Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


all monsters must die except the beautiful ones •• nicoletta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité


avatar

Invité



Message
01.09.14 0:29


Nicoletta Marie St-James
I know you don't love me
But still I burn for you
I know you don't love me
This flame will die, it's true.


Âge ϟ 25 ans
Nationalité ϟ Française & britannique.
Emploi ϟ Femme de chambre au Chaudron Baveur
Ancienne école ϟ Elle a fait ses études en France, à Beauxbâtons.
Lieu de vie ϟ Bourg La Fantasque
Date de naissance ϟ 17 Décembre.
Hybridation ϟ Fille d'un sorcier et d'une vélane.
Particularités liées à l'hybridation ϟ Elle est jolie, si jolie. C'en est presque indécent, d'être aussi jolie. Mais ce n'est qu'un mensonge et c'est surement ça son plus lourd fardeau.
Groupe ϟ Unité.

Son avis sur la situation du Londres magique ϟ Ca fait du bruit, ça agite le monde. Trop de souci, et elle n'aime pas cela. Parce que les avis divergent et se confrontent, et que ça va finir par mal tourner. Vraiment.








Caractère
“I lie to myself all the time. But I never believe me.”


Elle sait qu'ils ne l'aiment pas vraiment. Elle sait que tout cela n'est qu'un mensonge honteux dont elle est seule coupable. Alors elle les repousse avec léger sourire, les éloigne d'un rire teinté de mélancolie ; pourquoi se forcer à y croire alors que tout ça n'est que foutaises ? Car voyez-vous, elle se sent malhonnête sans même mentir. C'est ce qui arrive lorsque l'on est fille de vélane et que l'on obtient son charme surnaturel. On attire l'attention sur soi sans faire autre chose qu'exister, on séduit sans le désirer. Et lorsque l'on voudrait un peu de réconfort, on réalise très vite qu'on ignore si tout cela est très honnête ; sincère. Elle n'arrive pas à faire confiance à ceux qui disent l'aimer, à ceux qui s'intéressent de trop près. C'est probablement idiot, mais elle y croit dur comme fer, elle sait et eux ignorent. Se plonge dans son éternelle solitude, se force à l'endurer. Bornée, butée ou peut-être simplement désillusionnée, souvent déçue.

Elle aimerait être quelqu'un d'autre, simple sorcière sans intérêt. Et c'est idiot car elle aime au fond cette attention qu'on lui porte. Elle aimerait être une héroïne de ces films moldus dont elle se gave. Héroïne de films noirs, la femme fatale ou l'épouse trompée, icône dramatique d'une autre époque et d'un monde qui n'est pas le sien. Ou encore, ces demoiselles au cœur tendre qui vivent moultes romances, ces romances-là qu’on retrouve dans les nouvelles à l’eau de rose faites pour consoler la ménagère ennuyée. Parce qu'une partie d'elle vit dans ses constantes divagations, rêves éveillés et désirs inatteignables. C'est une incorrigible rêveuse, songeuse désabusée. Une romantique insatiable et si peu satisfaite de la réalité ; sa réalité. C'est en tout cas l'impression qu'elle donne trop souvent, on la croit ingrate ou tout simplement idiote. Mais quel mal y a-t-il à rêver ? Si ce n'est celui de ne jamais trouver comment être heureuse ?

Cette mélancolie qu'on lit dans son regard fait partie intégrante de son personnage. Ce rôle qu'elle semble constamment jouer, souriante accompagnée, ennuyée une fois esseulée. Toujours dans la lune, le regard dans le vague et l'esprit ailleurs. Elle dont l'attention est difficile à attirer, impossible à réellement saisir. Non, elle vous file entre les doigts, si vite désintéressée, trop occupée à se lamenter silencieusement au sujet de cette vie qu'elle n'a pas. Parce que regretter et rêver est bien plus aisé que faire face à la réalité.

Autant le dire, le charme n'est pas la seule chose qu'elle méprise de son héritage ; sa laideur est elle aussi un fardeau. C’est là que le bât blesse d’ailleurs, car la patience n’est pas sa plus grande qualité. Alors elle fuit les gens trop agités, trop curieux. Et tout ce qui aurait tendance à l’agacer. Que ce soit les gens qui lui coupent la parole ou ceux qui font du bruit en mangeant ; les clients laissant leur chambre en chantier et les personnes qui se tiennent trop près d’elle pour lui parler, ou pire, qui la touchent sans permission. Oui, même une main sur l’épaule !
Quoi qu’il arrive en tout cas, il vaut mieux qu’elle garde son sang-froid, craignant que l'on sache quel monstre elle est sous ce si joli minois. Oh non, elle préfère cent fois être un songe qu'un cauchemar ; séduire pour ce qu'elle n'est pas plutôt que d'effrayer pour ce qu'elle est. Un paradoxe qui ne s'explique pas, une ironie qu'elle n'ose affronter. Alors elle enfile son masque et sourit ; si proche de la vérité et pourtant voilée d'un diffus mensonge.

Hypocrite, elle l’est plus qu’on le croirait, abhorrant les menteurs alors que le mensonge fait partie intégrante de sa vie. Mais ce n’est pas la même chose, qu’elle se dit ; elle n’a pas le choix et tente de s’en convaincre. Et c’est ironique également, car la plupart du temps, elle est incapable de servir un vrai mensonge convainquant ; elle s’embarrasse et trébuche sur les mots, s’empourpre et s’enlise dans son explication bancale. Oh, ce n’est pas plus mal, au fond. Ou du moins, c’est une consolation. Bien maigre consolation.

Pourtant, il est difficile de ne pas l'apprécier, au fond. La voix toujours légère, le rire discret et une douce présence, elle n'a rien d'un être que l'on déteste, du moins c'est ce qu'elle croit. Elle oublie ce temps qu'elle passe à se plaindre de sa vie pourtant si agréable. Elle ferme les yeux devant ce désintérêt qu'elle ressent trop vite face à tant de choses. C'est agaçant pourtant cette allure ennuyée dans son regard lorsque vous lui parlez ; c'est frustrant de réaliser qu'elle n'écoutait pas vos longues explications, qu'importe le sujet. C'est ainsi qu'elle peut irriter tout autant que plaire, intriguer aussi. Bien sûr, elle ne vous croira jamais, et même si elle ne se montre que rarement déplaisante, au fond elle préfère qu'on ne l'apprécie pas. Elle a l'impression d'être honnête, au moins.

Elle fait toujours bonne figure, prend tour à tour le rôle de l'amie attentionnée ou de la collègue toujours dans la lune ; l'inconnue mélancolique et l'amante discrète. Elle se perd un peu dans ce qu'elle est et ce qu'elle voudrait être, égare son honnêteté avec le mensonge de son apparence. Ce n'est pas une mauvaise personne pourtant, si douce et triste à la fois. Sans être malheureuse pour de bon. Juste trop rêveuse, effrayée par la réalité, persuadée qu'on ne la voit pas réellement pour ce qu'elle est. Et ne vous méprenez pas, sa sincérité est rarement feinte, à moins que vous ne soyez de ceux qu’elle ne peut supporter. Simplement, sa façon de faire souvent peut paraitre un peu forcée, surjouée. Factice et pourtant sincère. Et parfois même un peu trop franche.

Le plus dommage est surement qu’il n’y a rien de réellement honteux à ce qu’elle est réellement. Au contraire, elle est une demoiselle comme les autres, si seulement elle ouvrait. Son amour pour les vieux films d’une époque qu’elle n’a pas connue, ces fleurs qu’elle entretient chaque jours avec une affection certaine ; son dégoût pour les plats trop épicés ou amers, ce goût qu’elle a pour tout ce qui est à base de citrouille. Sans oublier sa haine inexplicable pour les félins de tout poil et le fait qu’elle ne porte jamais de pantalons. Puis, cette sale manie de toujours sortir sous la pluie sans parapluie, parce qu’elle aime sentir les gouttes sur sa peau et les frissons sur sa nuque. Une fantaisie qui la cloue souvent au lit par la suite avec un vilain rhume. Sans que cela la dissuade de recommencer. Bornée ? Si peu.

Et c'est là tout le problème. Elle construit sa vie sur des impressions, des certitudes sans confirmations. Son cœur vacille mais sa raison refuse. Alors elle se renferme dans son interprétation dramatique d'un personnage qui n'est pas totalement fictif, fuit alors qu'elle devrait faire face.





Histoire
Et là tu mets une petite phrase pour faire très sympathique.


(Un personnage ne se construit pas d'un coup de baguette magique. Racontez-nous son histoire, sa scolarité, son environnement familial, ses expériences et anecdotes, etc.)





Derrière l'écran
Et là tu mets une petite phrase pour faire très sympathique.


Pseudo ϟ nico ça ira très bien.
Et l'âge ϟ 21 ans.
Male, Femelle, ou Bumblebee ϟ f.
Comment tu as connu Pimentine ϟ top-site.
Des suggestions pour Pimentine ? pas vraiment non.
C'est quoi, Pimentine ? ϟ si je réponds « quelque-chose » ça marche ?
Personnage sur l'avatar ϟ blanche (oc) par bory-einfrost.





Revenir en haut Aller en bas




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
01.09.14 20:31

Bienvenue sur Pimentine Nicoletta !

Ta demoiselle est fort prometteuse ♥ Je voudrais juste que tu ajoutes quelques détails à son caractère. La plupart des traits que tu dépeins sont fort liés à sa condition de demi-vélane, et j'aimerais en savoir plus sur elle en tant qu'individu, simplement ; ce qu'elle aime, ce qu'elle n'aime pas, des défauts et des qualités indépendants de son hérédité :3

Fais-moi signe quand tu auras modifié ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

Invité



Message
02.09.14 22:53

Merci beaucoup ! ♥

J'ai réorganisé le texte du coup, fait quelques changements et ajouté certaines choses. J'espère que ça va convenir :3
( et je t'avouerais que ta remarque m'a surprise, sachant qu'au début, je comptais juste jouer une sorcière et non pas une hybride, et que mon texte était relativement similaire, sauf les points concernant son sang de vélane. enfin du coup j'espère que les modifications & ajouts sont suffisants ! )
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
04.09.14 20:56

Merci beaucoup pour les modifications, tu peux passer à l'histoire sans souci ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

all monsters must die except the beautiful ones •• nicoletta

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: Inscription Administrative
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !