Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


L'ombre qui étreint – Jamais ne s'éteint.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




avatar

Charlie C. Foxx
Messages : 2
Date d'inscription : 30/08/2014



Message
31.08.14 16:39


Charlie Côme Foxx
If you are not too long, I will wait here for you all my life.


Âge ϟ Dix-huit ans.
Nationalité ϟ Anglaise, avec des origines françaises du côté de sa mère.
Origine ϟ Charlie est un né-moldu.
Emploi ϟ Il voulait être langue de plomb, ses parents lui ont refusé. Pas assez de débouchés, il ne progresserait jamais dans la vie. Alors en attendant de savoir quoi faire, et grâce à ses bons résultats aux ASPICS, il est guérisseur stagiaire dans le service des accidents matériels, pour faire plaisir à sa mère qui voulait qu'il soit chirurgien (un métier moldu réclamant des études phénoménales). Le comble pour quelqu'un qui n'a jamais pris l'option des soins aux créatures magiques.
Ancienne maison & école ϟ Poudlard – Gryffondor.
Lieu de vie ϟ Le quartier Maëva, bien qu'il visait les hauts de merlin. Papa et maman refusent de l'aider jusqu'à ses 20 ans. Ce petit a trop été couvé, il aura au moins besoin de deux ans pour prendre conscience de la dureté de la vie.
Date de naissance ϟ 17 Janvier 1996.
Groupe ϟ La ligue des sorciers ;


Son avis sur la situation du Londres magique ϟ Il ne s'y intéresse que le temps d'un café, d'un coup d'oeil sur les papiers. Pour que grands soient les rois, ils sont ce que nous sommes ; ils se trompent comme tous les autres hommes. Rien ne ressemble plus à un roi qu’un homme, et Charlie voit en la politique une façon de devenir Roi. Il les regarde se battre le trône sans en comprendre le fond, et prétend ne pas s’y intéresser. Un Roi fait sa loi, au meilleur la victoire. Cependant, s’il s’y penchait, certainement y verrait-il du bon dans chaque. Toujours est-il qu’à aujourd’hui, il suit celui dont la carrure lui parait la plus forte ; celui à qui il pourrait confier un pays. Ater Bumblebee.  












Caractère
Experience is simply the name we give our mistakes.
Le complexe d’infériorité (ou parfois sentiment d'infériorité), dans les domaines de la psychologie et la psychanalyse, est une perception de soi exprimée comme inférieure dans certaines situations. Ce sentiment peut survenir lors d'une infériorité actuelle ou imaginée chez l'individu affecté. Venant du subconscient, ce sentiment peut aider un individu à réaliser certaines choses qu'il pense impossibles. @WIKIPEDIA
..................................................................................................

Rendre l'impossible possible, c'est pouvoir faire quelque chose de jamais fait. Ce n'est pas être un homme meilleur, mais faire du meilleur un homme banal. Il ne vous dira pas qu'il n'est pas capable, il essaiera de le faire, de réussir, sans jamais y arriver. Ca, c'est Charlie. Un jeune homme entêté, mais peu doué. Il aime gagner pour ne pas se sentir rabaissé, bien qu'il ne réussisse jamais. Il se voit comme un raté, incapable d'entreprendre sans échouer.

Il a pourtant gagné de très nombreux duels, à Poudlard. Il a pourtant eu de très bonnes notes, aux ASPIC. Il a pourtant été élu préfet-en-chef, des Gryffondors. Il a été jusqu'à être nommé vice-capitaine de son équipe, au Quidditch. Certaines choses lui sourient, mais il continuera à vous dire qu'il n'est pas de ceux qui brillent. Aveugle de sa propre condition, étranglé par un sentiment d'infériorité, il ne voit que ses échecs sans se rendre compte de ce qu'il est ou de ce qu'il fait. Ce n'est pas de la modestie, ce n'est pas de l'humilité, ni même de la sagesse, il n'a rien de ce qualités. C'est un simple manque d'amour-propre, un manque de jugement personnel qui le pousse à toujours faire mieux, sans ne jamais avoir aucun sentiment de réussite ou de satisfaction. Jamais. Alors il a voulu un jour se rendre plus fort, se prouver qu'il était capable de plus. De tenir debout tout seul. Il s'est essayé à la magie noire une fois, l'a adoptée. Assez doué en sortilèges, il a même réussi à la gérer. Du moins, il n'en est qu'au début. Il n'a pas pour ambition d'être un grand sorcier. Ni même d'avoir une renommée. Il entretient un rêve secret, celui qu'on le reconnaisse à sa juste valeur, mais peut-être devrait-il commencer par la voir lui-même pour prétendre un jour être quelqu'un. En attendant, il reste Charlie le complexé, le renfermé.

Il ne parle pas de lui. Ce n'est pas qu'il ne veut pas, ou qu'il n'en a pas besoin ; c'est qu'il n'ose pas. Toujours ce même complexe d'infériorité qui lui fait peur. Peur que d'autres le voient comme quelqu'un d'égocentrique, ou de ne plus penser qu'à lui. Il sait que tout le monde a des problèmes, il est persuadé qu'ils n'ont pas besoin d'avoir à supporter les siens, ni de l'entendre se plaindre. Alors il se tait, reste secret. Et c'est ce qui le rend lourd, c'est ce qui fait un poids immense sur ses épaules. Il continue sa routine et écoute ceux qui ont besoin de parler. Sans ne jamais s'introduire dans la vie de ceux qui ne le désirent pas, de ceux qui ne le veulent pas. Aussi ses questions sont toujours évasives, aussi ne demande-t-il jamais rien de personnel. Il aime pourtant être avec des gens ; il ne sait simplement pas comment en apprendre plus sur eux. Et s'ils ne voulaient pas en parler ? S'ils étaient trop réservés ? En réalité, il est gentil. Peut-être un peu trop, lui dirait-on. Il comprend. Il écoute, et comprend. Se met à la place de la personne concernée, ressent. Il ne sait pas trouver les mots. Il ne sait pas expliquer. Mais il comprend, et peut se donner corps et âme pour aider une personne qui en a besoin.  Cependant, la sensibilité ne fait pas partie de ses qualités, la fierté l'emportant sur le reste (il faut être meilleur, rappelons-le). Il ravalera ses larmes, il cachera ses émotions, il ne dira rien de ce qu'il ressent. Il restera la tête droite, mentira même. Mais il ne se montrera jamais heurté, de peur qu'on lui marche sur les pieds. De peur qu'on se moque des larmes versées. Il n'a rien d'expressif. Rien si vous ne le connaissez pas.

Son sang est chaud, et ses amis le connaissent comme quelqu'un de chaleureux ; qui accepte les défis les plus loufoques, qui s'amuse des blagues les plus insensées, qui accompagne et tient la main jusqu'au bourreau. Il a une seule force, celle de ne pas lâcher, jamais ; amis comme faits, il est de ceux qui s'accrochent sans abandonner. De ceux qui y croient, jusqu'au bout, jusqu'à la mort. Qui poussent à l'extrême ceux qui l'entourent, pour réussir. Il sait se donner à fond, il sait s'impliquer, il aime s'engager. Il ne dira jamais que quelque chose est impossible, et encouragera toujours ceux qui hésitent, parce que lui fonce tête baissée. Tout mérite d'être essayé sans quoi rien n'existerait, dirait-il avec une tape sur l'épaule. C'est un trait qui ressort dans ses joggings à 6 heures du matin, dans ses entrainements à 23 heures, dans ses paroles au déjeuné, dans ses clins d'oeil aux examens. Il prend ses responsabilités à coeur, et est persuadé que la première de tout être humain est de s'assurer de la réussite de ceux qu'il aime.

Toujours en avance, toujours bien élevé, toujours avec des vêtements repassés et des cheveux coiffés, Charlie sait se présenter. Mains toujours propres, il craint les microbes comme la peste ; hypocondriaque sur les bords, il évite les contacts physiques. Ne boira que rarement dans le même verre ou ne croquera jamais un gâteau déjà entamé par autrui. Un devoir n'a jamais été rendu en retard, il n'a jamais loupé un cours. Il ne manque de respect qu'à ceux qui en manquent à ses proches comme aux inconnus. Il respecte ses promesses comme ses paroles. Charlie est carré. Quoi que. Atteint d'une certaine susceptibilité, le jeune garçon pourrait hausser la voix, ou froncer les sourcils pour un petit reproche qui lui est adressé. Un défaut qu'il tente de diminuer, pour son propre bien, mais qui continue encore aujourd'hui de le hanter. Le jeune garçon déteste l'injustice, déteste voir des forts et des faibles. Pourtant, il reste évident pour lui que les femmes sont plus faibles, physiquement comme intellectuellement. Mais sa misogynie n'est en rien une question de justice ou non ; c'est une loi de la nature, expliquerait-il naturellement. Charlie est aussi un grand gamin. Il aime les contacts humains, il aime les câlins, il aime se sentir protégé ; s'il ne le montre pas, s'il ne le dit pas, ses plus proches le savent. Parce que Charlie, c'est juste quelqu'un qui a peur d'être rejeté. Et qui pour compenser, se rejette tout seul.






Histoire
Life is far too important a thing ever to talk seriously about.


Neuf ans. Sa vie commençait là. Il ne se souvenait de rien, il avait pris un coup sur la tête, lui avait-on dit. Ses parents finalement, étaient des gens qu’il avait redécouvert, réappris à aimer, à détester, dans ce grand appartement londonien, et ses parents qui parlaient français. Il s’était longtemps posé des questions, sur pourquoi on ne lui disait rien de ce qu’il s’était passé, sur pourquoi lui avait tout oublié. Mais il avait grandi dans une famille de moldus, sans problèmes majeurs. Ses notes à l’école n’étaient pas excellentes, mais il s’en sortait tout juste avec des C qui lui suffisaient, à l’époque. Il avait des amis assez sympas, une amoureuse très jolie, et des parents qui l’aimaient. La vie était belle, il n’y avait rien à lui reprocher.

Il reçut sa lettre pour Poudlard le jour de ses 11 ans, en Janvier. Il fut d’abord surpris, mais il y croyait – n’importe quel enfant qui rêve de magie aurait été enchanté. C’est sans aucune appréhension qu’il s’était rendu sur le chemin de traverse, avec ses parents, qu’on lui avait ouvert son compte Gringotts avec toutes ces créatures bizarres, qu’il avait acheté une chouette et des chaudrons. Et surtout, une baguette magique.

L’appréhension finit par apparaitre lorsqu’il dut dire au revoir à papa et à maman, lorsqu’il mit pour la première fois un pied dans ce wagon rouge qui le mènerait à sa nouvelle vie. Il s’y fit à Poudlard de grands amis ; mais de tous, un seul le marquera à jamais : et c’est dans ce train, dans un même wagon, partageant les mêmes friandises, qu’ils devinrent inséparable ; Ludovic Dave faisait dès lors partie de sa vie. Ils furent envoyé à Poudlard, il rencontra de nombreuses personnes, des amis, des ennemis, des gens qui deviendrait des fils conducteurs de sa vie.

Alix Barthelemy, Upsilon Ash, Elise Dickney, son parcours à Poudlard fut rapidement un enchaînement d’évènements inattendus. Il rentra dans l’équipe de quidditch dès sa seconde année, commença les duels relativement tôt également. Il obtint des notes passables pour un né-moldu, finit par passer capitaine de quidditch. Puis, lors de sa dernière année, il quitta ce poste pour se consacrer à une nouvelle responsabilité ; il était passé préfet-en-chef des gryffondors.

C’est cette année qu’il se souvint de son passé, grâce à une autre amie de maison ; Carys Wheler.

Il avait eu une grande soeur. Une grande soeur dont il recherchait l’affection, qu’il aimait plus que n’importe qui, mais dont il cherchait toujours à être meilleur. Annabelle. Préférée des parents, brillante en tout, jolie et fine quand lui était rondouillet, il l’enviait comme jamais. Mais voulait qu’elle le remarque, voulait être admirable comme elle l’était. Il la mettait sur un pied d’estale – l’avait-elle réellement mérité ? Elle qui l’avait toujours ignorée, il avait toujours voulu son amour. Un amour qui ne vint jamais. Elle mourut tristement lorsque le garçon avait neuf ans ; alors qu’ils jouaient ensemble dans un jardin d’une maison abandonnée, elle fut attaquée par une créature que Charlie n’avait jamais vu. Quand il s’en souvint, il fut capable de déterminer le terrible scrout à pétard qui sans pitié, s’en était pris à sa soeur. Toujours est-il que la bête fut exécutée à coups de sortilèges quelques secondes après. Une enquête fut ouverte sur la présence d’une telle créature dans le monde moldu, et ne fut jamais fermée. Un spectacle auquel Charlie n’aurait jamais du assister, lui encore moldu, ses pouvoirs encore enfouis. On lui effaça la mémoire, comme on effaça celle de ses parents. Eux ne se souviendront jamais avoir eu une fille – c’était certainement mieux ainsi.

Après ces images, Charlie se remit en question. Il commença à pratiquer la magie noire qu’il maitrise encore aujourd’hui difficilement, mais qui lui permet, selon lui, de rester debout. Le départ de Poudlard ne fut pas évident ; dire au revoir au concierge, à ses professeurs, à ses amis fut difficile. Mais le jeune garçon, habitué à l’argent de papa et maman, s’attendait déjà à ne rien faire de sa vie. Dommage pour lui, ses parents ne semblaient pas du même avis, et cet été fut l’un des pires chez lui. Sa crise d’adolescence touchant à peine à sa fin, il s’est installé dans un quartier abordable, avec un loyer qu’il pourrait lui même payer.

Il voulait faire langue de plomb, faire quelque chose dont personne ne connait le principe, mais qui requiert des compétences en sortilèges. Sa mère le voyait médicomage de renommée ; il ne ferait pas ce qu’il voudrait. Ainsi, pour faire plaisir à ses géniteurs, s’engagea-t-il à sainte mangouste, se demandant ce que l’avenir lui réservait et se promettant qu’un jour, il s’affirmerait assez pour pouvoir refuser les caprices de sa mère et voler de ses propres ailes.





Derrière l'écran
One's past is what one is. It is the only way by which people should be judged.



Pseudo ϟ bllblblbl ; En fait Charlie.
Et l'âge ϟ 21 ans jeunes gens !
Male, Femelle, ou Bumblebee ϟ Optimus Prime !
Comment tu as connu Pimentine ϟ Chat !
Des suggestions pour Pimentine ? gngngngn. Chat !
C'est quoi, Pimentine ? ϟ Je donne ma langue au chat !
Personnage sur l'avatar ϟ Gareki – Karneval






_________________
colorful life.
L'amoureux vole un baiser – Il encourt perpétuité.@ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
01.09.14 20:25

Re-bienvenue sur Pimentine Charlie ! ♥️

Tu peux évidemment continuer ta fiche
J'ai grand hâte de suivre les aventures du jeune homme dans la vie active !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Charlie C. Foxx
Messages : 2
Date d'inscription : 30/08/2014



Message
12.09.14 18:30

Histoire écrite, vraiment vraiment désolée pour le temps que j'ai mis à la pondre. Je l'ai modifiée aussi, c'est fort probable que ça n'aille pas, mais voilà (c'est moins d4Rk), je trouverai une meilleure idée si celle ci ne convient pas Wink

Poutous à toi Fayot !

_________________
colorful life.
L'amoureux vole un baiser – Il encourt perpétuité.@ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
17.09.14 9:45


Bienvenue à Londres !


Rien à redire, évidemment ♥


Félicitations ! Tu es désormais validé, ta fiche est certainement trop cool, et tu vas désormais pouvoir jouer avec tous les autres sorciers, créatures et hybrides du forum ! Quelle veine hein ♥.

Sache que, si tu  veux faire les choses dans l'ordre, je t'invite à te rendre dans la catégorie des listes et des recensements. Là-bas, tu vas pouvoir recenser ton métier, ton avatar, ton quartier, et pleins d'autres choses. On compte sur toi !

Après, il faudra penser à bien t'occuper de ton sorcier. Tu trouveras un endroit pour établir des relations, et même un autre pour gérer tes rps. Et puis, le plus fun dans tout ça, ce sont les péripéties ! Ne les rate pas, ce serait dommage.

Bon, on a fini avec les infos de base, on va te laisser tranquille. Surtout, amuse-toi bien sur Pimentine ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

L'ombre qui étreint – Jamais ne s'éteint.

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: Inscription Administrative :: Bienvenue à Londres !
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !