Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


De l'eau sous les ponts [ Hyacinth ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




avatar

Tybalt Burgess
Messages : 142
Date d'inscription : 13/07/2014
Age : 26



Message
15.08.14 21:52

Il y avait chaque jour des gens qui arrivaient à Sainte Mangouste, pour des raisons plus ou moins graves. Au tout début, Tybalt ne bougeait pas de sa chambre. Il avait bien assez de compagnie avec Mercutio et Sidonie, après tout. C'était en fait à cause de Chance qu'il avait commencé à traîner dans les couloirs ; en attendant Cassandre dans l'entrée pour lui indiquer où trouver son homme, il s'était rendu compte que pas mal de gens avaient envie, ou besoin, de parler. C'était quelque chose pour lequel il pouvait se rendre utile, un bonheur inestimable dans une journée.

C'était tout un parcours, d'arriver dans l'entrée. Il refusait la chaise roulante, quand il se déplaçait, dans l'hôpital où il avait fini par prendre ses marques. On lui disait qu'il était têtu, il répondait que marcher lui faisait de l'exercice. Ce qu'il ne disait pas, c'était l'importance de tenir encore debout, même s'il était carrément bancal. Avec les années le tic-tac des béquilles était devenu régulier, tout comme ses salutations aux résidents de l'hôpital à mesure qu'il passait devant leur chambre.

Les ascenceurs n'étaient pas plus faciles que les couloirs, avec leur brusquerie. Il avait l'habitude.

Ce n'était pas tant qu'il tienne à se promener. S'il avait voulu, il aurait certainement réussi à persuader Sidonie de l'emmener en dehors de l'hôpital. S'il avait vraiment voulu, il aurait même pu y aller tout seul ; il aurait suffit d'enlever le bracelet qui l'identifiait, comme si depuis le temps il ne connaissait pas son nom ou son numéro de dossier, il aurait suffit de faire un pas dehors, rien ne l'en aurait empêché, il n'était pas prisonnier. C'était juste fatigant, et, quelque part... C'était voir une vie à laquelle il ne pouvait plus participer. C'était plus douloureux que ça n'aurait dû l'être, même s'il ne l'admettrait jamais, surtout à lui-même. Rester là était plus simple ; Tybalt n'en avait pas l'air, mais peut-être avait-il baissé les bras sans même ressentir la rancoeur de la défaite.

Il restait l'ennui, cet ennui lancinant propre aux jours d'inactivité trop nombreux, et l'attente de l'arrivée de son frère chaque soir, en redoutant qu'un jour il ne vienne plus. Les deux raisons du bruit des béquilles dans les couloirs, les deux raisons qui le poussaient à essayer quand même de voir des gens, dans les limites de ce qui n'entamerait pas la bonne humeur qu'il s'appliquait à entretenir.

L'entrée de Sainte Mangouste grouillait de monde, et cela avait un drôle d'effet sur Tybalt, entre l'envie de sourire devant la vie bien plus présente que dans le coin reculé où l'on avait casé les chambres des malades de longue durée, et une pointe d'inquiétude devant tant de gens qui avaient besoin de se trouver là. Il chercha une chaise du regard, il n'y en avait pas de libre. Tant pis. Il soupira doucement, presque amusé. Il y avait un homme dont la peau était devenue verte à pois mauves, un enfant qui pleurait bruyamment, sans doute à cause de la théière mordeuse accrochée fermement à sa main. Rien de fort grave.

Dans son balayage visuel de la salle, cependant, quelqu'un attira son attention. C'était une drôle d'impression que lui évoquait ce jeune homme, la quasi-certitude de l'avoir déjà vu quelque part, de l'avoir connu, sans pour autant parvenir à le situer précisément. Il avait un prénom sur le bout de la langue, quelqu'un qu'il avait rencontré à Poudlard, mais... Poudlard était loin, les gens changent. Tybalt était indécis quant à la conduite à adopter.

Il l'observa pendant un instant, avec une certaine impolitesse dont il ne se rendit compte que quand leurs regards se croisèrent ; il secoua la tête comme pour se remettre les idées en place, et s'approcha. Tic-tac des béquilles, rythme prudent dans la foule. Il fallait dire quelque chose, à présent, pour passer outre le moment de flou. Son visage se fendit d'un large sourire confiant - il n'aurait qu'à s'excuser s'il se trompait de personne, voilà tout.

"Hyacinth ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Hyacinth L. Daugherty
Messages : 40
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 22



Message
21.08.14 16:45

It's been a while


Sur le coup il ne s'était rendu compte de rien.
Il était tranquillement à l'Antre pour son jour de repos, il avait ouvert un livre au hasard, sans faire vraiment attention. Il avait respiré la poussière de l'ouvrage, provoquant une sale quinte de toux qui était finalement passée, laissant l'étrange impression d'avoir encore quelque chose de coincé dans la gorge. Mais c'était tout, rien de grave, il n'y avait plus fait trop attention, encore moins quand l'impression de blocage dans son œsophage passa... En fait le problème n'était pas avec ce vieux livre-là, ce fut avec le suivant. Fuyant l'amas de poussière, il s'était approché d'un livre dont il n'observa même pas le titre. Dès qu'il le toucha il sentit le problème, pire, il le vit : sa main s'écroula, flasque, piteusement accrochée à son poignet. Il la fixa de longues secondes, surpris, choqué, n'arrivant pas à faire la connexion dans son cerveau. Le livre chuta et le bruit qu'il fit ainsi le secoua, très lentement.

Oh.
Mince.

Il se recula et il n'attendit pas plus longtemps. Il sortit de la boutique, ayant juste un temps d'arrêt devant la porte, puis une fois dehors quitta l'allée des embrumes dans un pop sonore.

Mais, une fois à St Mangouste, il se retrouva comme un cracmol face à une baguette. Debout dans le hall, sa main flaque au côté, il ne savait pas à qui s'adresser. Tout bouger, il y avait beaucoup trop de monde assis, parlant, se plaignant. Beaucoup trop. Il baissa la tête et observa sa pauvre main sans os. C'était bien le moment d'avoir un truc comme ça, comment ils allaient la sauver ? Ils n'allaient quand même pas la couper ?! Brusquement, il regretta d'être venu et se mit à chercher une porte de sortie - ou un infirmier très gentil qui ne le priverait pas d'un de ses membres - quand du coin de l’œil il sentit un regard peser sur lui, au début il fit comme s'il n'avait pas remarqué, mais ne résista pas très longtemps avant de se tourner vers l'inconnu. Pas si inconnu que ça.

Cela faisait combien de temps ? Une éternité.

Il le vit s'approcher difficilement avec ses béquilles. Qu'est-ce qui t'es arrivé ? demandait son regard qui le dévisageait. C'était lui maintenant l'impoli. Et puis son aîné sourit et tout naïvement ses questions passèrent au second plan et il répondit à son sourire, fier qu'il se souvienne de lui.

-Tybalt ! Ça fait longtemps !

Il allait avancer sa main pour le saluer dans les normes mais, petit un Tybalt se soutenait à l'aide de béquilles, petit deux lui avait une main flasque qui fit sentir sa puissante faiblesse face à la gravité.

-Euh... Désolé, j'ai quelques problèmes techniques, rit-il.

Il se passa une main, celle encore en état, dans ses cheveux, un peu mal à l'aise étrangement. Il appréciait le Tybalt de Poudlard au point de se souvenir encore de son nom aujourd'hui, mais ça faisait combien de temps depuis ces années là ?  Qu'était devenu le Tybalt qu'il connaissait - même qu'un peu ? Sans penser plus, il enchaîna avec le sourire :

-Alors, qu'est-ce que tu deviens... ?

Il vit sur le coin de sa vision un homme en blouse passer.
Enfin on est à l’hôpital...  Hrm.
Détail.
Les béquilles ?
Détail.
Il lui sourit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Tybalt Burgess
Messages : 142
Date d'inscription : 13/07/2014
Age : 26



Message
06.09.14 20:02

Ah. Tybalt avait oublié. Cela faisait tellement longtemps, maintenant. Les béquilles étaient presque la prolongation de ses bras, quand il était debout, il avait appris. Mais rencontrer quelqu'un qu'il connaissait d'avant, c'était se rappeller qu'il y avait eu un temps où il pouvait marcher sans. Il ne s'était au moins pas trompé de personne, avec toutes les questions qu'il voyait passer sur le visage de Hyacinth, il sut qu'il était reconnu même avant d'entendre son nom en retour.

Néanmoins, il ne s'attendait pas tellement à cette question-là, qui le prit plus encore par surprise que  par la main de Hyacinth pendouillant lamentablement. Il cligna des yeux, un peu ahuri.

Qu'est-ce que tu deviens?

Il retint fort, très fort, toute mention relative à un caillou. Peu de gens savaient que Tybalt avait en réalité un humour plutôt mordant, parce qu'il le gardait pour lui la plupart du temps, sans même savoir pourquoi. Peut-être était-ce à force de vivre avec Mercutio qui était, comme chacun le sait, un clown né.

« Eh bah, euh. »

Si l'on faisait abstraction de la demi-douzaine de remarques pas drôles qui lui venaient, c'était une horrible question piège. Qu'est-ce que tu deviens? Rien. Il ne devenait rien, mais c'était un peu trop triste à dire.

« Un truc au boulot qui a mal tourné. J'ai les jambes un peu raides. »

Il écarta un peu les bras dans un équilibre instable comme pour montrer les béquilles. Il sourit, malgré l'euphémisme flagrant. C'était une situation comme une autre, et il la vivait bien tant qu'il n'y avait que lui de concerné, mais quiconque le connaissait un peu pouvait dire aisément qu'il prenait les choses bien trop à la légère.

« Je squatte à l'étage depuis un bout de temps maintenant. »

Après tout, c'était volontaire, il était d'accord. Il aurait parfaitement pu refuser de rester, il était adulte et responsable, il aurait pu ne venir que quelques heures par jour pour les examens et les tests auxquels on le soumettait régulièrement. Mais ç'aurait été supporter le silence assourdissant de son frère bien plus longtemps que durant les heures de visite, ç'aurait été être encore plus dépendant puisqu'il aurait toujours dû déranger la même personne. Non merci.

« Et toi ? Comment va la vie ? »

C'était là que la discussion devenait intéressante à ses yeux ; parler du vide de sa vie n'avait aucun attrait. Il vacilla légèrement, avant de reprendre son équilibre avec la force de l'habitude.

« Et, comment tu t'es fait ça ? », fit-il en désignant la main flasque du menton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

De l'eau sous les ponts [ Hyacinth ]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: L'Hôpital Sainte Mangouste
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !