Il y a 5 ans, Ater Bumblebee, directeur du département de contrôle et régulation des créatures magiques avait tenu le tenu une conférence pour s'exprimer sur les récents bouleversements de Londres. Mettant l'accent sur la sécurité des sorciers et la dangerosité des créatures et hybrides pour la communauté magique, Ater avait appuyé sur les possibilités qu'un jour le monde sorcier soit révélé aux moldus et que cela entrainerait une guerre.

Aujourd'hui, grâce à l’aide de partisans puissants, d’un financement à sa campagne aisé, de son charisme et ses discours convaincants, le verdict est tombé: Ater Bumblebee est nommé premier ministre de la magie.Le tumulte des quartiers se mêle aux angoisses refoulées et les chuchotements se multiplient dans les oreilles les plus curieuses. Une tension s'est levée sur le Londres magique, chacun remarque comme l'air est lourd, comme les appréhensions creusent les discussions. On se prépare à la prochaine annonce du Ministère, aux courroux des gazettes les plus enflammées et tous retiennent leur soufflent, gardent la baguette à portée de main....

Chers créatures et hybrides, par soucis de logistique administrative, il serait peut être préférable que vos papiers soient en règles.




Cassandre Ollivander ▬ fondatrice retraitée
absente ϟ (mp)
Garfield S. Andersem ▬ fondatrice mi-retraitée
présente ϟ (mp)







 

Partagez|


Alchimie [Gillian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




Tybalt Burgess

Tybalt Burgess
Messages : 151
Date d'inscription : 13/07/2014
Age : 27



Message
05.11.14 11:36

Spoiler:
 

C'était un jour de pluie. Même si dans l'hôpital il ne pleuvait pas – encore heureux -, le ciel gris avait des effets sur ses occupants. Les jours de pluie étaient tristes ; les chambres n'étaient déjà pas fort joyeuses même avec quelques rayons de soleil qui se hasardaient par les fenêtres mais sans, c'était encore pire.

Ce n'était pas un bon jour pour se promener, même si la destination n'était pas loin, pas plus loin que l'entrée. Tybalt était resté dans sa chambre, pour une fois. Tout était calme partout, après tout, on n'entendait pratiquement que le clapotis de la pluie sur les vitres ; personne ne semblait disposé à discuter. Alors, il avait réquisitionné un elfe de maison.

Pour quoi faire, me direz-vous ?

Un jeu d'échec était installé sur le lit. Tybalt aurait aimé pouvoir s'asseoir en tailleur, ç'aurait été plus confortable que de bouger les pièces de loin avec sa baguette magique. Tant pis. En plus, il perdait. Whisky était un excellent joueur, il était presque dommage que tout ce talent soit la plupart du temps enfermé dans les cuisines. Les gros yeux globuleux de la créature se plissaient pendant qu'il gratouillait l'arrière de ses énormes oreilles, perdu dans sa concentration. Tybalt souriait, et attendait ; c'était quelque part un privilège de voir Whisky faire ce qu'il aimait. L'inactivité apportait ce genre de choses, une attention particulière à la moindre personne qui acceptait sa compagnie, fut-ce un elfe de maison. C'était se sentir un peu utile.

La partie durait depuis un moment déjà, mais le destin voulait qu'elle ne se finisse pas d'une traite. On frappa à la porte de la chambre, et Whisky adressa à ladite porte un regard désespéré avant de disparaître dans le craquement caractéristique du transplanage. Tybalt soupira.

« Entrez ! », fit-il d'une voix plutôt lasse.

Il allait probablement avoir l'air très stupide, à jouer aux échecs tout seul. Enfin... Peut-être l'interruption apporterait-elle une distraction plus mouvementée que de regarder Whisky se concentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Gillian H. Twain

Gillian H. Twain
Messages : 147
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 25



Message
11.11.14 20:38

Il pleuvait. Gillian n’aimait pas quand il pleuvait les week-end. La pluie l’empêchait de s’asseoir aux terrasses de café, et transformait Londres en un lieu triste et gris qui ne lui correspondait pas du tout. Aussi, les jours de pluie, s’enfermait-elle le plus souvent dans son labo d’Alchimie, ne sortant qu’en de rares cas n’impliquant pas de bars. Mais ce week-end ci, Gilly s’ennuyait. Elle n’avançait pas dans ses recherches sur les hybrides, et ça commençait à la rendre un peu folle. Enfin, un peu plus qu’elle ne l’était à la base. Elle adorait sa matière, mais elle détestait quand, certaines fois, il se passait des années sans l’idée révélatrice qui offrirait la solution à son problème. Aussi, après un certain nombre de jurons – qu’on ne transcrira pas – avait-elle décidé de se changer les idées… En pensant à un autre problème alchimique. Elle devait bien l’avouer : même si la vie d’un sorcier était en jeu dans le projet Tybalt, elle y consacrait beaucoup moins de temps qu’à son projet créatures. Elle se sentait moins passionnée. Et comme ça faisait au moins deux semaines qu’elle n’y avait pas touchée, elle décida d’aller rendre visite au problème directement – sans rancune, Tybalt.

Invoquant un parapluie au-dessus de sa tête, et appelant ses bottes imperméables à aspect talons aiguilles – qui allaient confort et esthétisme – d’un coup de baguette magique, Gillian se dirigea vers sa porte, histoire de marcher un peu. Il fallait qu’elle se vide l’esprit, de peur d’exploser. Et puis, l’hôpital Sainte-Mangouste n’était pas très loin de chez elle : ça lui ferait faire du sport, et éviterait que Viridus l’appelle « Grosse » une nouvelle fois. Goujat nabot. Nabot goujat. Rapidement, elle arriva à destination. Elle allait souvent à l’hôpital – enfin, souvent, un week-end sur deux (ou trois), dirons-nous. Elle aimait bien Tybalt : il était jeune, mais ça n’avait jamais été un problème pour Gilly. En fait, s’il n’avait pas subi un sort grave qui menaçait sa vie, elle aurait peut-être pu le considérer comme un père potentiel. Mais là, il risquait de laisser un petit orphelin – et la professeure ne souhaitait pas ce genre de relation familiale.

Aujourd’hui, Sainte-Mangouste était particulièrement sordide. Contrairement aux hopitaux moldus, il n’y avait pas d’odeur spéciale, ici. Mais il régnait un silence bien plus lourd, qui était aujourd’hui quasiment insupportable. Gillian frissonna. Et quasiment sans s’en rendre compte, elle se mit à fredonner une chanson. Histoire de rompre le silence morbide. Sans avoir besoin de demander, elle se dirigea seule au sein des couloirs, commençant à s’y repérer correctement, et toqua poliment à la porte de Tybalt, qui lui répondit d’une voix effroyablement lasse. Houla. Heureusement qu’elle arrivait pour égayer tout ça !

Revêtant son costume de tornade pleine de joie de vivre, la professeure ouvrit la porte, un grand sourire aux lèvres, et analysa la situation d’un coup d’œil. Non seulement, Tybalt avait l’air tellement dépité qu’il commençait à vraiment ressembler à une statue, mais en plus, il jouait aux échecs. Tout seul. Gillian avait rarement vue une chose aussi pathétique dans sa vie, et elle se promit de venir le voir un peu plus souvent, maintenant. Genre tous les week-end. Quand elle pourrait. Guillerette, elle vint sans gêne s’asseoir sur le bord du lit du pauvre patient qui ne devait pas comprendre ce qui lui arrivait, et déclara joyeusement :

« Bonjour Tybalt, comment allez-vous ?! Il pleut aujourd’hui, et je sais que votre frère est très occupé, j’ai donc décidé de passer vous voir ! Et puis, j’ai un caillou à tester sur… Votre caillou. »

Ah ah. Ton humour se dégradait considérablement, dans un hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alchimie [Gillian]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: RPs-