Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


Boredom is congenital to cowards | J.K. Moldavan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




avatar

Jaromir K. Moldavan
Messages : 31
Date d'inscription : 10/11/2014



Message
27.11.14 10:16


Jaromir Kermit Junior Moldavan
My opinions may have changed, but not the fact that I'm right.


Âge ϟ 31 ans
Nationalité ϟ Anglais, roumain d'origine
Origine ϟ sang-mêlé
Emploi ϟ Employé au bureau des brevets saugrenus
Ancienne maison & école ϟ a suivit l’entièreté de sa scolarité à Durmstrang
Lieu de vie ϟ Hauts de Merlin
Date de naissance ϟ 21 septembre
Groupe ϟ Ligue des Sorciers

Son avis sur la situation du Londres magique ϟPour être franc, complètement franc, toutes ses opinions sont calquées sur celles de sa mère pour éviter le plus de conflit possible. De plus, même en ayant vécu bientôt quatorze années de sa vie ici mais ne considérant toujours pas Londres comme son vrai chez soi, il ne se sent pas le culot de s’engager dans une telle cause -même si, dans le fond, il se range volontiers du côté de la façon de penser d’Ater Bumblebee. Mais là aussi, il préfère ne pas s'ébruiter pour éviter des ennuis -surtout avec ces créatures qui rôdent, vous savez.









Caractère
Drawing on my fine command of the English language, I said nothing.


Jaromir porte un lourd secret ; le plus pesant que vous pouvez imaginer. Le genre qui presse directement sur les poumons et empêche tout juste de respirer confortablement, qui rend la nuque moite et les sens alertes à sa simple mention. Mais ne nous voilons pas la face : un secret n’est intéressant qu’une fois dévoilé.

Jaromir a beau être un intellectuel et vouer une passion profonde pour l’étude et l’apprentissage –triste destin que d’être Jaromir si vous voulez mon avis-, parfois, juste parfois, il ne connaît même pas le sens des grands mots pompeux qu’il utilise.

Mais Jaromir, s’il n’est pas fort et robuste comme son père, empli d’une prestance noble qui force le respect ou habité de cette classe légèrement intimidante de ses confrères de Durmstrang, que lui restera-t-il s’il ne peut pas au moins être le plus intelligent de l’assemblée ?

Cette pensée l’empêche de dormir la nuit, vous savez.

S’il ne peut pas s’enorgueillir d’être plus intelligent que vous, que reste-il ? Un jeune homme, né vieux dans sa tête, qui reste paralysé si seulement on lui prouve qu’il a tort ? Un fils à maman qui est plus terrorisée par sa génitrice que les plus redoutables créatures –quoi que celles-ci, aussi, font naître des sueurs froides dans sa nuque en les croisant, voir rien que lorsque leur présence effleure son esprit tourmenté- ? Un enfant mal-aimé de personne d’autre que lui-même, ayant évolué en un adulte complexé par des soucis d’adolescents jamais résolu ? Le lord des lords du pessimisme ? l’esclave de l’ironie ?

Si Jaromir ne peut pas être le je-sais-tout, le reste ne le sauvera pas. Alors, on prend le tout, on le tasse derrière les apparences et on emballe le tout dans un épais drap d’humeur bougonne avec un joli nœud gratifié d’un rictus hautain. Sauf qu’il n’est, aussi, pas doué pour faire des nœuds, et un trait d’humour mal compris, une remarque sarcastique prise au pied de la lettre ou une question sans réponse et voilà que tout explose et lui échappe des mains. La catastrophe se suit d’un long, horriblement, désespérément long silence gêné. Il y a toujours tellement de gêne, éparpillée à ses pieds, dévoilée aux yeux de tous, qui grimpe jusqu’à ses joues cireuses pour les tinter du plus profond rouge possible. Et il essaierait de ramasser ces traits de caractère ridicules, mais à chaque fois qu’il se baisserait pour en ramasser un, un autre lui glissera des bras, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il s’en aille, battu par l’exaspération, en oubliant un derrière lui –qui lui sera ramené plus tard, histoire de faire remonter d’horrible souvenir gênant dans son esprit et l’empêcher de dormir.

Jaromir… Ne dort pas vraiment bien la nuit.  

Finalement, il laisse tomber très rapidement le drap d’humeur bougonne et son un air maussade –presque légendaire car pouvant attrister, ne serait-ce qu’un tout petit peu, les plus insensibles- s’épanche partout sur la table, s’infiltre dans les nœuds du plancher et arrive même à irradier les murs jusqu’à l’extérieur. A le voir ainsi, plongé dans sa triste méditation solitaire –et probablement profondément fataliste-, on aurait presque envie de venir lui tapoter son impressionnante tignasse –une bonne excuse, par ailleurs, pour vérifier s’il ne s’agit pas d’un être à part entière- pour le consoler, mais en même temps, son écosystème semble si fragile que la moindre perturbation risquerait d’à nouveau tout faire tomber. Alors, si seulement on se sent vraiment généreux, on fera semblant de ne pas comprendre ou de ne pas savoir quelque chose, et son visage s’illuminera d’un seul coup, une étincelle de génie brillant dans le regard.

La prétention de Jaromir ne vient pas d’un ego sur-gonflé. Ses vantardises n’essayent que de sauver cette estime de soi rabougrie, de recoller encore et encore les morceaux à force qu’il lui glisse des mains.
Après tout, le nombrilisme, ça ne sied pas à un gentil garçon comme lui.






Histoire
No, there's no place like London.


Jaromir était une forte, imposante figure. Le genre de sorcier qui, au premier regard, laisse cette impression plus glaciale que l’hiver sibérien, et force la crainte ou, au mieux, le respect. En ressortait bien des rumeurs, comme la plupart des sorciers sortant de Durmstrang ; mais ses connaissances le targuaient aussi d’être plus chaleureux encore que les étés roumains. Sévère, mais profondément aimant. Plus proche finalement d’un gros ours, avec sa majestueuse barbe ébène, que d’un impitoyable loup-garou.

Et, se tenu à un moment de sa –racontée comme glorieuse- vie, un autre Jaromir, décoré d’un petit Junior à la fin de son prénom aussi insignifiant que son propre propriétaire. Son maigrichon homonyme arrivait avec peine à la moitié de sa taille, ce en comptant une chevelure aussi épaisse qu’indomptable. Un mini-lui que l’on essaya, à force de repas copieux, de pallier aux mieux à ce que la croissance ne se décidait pas à lui donner : une stature fière, mais surtout haute.

Jaromir Jr. n’était pas pour autant mal-aimé ; de temps en temps taquiné par une grande tante qui lui reprochait de n’avoir que la peau sur les os et quelquefois submergés par les couinements attendris de quelques cousines trouvant son côté demi-portion adorables, mais rien de plus méchant. Sa famille se résigna rapidement au fait qu’il n’était pas fait pour inspirer les mêmes sentiments que son père et passa à autre chose. Mais l’idée d’inspirer quelque chose, elle, ne quitta pas son esprit.

Difficile de dire quel genre d’embrouille était arrivée à Jaromir senior durant son dernier séjour en Angleterre ; pourtant amoureux des terres anglo-saxonne, il avait réussi par quelconque façon à s’attirer les foudres du Ministère de la Magie ; une affaire qui n’eut ni suite ni fin et dont les plus mauvaises langues rallieront aux mauvaises réputations planant sur les élèves de Durmstrang. Rumeurs ou vérités, Jaromir premier du nom ne remit plus les pieds en Angleterre depuis. Peu de temps après, ce fut son mariage qui céda et, en ce qui semblait être aussi peu de temps, Stina Moldavan devint Bristow. Pas le genre de gros changements idéaux lorsque l’on a que 15 ans et que l’on doit se faire à l’idée que les épreuves les plus déterminantes de sa vie arrivent à grands pas.

Jaromir, en grand perfectionniste qu’il était, fut bien entendu profondément désenchanté de ne pas atteindre les résultats optimaux pour lesquels il avait travaillé à cause de tout ce remue-ménage. Il ne pu s’en morfondre puisque, comme si cet incident survenu trois ans plus tôt avait soudainement propulsé tous les évènements à venir, peu de temps après, il foula pour la première fois le sol Anglo-Saxon pour s’y installer avec ce semblant de famille recomposée. Puis, la venue d’une sœur, de pratiquement quinze ans sa cadette, vint s’ajouter à la foule de changement, comme si le reste ne suffisait toujours pas. Ici, à Londres, n’étant plus un enfant unique et entouré d’une famille tout sauf roumaine, abondante ou débordant de joie de vivre, les dix-sept précédentes années de sa vie semblaient ne jamais avoir existé ; comme s’il ne s’agissait que d’un long rêve dont il venait de se réveiller -Le réveil, s’il en avait été un, avait été pénible, humide et profondément glacial : comme toutes les saisons ici.

Sa demi-sœur fut affublée d’un nom qui aurait très bien pu être un autre junior, puisqu’étant le simple féminin de celui de son père. Jacobina et Jaromir était donc, similaire en bien des points –surtout la tignasse domptée à grande peine-, mais drastiquement opposé. Alors que lui, était sans cesse poussé à sortir de la maison pour prendre l’air, elle était tirée à l’intérieur avec toutes les peines du monde. Comme si le fossé creusé par la différence d’âge ne suffisait pas, il eut fallu que, malgré ses efforts pour essayer de lui inculquer son amour de la connaissance, la fillette soit en tout point une petite cancre trouble-fête, bien à cause de l’éducation fortement laxiste lui étant inculquée. Et Jaromir eut beau tenter de rattraper la permissivité de ses parents en se montrant particulièrement rigoureux, cela ne résultat qu’à faire grandir l’animosité entre eux. Chaque échange se transforma en dispute et heureusement que Poudlard la tenait loin de lui durant une grande partie de l’année, car il aurait probablement usé de ses connaissances pour la faire disparaître presto.

Le sujet favori de Jacobina pour le faire monter sur ses grands chevaux était Jaromir senior, toujours porté disparu à ce jour.


Le ‘Kermit’ fort anglais au milieu de son nom venait d’un grand ami de son père qui, pendant fort longtemps, fut sa seule figure familière à Londres –à ce jour, elle restait l’une des seules-. Ce petit homme anglais qui, à son plus grand étonnement et pour sa plus grande joie, mesurait une tête de moins que lui, faisait partie des rares british qui n’avait pas rompu tout contacte avec les Moldovan –quoi qu’il en fût le seul représentant restant sur le sol britannique en vue du nouveau nom de famille de sa mère- et continuait d’apprécier leur compagnie voir de la rechercher. Jaromir eut beau lui poser la question de façon détournée comme profondément directe, il ne sut jamais ce qui était arrivé. Reste que Kermit Comstock fut la raison pour laquelle une personne abhorrant tant le Londres magique décida tout de même de travailler pour le Ministère. Malgré les rumeurs dont il n’arrivait toujours pas à avoir vent, ses résultats excellents –mais malheureusement non parfait, ce qui leur faisait perdre toute valeur à ses yeux- furent sans doute la clef qui ouvrit les portes de son poste.  

Mais au final, en bientôt quinze ans passé dans cette ville morose –à son image, ironiquement-, les choses n’avaient pas changé. Comme si, au début de son adolescence, tous les changements étaient survenus au même instant et que la réserve se trouvait à présent épuisée jusqu’à la dernière miette. Il ne saurait si cela était pour le meilleur ou le pire, si cette routine dans laquelle il s’enlisait finirait par avoir raison de lui ou le rassurait. Il aurait pu prendre sa vie entre ses mains, partir à la recherche de son père ; il y avait songé, souvent, surtout après que sa cadette se soit encore moqué du divorce de ses parents, mais la moindre détermination, la plus petite miette de motivation qui paraissait inébranlable le soir même se laissait tuer par la nuit agitée. La lassitude matinale et la brume Londonienne, elle, achevaient ce qui restait d’une pensée profondément rationnelle et défaitiste, alors qu’il ressortait ses affaires des grandes malles bouclées la veille.

Et à ce rythme-là, il se savait condamné à se laisser ballotter par la vie, encore et toujours, et commençait à accepter son sort.





Derrière l'écran
I'm filled with hate, but in a cute way.


Pseudo ϟ Pistache
Et l'âge ϟ 17 ans
Male, Femelle, ou Bumblebee ϟ Femelle, même si je rêve d'être Bumblebee :'(
Comment tu as connu Pimentine ϟ Top-site je crois ? Je l'ai connu avant son ouverture et j'ai pris beaucoup de temps à sauter le pas ( sans blague )
Des suggestions pour Pimentine ? Il est un peu tôt pour juger à l'heure qu'il est, pour le moment tout m'a l'air très bien ficelé.
C'est quoi, Pimentine ? ϟ A la base, c'est pas la potion pour le rhume ? :''D J'ai de très mauvaises bases de l'univers d'Hp donc je dis peut-être nawak.
Personnage sur l'avatar ϟ Wilson P. Higgsbury - Don't Starve





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
27.11.14 17:43

Bienvenue sur Pimentine Jaromir !

On va donner une potion de sommeil à Jaromir pour que ça aille mieux. Bien dormir, c'est important pour la santé. Tu peux continuer ta fiche sans problème. Si tu as des questions, n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Jaromir K. Moldavan
Messages : 31
Date d'inscription : 10/11/2014



Message
27.11.14 21:14

Il en aurait bien besoin le pauvre petit D=

Je poste pour prévenir que j'ai terminé ♡ J'espère que ça passera propre en ordre, j'avoue que je me suis demandée si deux trois détails pouvaient poser problème, mais j'ai décidé de laisser mon histoire telle quelle et de voir. Merci pour l'accueil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
29.11.14 16:41


Bienvenue à Londres !


Bon, on va se cotiser pour lui offrir un disque de berceuses. Vraiment. Mais je ne vendrai pas mes lunettes pour ça.


Félicitations ! Tu es désormais validé, ta fiche est certainement trop cool, et tu vas désormais pouvoir jouer avec tous les autres sorciers, créatures et hybrides du forum ! Quelle veine hein ♥.

Sache que, si tu  veux faire les choses dans l'ordre, je t'invite à te rendre dans la catégorie des listes et des recensements. Là-bas, tu vas pouvoir recenser ton métier, ton avatar, ton quartier, et pleins d'autres choses. On compte sur toi !

Après, il faudra penser à bien t'occuper de ton sorcier. Tu trouveras un endroit pour établir des relations, et même un autre pour gérer tes rps. Et puis, le plus fun dans tout ça, ce sont les péripéties ! Ne les rate pas, ce serait dommage.

Bon, on a fini avec les infos de base, on va te laisser tranquille. Surtout, amuse-toi bien sur Pimentine ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

Boredom is congenital to cowards | J.K. Moldavan

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: Inscription Administrative :: Bienvenue à Londres !
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !