Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


Everybody wants to rule the world (Mary)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




avatar

Prince Solus
Messages : 159
Date d'inscription : 27/07/2014



Message
07.08.14 9:45

L'endroit dans lequel Prince Solus se sentait le plus heureux était certainement son lac, au beau milieu de son magnifique royaume. Bien sûr, c'était plus petit que sa demeure originelle, son royal lac écossais où son oeuf princier avait éclos sous les hourras de tout un peuple d'être de l'eau en attente de sa venue au monde. Néanmoins, ce lac de substitution n'était pas désagréables. Il devait le partager avec d'autres créatures aquatiques, bien sûr, mais ce n'était qu'un détail ; il était prince, et il gouvernait le Royaume Solus, donc de toute façon, on lui devait une obéissance absolue. En théorie. La pratique, c'était toujours une toute autre histoire.

Prince Solus barbotait joyeusement sur les rives de son lac. Il avait rendez-vous, à dire vrai. Il avait daigné donner une audience à cette vagabonde plutôt collante, Mady, Vanille, Mary, quelque chose comme ça. Une humaine qui semblait s'intéresser de très près à son espèce, à sa personne, et surtout à se écailles. Dans le fond, bien sûr, Prince Solus en était très flatté ; plus ses sujets l'aimaient, mieux son égo s'en portait. Seulement, pour la forme, il devait se montrer exagéré d'autant de manque de manières et de protocole chez cette petite mammifère.
Sa royale majesté but goulûment le fond d'une potion de condition humaine. Il avait beau ne pas quitter son lac aujourd'hui, il s'était déjà rendu compte que les cordes vocales des êtres de l'eau peinaient à sortir les sons du langage humain, aussi cette potion était-elle plus qu’accommodante. Et elle lui donnait un joli visage. Un peu verdâtre et visqueux, mais joli. De son point de vue.
Accoudé sur la rive, il attendait la venue de la dame du petit peuple, un joli plat d'algue déjà sorti, agitant ses jambes sous l'eau au rythme de l'hymne de son pays qu'il chantait à tue-tête pour patienter ; quelques sujets du Royaume Solus s'écartaient alors bizarrement du lac, mais le prince ne s'en inquiéta nullement. Il comprenait tout à fait qu'on ne veuille pas envahir son domicile et qu'on respecte l'espace de vie privée d'une altesse royale.

Lorsqu'il fut fatigué de chanter, parce que Prince Solus se lassait vite de si légers divertissements, bien que sa douce voix l'enchante, l'être de l'eau croisa les bras et y posa sa tête tout en évitant soigneusement de froisser ses nageoires de bras, sa fierté, et poussa un long soupir.

- Que les londoniens sont désobligeants, ils passent leur temps à faire perdre celui de sa majesté le Prince Solus... la ponctualité fait cruellement défaut à cette population. Midi, c'est onze-heure moins le quart, pas midi ! C'est l'évidence, tout de même...

Prince Solus soupira une fois de plus. Il plongea ensuite la tête sous l'eau et fit des bulles, puis nagea en cercle, dépité, lorsque enfin il crut reconnaître la silhouette de la gueuse s'approchant de son majestueux lac. D'un gracieux geste de main, il l'invita à s'asseoir et lui présenta ses petits plats à base d'algues, de petits poissons et d'oeufs.

- Ah, vous voilà enfin sujet Maria ! Le Prince Solus vous fait savoir que vous devez apprendre la ponctualité, vous aussi. Vous êtes comme sujet Velma, trop frivole. Ceci dit, sa majesté vous invite à discuter autour d'un bon repas. Servez-vous, ce sont des produits frais.

Prince Solus s'empara alors d'une brochette de poisson grillé et croqua dedans. Pas trop mal, pour un plat humain qu'il avait commandé pour cette occasion.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Mary M. Scott
Messages : 72
Date d'inscription : 01/08/2014
Age : 27



Message
10.08.14 10:53


Mary avait sautillé toute la matinée, elle était vraiment, vraiment contente de pouvoir se dire qu'elle allait à nouveau discuter avec le Prince Solus, pouvoir lui poser les dizaines de questions qui lui trottaient dans la tête. Pour Mary, le Prince est une aubaine, une source vivante d'informations, une curiosité à part entière et surtout la source même des réponses. C'est donc ravie et d'humeur plus que joyeuse qu'elle avait chouchouté toutes ses plantes et qu'elle avait fini par prendre la route du quartier Solus. Ce n'était pas si loin, surtout quand y transplanait mais Mary avait préféré prendre un peu d'avance pour ne surtout pas être en retard et risquer d'offenser la royale majesté par son attitude. Mary aimait ordinairement beaucoup se promener dans les rues de ce lieu, rêvasser et flâner dans les rues où il devenait ordinaire de croiser créatures et êtres de tribus plus ou moins lointaines. D'ailleurs beaucoup de commerces et de lieux de vie avaient été adaptés pour leurs habitants et il était particulièrement divertissant pour Mary de découvrir toutes les modifications qui étaient apportées aux bâtiments eux-mêmes.

Mais aujourd'hui la jeune sorcière n'avait pas le temps de se promener comme elle aimait le faire, elle devait se présenter devant le Prince Solus à midi. Tout sourire elle était déjà en route vers le lac qui était assez facile à trouver. Au milieu de ce que l'on appelait désormais un royaume, le grand lac était un point de rendez-vous courant pour les êtres de l'eau et il était facile à trouver. Elle y arriva donc rapidement, et elle n'eut même pas à chercher que d'un geste de main son royal hôte l'invitait à s'asseoir. Sans oublier les bonnes manières, pour l'instant, Mary s'inclina légèrement, tiquant à peine sur son nom écorché, elle ne pouvait pas réellement le reprendre sans paraître grossière, elle essaierait plus tard de le lui remémorer. Il devait avoir beaucoup de préoccupations après tout.

- Bonjour Majesté, Je suis réellement désolée si l'heure de mon arrivée vous a paru tardive, je pense que nous ne devons pas avoir les mêmes standards au niveau de la ponctualité et je serais ravie d'apprendre celle de votre peuple.

Bon, elle n'avait pas vraiment réussi à glisser son vrai prénom mais au moins elle avait déjà en vue une première chose à apprendre. Après son salut elle s'assit enfin devant des plats qui firent briller ses yeux, c'était impressionnant de voir les différents plats qu'ils arrivaient à tirer de leur environnement. Les algues l'ont bien évidement fascinée plus que le reste, tant que c'est ou que ça ressemble à une plante Mary est contente. Comme une enfant avec des étoiles dans les yeux elle parcourait du regard tous les détails des plats, du lac, de l'apparence du Prince Solus sous sa forme de condition humaine.

- Je vous remercie pour votre considération votre Majesté, ces plats sont superbes.

Elle s'empara donc de cette fameuse assiette d'algues, fébrile avant de les goûter. Ça avait un goût qu'elle n'avait jamais testé, c'était quelque chose de très différent de ce dont elle avait l'habitude, elle n'aurait su dire si elle aimait réellement ça mais en tout cas elle savait que ce n'était pas qu'elle n'aimait pas, c'était juste différent et cette nouvelle découverte l'emplissait déjà de satisfaction. Elle piaffait d'impatience à l'idée d'en apprendre plus et elle rassemblait déjà ses questions. Quand elle n'y tint plus elle s'y risqua.

- A quoi ressemble votre forme originelle Prince ? Vous devez avoir plus d'écailles, ce serait bien. Elles sont belles vos écailles. Et puis je suppose que votre forme originelle vous permet d'être plus agile et plus rapide dans l'eau.

Elle laissa son regard vagabonder sur les mets préparés pour l'occasion, ils n'étaient composés que d'éléments marins, ils n'étaient donc aucunement dérangés par le fait de consommer des poissons et leurs œufs ? Remarque ce serait comme de lui demander si elle était dérangée par le fait de manger des mammifères mais dans son esprit étroit les poissons étaient plus proches des êtres de l'eau que les sorciers des mammifères.

- Vous consommez toujours des produits aquatiques ? Cela ne vous dérange pas ? Enfin, je me demande surtout si vous voyez les poissons comme nous considérons les mammifères.

Sauf qu'il devait raisonnablement ignorer la relations humains-mammifères. Une autre question avait déjà surgi dans son esprit, justement liée à la culture et aux traditions mais elle préférait la garder pour elle pour l'instant, le temps d'engranger les nouvelles informations avant d'en lancer d'autres. Elle était malgré tout impatiente, c'était réellement fascinant de discuter avec un être de l'eau, surtout un prince.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Prince Solus
Messages : 159
Date d'inscription : 27/07/2014



Message
17.08.14 8:32

Prince Solus aimait beaucoup quand les sujets s'excusaient aussi platement pour leur retard. Il se sentait d'autant plus quelqu'un d'important et sentait ses nageoires frétiller de fierté. Surtout venant du sujet Maria. Une bonne petite, un peu trop curieuse, mais qui savait flatter ses écailles. Une qualité de taille pour une jeune humaine fréquentant la cour royale ; ou, ici, en l'occurrence, les berges princières du lac de sa majesté.

- Le Prince Solus est magnanime et vous pardonne, sujet Maria. Vos excuses sonnent sincères à ses oreilles. Ceci dit, on ne doit jamais faire attendre un membre de la royauté. Lorsque l'on vous donne rendez-vous, venez en avance. C'est la moindre des choses.

Bien, maintenant que cela était dit, il y avait intérêt à ce que cela s'imprègne dans le cerveau de cette petite. Bon, cela sous-entendait qu'il comptait la revoir. D'un autre côté, le sujet Maria apparaissait comme intarissable de questions, et en tant qu'ambassadeur de son peuple, il devait participer à la compréhension des moeurs des êtres de l'eau, n'est-ce pas ? Il ne faisait là que son devoir. Quel être admirable il était !

- Puisque nous vivons dans l'eau il va de soit que nous nous nourrissons de produits aquatiques, sujet Maria. Soyez plus futée. Dans les lacs, il n'est pas aisé de se fournir en potion de condition humaine, aussi quitter notre milieu naturel, en plus de conserver les risques de mort par assèchement, ferait de nous une proie facile pour les autres créatures. De ce fait, les êtres de l'eau se nourrissent de ce qu'ils peuvent trouver dans leur lac ; algues, plantes aquatiques diverses, poissons, coquillages, ce genre de choses.

Bien sûr, puisqu'il vivait à Londres actuellement, il aurait pu tenter d'autres plats, son délicat palais n'en mourrait sans doute pas, mais sa majesté était habituée à son régime alimentaire. De plus, il avait une certaine réticence vis-à-vis des plats humains. Trop de sel. Il était une créature d'eau douce, lui, le sel, ça irrite les écailles.

- Cela dit... son altesse vous concède que son peuple peut cueillir les plantes poussant sur les rives du lac, cela ne demandant pas de le quitter.

Enfin, les questions sur son alimentation achevées, il pouvait enfin lui-même se lancer dans l'attaque d'un savoureux plat d'algues qui savaient ravir ses papilles.

- Et, sujet Maria, ne sous-entendez plus jamais que mon peuple puisse être apparenté à de vulgaires animaux. Nous sommes pourvus d'intelligence et c'est ce qui nous distingue des poissons que nous mangeons. Nous sommes des créatures, tout comme les centaures, ce peuple barbare, par exemple. Appelez l'un d'eux "cheval" et il m’apparaît évident que vous ne vivrez pas très vieille. Cela coule de source. Et, bien que vous-même appartenez à une race inférieure, vous restez supérieurs aux rats d’égout, fort heureusement.

Non mais franchement. Lui, un vulgaire thon ? On ne mélangeait pas les êtres de l'eau et les sirènes, alors on ne mélangeait pas non plus les êtres pourvus d'intelligence avec les vulgaires paniers-repas ! Le Prince Solus croqua l'algue qui suivit avec un peu plus de véhémence, comme piqué au vif par la simple idée d'être rabaissé au rang de filet de maquereau.

- Pour répondre à vos autres questions... ouvrez un livre et vous verrez à quoi ressemble un être de l'eau. Certaines personnes se sont déjà attelées avant vous à connaître notre peuple, la différence fondamentale étant que ces personnes parlaient notre langue. Le Prince Solus a fait preuve d'une grande mansuétude en daignant apprendre votre parler miséreux. Et merci pour mes écailles.

Il frotta alors son bras écailleux, fier comme un paon, et chercha à se positionner de façon à ce que le soleil les fassent briller le plus possible. Pour sûr, qu'il était bien plus à l'aise dans l'eau sans cette potion ridicule ! De toute façon, il était Prince, il était forcément parfait, l'élite de son peuple.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Mary M. Scott
Messages : 72
Date d'inscription : 01/08/2014
Age : 27



Message
01.12.14 17:45


Le prince Solus était une énigme à lui tout seul aux yeux de Mary. Elle aurait pu passer des heures rien qu'à l'étudier, sans même poser de questions, mais comme il avait l'air plutôt disposé à lui répondre elle ne se serait jamais fait prier. A présent elle était plus occupée par les saveurs étranges et plutôt exotiques, totalement étrangères, de ce qu'elle était entrain de déguster. C'était étonnant et en même temps parfaitement surprenant que de tels goûts puissent être obtenus seuls de la faune et la flore d'un lac et de ses environs.

Ses oreilles rougirent d'embarras lorsque la majesté royale souligna son prétendu retard. Elle ne songea même pas à s'insurger ou se défendre, d'une part on ne contredisait pas une créature, encore moi un prince, d'autre part elle partait du principe qu'elle apprenait les us et coutumes des autres et qu'elle n'imposait pas les siennes. Mary est une personne relativement conciliante, même si entendre son nom écorché à chaque phrase la gênait quelque peu. Elle prit donc le parti de réitérer ses excuses en baissant la tête comme une enfant qu'on réprimande. Et surtout Mary était rapidement emportée par d'autres choses, dès que les explications du prince furent énoncées elle avait déjà oublié sa gêne et ses contrariétés, elle buvait les paroles de la créature comme un adolescent au cœur brisé pouvait descendre des bierraubeurres.

Elle acquiesçait, se rendant à peine compte qu'elle avait pu offenser son interlocuteur. Elle comparait son avis à ses a priori, elle retournait la question sous toutes ses formes et coutures. Il était évident que de tous temps les êtres vivants s'étaient essentiellement nourris de ce que la nature à proximité leur prodiguait. Il était donc tout à fait naturel que les créatures de l'eau se nourrissent de coquillages et d'algues. Comme on pouvait s'y attendre, un membre de la royauté avait toujours raison. Sa simplicité et son manque de fierté faisait aussi une bonne part du travail mais comme c'était inconscient chez Mary tout allait parfaitement bien pour elle. Elle dégustait les plats à sa disposition avec d'autant plus de respect et de curiosité, étonnée elle même de l'étendue de son ignorance sur la chose.

- Veuillez excuser mon ignorance votre Majesté, je suis réellement fascinée par votre mode de vie cependant il est vrai que lorsque j'étais à l'école il n'y avait que très peu d'êtres de l'eau présents et j'ai peu souvent trouvé de livres sur le sujet. Je suis donc infiniment reconnaissante à sa majesté de bien vouloir prendre le temps à m'expliquer toutes ces choses fascinantes.

Manifestement Mary avait encore fait une bourde en s'exprimant, en aucun cas elle aurait penser que parler ainsi poissons aurait pu offenser son hôte. Ses yeux bruns se perdirent un instant sur les reflets irisés des écailles du prince sous le soleil. Elle cherchait ses mots à présent, moins sûre d'elle même qu'auparavant, un peu déstabilisée. Elle ne voulait pas de nouveau commettre une erreur et risquer de froisser définitivement la créature. Surtout qu'il ne voudrait définitivement plus répondre à ses questions et elle était loin d'avoir assagi sa curiosité. Elle s'inclina de nouveau.

- En aucun cas je ne voulais vous comparer aux poissons votre Majesté, c'est que je suis également tellement curieuse de votre environnement tout bonnement impressionnant. D'ailleurs ce lac est sublime. Il est assez compliqué pour nous de découvrir vos apparences et habitudes de vies aquatiques. Vous avez, comme à votre habitude, de nouveau raison, la barrière de la langue doit y être pour beaucoup, du moins j'imagine.

Mary aurait adoré passer un séjour au sein même d'une cité aquatique, malheureusement les sorciers n'étaient pas faits pour rester trop longtemps sous l'eau, même avec un sortilège de têtenbulle la peau se fripait vite, l'hypothermie menaçait ces êtres fragiles que restaient les êtres humains. Mary en était réellement peinée.

- Vos lieux de vies sous marins doivent être magnifiques, j'aurais vraiment souhaité pouvoir m'y rendre un jour mais c'est très compliqué. D'autant plus qu'il est possible que ce soit perçu comme une intrusion et que je n'y sois pas la bienvenue. Les couleurs de vos œufs correspondent-elles à celles de vos écailles ? Votre royal œuf devait être magnifique.

Elle aurait également aimé demander s'il avait des frères et sœurs, s'ils domestiquaient d'autres races de créatures aquatiques ou même s'ils avaient besoin de boire mais elle hésitait à présent, par peur de mal s'exprimer. Mais Mary était incorrigiblement curieuse et elle se dandinait sur son séant pour refréner ses questions parfois trop personnelles. Elle n'y tint cependant pas très longtemps.

- Je vous prie de m'excuser d'avance si ma question est idiote ou mal formulée mais... Buvez vous sous l'eau ou l'environnement seul suffit à vous hydrater ?

Que pouvaient-ils boire en ce cas ? En y pensant elle avait sans doute la réponse par déduction, mais il ne fallait pas en demander trop à Mary quand elle était lancée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Prince Solus
Messages : 159
Date d'inscription : 27/07/2014



Message
25.12.14 13:36

Mâchouillant avec l'élégance princière qui était sienne une plante aquatique au nom obscure, le Prince Solus songea que, depuis son arrivée à Londres, nombre de sorciers lui avaient présenté leurs excuses. Etait-ce donc là tout ce que savait faire les magiciens de Grande-Bretagne, s'excuser ? Ne pouvaient-ils pas, par exemple, réfléchir avant de parler ou d'agir ? Ou faire preuve de bon sens ?
Quelle chance, vraiment, que sa Majesté soit née aussi clémente et tolérante. Un autre que lui aurait hurlé à l'offense pour bien moins que ça. Un autre que lui aurait refusé de quitter son lac natal pour ce lieu, à dire vrai.

- C'est étonnant, réellement étonnant, souligna l'ambassadeur. Sa Majesté sait pourtant que de proches cousins habitent le lac de Pourrar. Sa Majesté ignore par ailleurs comment lesdits cousins peuvent supporter d'être perturbés par les jeux stupides d'apprentis sorciers stupides. A dire vrai, si sa Majesté était à la place de ce cousin, elle daignerait sans aucun doute enseigner aux élèves sans espoir le minimum requis sur son peuple et les relations diplomatiques à entretenir avec les créatures du monde magique. Il manque cruellement de certaines matières à Pourrar. C'est une idée que sa Majesté devrait soumettre au plus tôt à monsieur Saumon, bien que sa Majesté doute que monsieur Saumon sache faire preuve de bon sens ; monsieur Saumon est sorcier, après tout.

Ah, le voilà bien bavard. Las de son repas, il le délaissa pour un thé aux algues mais invita son interlocutrice à continuer de se rassasier. Qu'on ne vienne pas crier sur les toits de Londres que le Prince Solus était incapable de recevoir dignement ses invités.

Parler de monsieur Saumon avait légèrement agacé l'être de l'eau dont le visage affichait différentes grimaces successives. Se rendant bien compte que de telles expressions ne pouvaient être que laideur, le Prince Solus jugea préférable d'oublier monsieur Saumon et de se concentrer sur la conversation.

- Il va de soit que les êtres de l'eau protègent leur lac. Ceci dit, ce ne sont pas non plus des barbares qui tuent le premier nageur venu. Il arrive à des moldus de se noyer, et nous pouvons alors, si le coeur nous en dit, l'abandonner sur les rives plutôt que de le laisser mourir. Tout dépend de l'hostilité que dégage l’intrus, sans doute ? En revanche, un invité royal ne pourra être que bien accueilli. Cela étant dit, vous pointez du doigt quelque chose de juste, sujet Maria : vos corps d'humains ne sont guère conçus pour la vie marine. Un hybride, peut-être, pourrait partager les deux mondes. Néanmoins, sa Majesté doit avouer ne pas connaître personnellement d'hybride de sa race.

En même temps... lequel d'entre eux pourrait vouloir s'accoupler avec un sorcier ? La plupart faisait preuve d'une méconnaissance affligeante de leur peuple, et les rares dotés d'une cervelle l'utilisaient majoritairement d'une mauvaise façon. Tout le drame de la race des sorciers.
Ces questions d'accouplement de naissances exceptionnelles l'amenèrent bien entendu à répondre, non sans fierté et sourire, à la question concernant ses magnifiques écailles, et sont tout aussi exceptionnel oeuf.

- Il s'avère, en effet, que la plupart des oeufs soit de la couleur dont les écailles du spécimen seront. Il s'agissait bien sûr du splendide oeuf royal de son Altesse. Il était d'un incomparable blond solus ; couleur nommée d'après cet oeuf, une sorte de couleur entre le vert et le jaune, particulièrement brillante, avec quelques traces de bleu ; une teinte unique, bien entendu. La couleur qui sied à un roi.

Le Prince Solus contempla amoureusement les écailles parsemées le long de ses bras. Qu'elles étaient belles, tout de même. Qu'il était merveilleux d'être né si beau !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

Everybody wants to rule the world (Mary)

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: Les Quartiers Résidentiels :: Royaume Solus
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !