir regardé le machin pendant deux bonnes minutes en se demandant qui avait invoqué une boule de feu mineure dans sa chambre, il revint péniblement à la réalité. Le PC finit abandonné dans la pelouse, et Maxwell était déjà en train de monter les escaliers en jurant avant que les écouteurs ne touchent le sol.

Il n'avait rien vu du tout, mais ce n'était pas grave, il allait se rattraper. La lumière était partie, mais plein de trucs clochaient. Abigail essayait de mettre la corbeille à papier comme chapeau, ne voyant apparemment pas tous les tickets de métros et autres boîtes de biscuits qui s'étalaient autour d'elle, et en chantonnant ce qui s'apparentait à l'hymne de la glorieuse nation Poivron. Devant le miroir, la baguette magique était cassée.

Il n'était pas très difficile de faire A + B. Abigail avait fait une connerie, de nature magique, et il était tout seul à la maison pour gérer. Sa soeur s'éclatait avec la poubelle et la chanson des poivrons, alors il eut un réflexe stupide et pourtant naturel. Aller rechercher l'ordinateur abandonné en bas, et demander à Google.

Deux heures de recherches plus tard, il n'avait toujours rien trouvé, et sa soeur dessinait assise par terre dans un coin de la pièce avec des pastels de couleur, une oeuvre merveilleuse digne d'un enfant de cinq ans. Il soupira profondément, fermant les yeux comme si tout allait s'annuler quand il les ouvrirait ; ce ne fut évidemment pas le cas. Il fallait que Maxwell parle à quelqu'un, et ça tomba sur Eurydice, une connaissance relativement nouvelle qui avait le malheur d'être connectée cet après-midi là et de recevoir en bloc toute sa panique. Bon, évidemment, dans sa version, Abby s'était simplement cogné la tête. La bonne excuse. Mais au moins, quand ses parents rentrèrent plus tard dans la soirée, il avait vidé son sac, même si c'était risqué, même si c'était cacher plein de choses.

—-

"Cracmol, vous dites ?"
"Euh c'est à dire que oui. Vous voyez, mes parents ne voulaient pas que je, euh, subisse ? On m'a dit que c'était compliqué d'être un cracmol dans le, euh, monde magique ? Alors ils ont payé bien cher pour changer leurs papiers, ils ont cassé leurs... baguettes. Ma soeur passe pour une née-tordue. MOLDUE. Eeeet du coup voilà. Mais comme elle a eu un accident, et que mes parents sont trop tristes pour s'en occuper ils m'ont dit toute la vérité eeeet voilà ? Je m'occupe d'elle. Eux aussi hein, mais en journée ils travaillent et ils faut que je puisse venir avec Abby à l'hôpital. Dooonc. Je suis un cracmol. Voilà."
"..."
"... Vous m'croyez, hein ?"

—-

Il fallut bien se rendre à l'évidence : Abigail ne revenait pas à la normale.

Ce fut la rentrée scolaire, et Maxwell entra à la fac pour entammer un cursus en littérature, qui s'avéra vite compris avec le nombre d'heures qu'il devait sécher pour s'occuper de sa soeur. La divergence d'opinions entre lui et ses parents était d'ailleurs plutôt violente. Ils voulaient qu'Abby soit placée dans un hôpital approprié, ce qui signifiait probablement la voir disparaître à tout jamais. Autant dire que ce n'était pas du tout au goût de Max.

Pour essayer de comprendre, il cherchait. Il avait ouvert la grosse malle en bois qui traînait dans la chambre, farfouillé dans les livres. "Histoire de la magie, Professeur Érudit (tableau)". Max se disait que si sa soeur était assez maniaque pour préciser que ce qu'elle recopiait était écrit au tableau, il allait sans doute trouver les fins détails de sa condition. Comme on peut s'en douter, ce ne fut pas le cas. Il semblait y avoir tellement de trucs susceptibles de tourner mal qu'il lui était quasiment impossible de déterminer avec précision quel truc avait transformé sa soeur en légume, langage compris. Abby ne s'exprimait plus qu'avec des noms de végétaux comestibles. Autant dire que, les premiers mois, la famille Northwood eut une fâcheuse tendance à se nourrir exclusivement de protéines.

Ce que Maxwell trouva, par contre, c'était des solutions. Il y avait des gens sans magie qui pouvaient entrer dans les lieux décrits là. Et il y avait les explications sur comment y entrer. Malheureusement, le professeur V. Emerald auquel il était conseillé de s'adresser au sujet des personnes sans magie ne semblait pas avoir d'adresse e-mail, mais bon, il y avait aussi des notes de cours.

"Cracmol : individu dépourvu de magie issu de deux parents pourvus de magie ("erreur de la nature")."

Max ne comprenait pas la magie, mais il comprenait les quêtes. Il savait comment faire une histoire épique, comment monter un mensonge tellement gros qu'il tenait debout tout seul. Il avait beau être tout seul là dedans, contre l'avis de ses parents qui ne voulaient pas s'en mêler, il avait dans la tête une bonne dizaine de personnes différentes, certes imaginaires, mais qui chacune lui apportaient un peu du courage nécessaire.

On n'écrit pas les histoires des gens normaux. Maxwell avait toujours joué à être quelqu'un d'autre, avec d'infinies forces et faiblesses, un carousel de personnalités capables de se sortir des pires situations (dans lesquelles il les plongeait avec délectation, évidemment). C'était le bon moment pour les ramener à lui, et se dépêtrer du problème qu'une quelconque volonté supérieure lui avait imposé de la même manière. Il allait s'attribuer le courage qu'il instillait à ses personnages et, aussi, un peu,  comprendre que les destins compliqués font très bien sur papier mais sont pénibles en réalité.

——

"Vas-y Abby. On essaye de varier. Répète après moi. Pouuuuu-leeeet."

"Poooo-tiiii-roooon !"
"... On va dire que c'est bien. Plus ou moins."

—-

Max a laissé tomber ses études, au moins temporairement. Il a réussi à rentrer avec Abby dans le monde magique, à embobiner le mec chargé des papiers d'identité et à obtenir un diagnostic dans cet hôpital où il avait eu vraiment beaucoup de mal à entrer. Un sortilège d'oubliettes mal lancé. Autrement dit, Abby avait essayé d'oublier un truc, et c'était un peu trop bien réussi ; il restait à trouver quoi, et surtout comment la guérir et, apparemment, ce n'était pas simple. Il faut l'amener chaque semaine à l'hôpital, lui faire rencontrer des gens qu'elle a connu à l'école, enquêter... Mais aussi la nourrir et l'obliger à s'habiller, essayer de l'éduquer, la porter dans les escaliers. C'est un job à plein temps. Heureusement qu'elle fait la sieste l'après-midi ou Max l'aurait déjà assommée.

A la famille et aux amis, les Northwood racontent qu'Abigail est tombée dans les escaliers, et que Maxwell prend une année sabbatique pour écrire un livre, mais la vérité est qu'il s'occupe d'elle toute la journée, pour n'écrire que la nuit, et certainement pas un bouquin. Comme presque tous les rpgistes de la planète, Max a beaucoup trop de posts en retard pour penser à écrire autre chose... Sauf peut-être la fiche d'un nouveau personnage, hem.







Derrière l'écran
Non c'est pas moi j'ai un alibi j'étais au cinéma


Pseudo ? Kathy
Et l'âge ? 23, je crois ?
Male, Femelle, ou Bumblebee ? Je suis une lady, enfin. (Superbia!style)
Comment tu as connu Pimentine ? Je l'ai faiit.
Des suggestions pour Pimentine ? Si j'avais des suggestions je les mettrais en place.
C'est quoi, Pimentine ? ? C'EST LE BIEEEN
Personnage sur l'avatar ? Tsukishima Kei - Haikyuu!!





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
05.12.14 16:32

Bienvenue sur Pimentine Maxwell !

Un crocmou parmi nous, c'est trop mignon. Fais attention à ne pas te prendre un sortilège égaré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
05.12.14 18:17


Bienvenue à Londres !


Un carte du Londres magiques en cadeau pour t'y retrouver petit moldu.


Félicitations ! Tu es désormais validé, ta fiche est certainement trop cool, et tu vas désormais pouvoir jouer avec tous les autres sorciers, créatures et hybrides du forum ! Quelle veine hein ♥.

Sache que, si tu  veux faire les choses dans l'ordre, je t'invite à te rendre dans la catégorie des listes et des recensements. Là-bas, tu vas pouvoir recenser ton métier, ton avatar, ton quartier, et pleins d'autres choses. On compte sur toi !

Après, il faudra penser à bien t'occuper de ton sorcier. Tu trouveras un endroit pour établir des relations, et même un autre pour gérer tes rps. Et puis, le plus fun dans tout ça, ce sont les péripéties ! Ne les rate pas, ce serait dommage.

Bon, on a fini avec les infos de base, on va te laisser tranquille. Surtout, amuse-toi bien sur Pimentine ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

Du RP et des légumes | Maxwell

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: Inscription Administrative :: Bienvenue à Londres !
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !