Il y a 5 ans, Ater Bumblebee, directeur du département de contrôle et régulation des créatures magiques avait tenu le tenu une conférence pour s'exprimer sur les récents bouleversements de Londres. Mettant l'accent sur la sécurité des sorciers et la dangerosité des créatures et hybrides pour la communauté magique, Ater avait appuyé sur les possibilités qu'un jour le monde sorcier soit révélé aux moldus et que cela entrainerait une guerre.

Aujourd'hui, grâce à l’aide de partisans puissants, d’un financement à sa campagne aisé, de son charisme et ses discours convaincants, le verdict est tombé: Ater Bumblebee est nommé premier ministre de la magie.Le tumulte des quartiers se mêle aux angoisses refoulées et les chuchotements se multiplient dans les oreilles les plus curieuses. Une tension s'est levée sur le Londres magique, chacun remarque comme l'air est lourd, comme les appréhensions creusent les discussions. On se prépare à la prochaine annonce du Ministère, aux courroux des gazettes les plus enflammées et tous retiennent leur soufflent, gardent la baguette à portée de main....

Chers créatures et hybrides, par soucis de logistique administrative, il serait peut être préférable que vos papiers soient en règles.




Cassandre Ollivander ▬ fondatrice retraitée
absente ϟ (mp)
Garfield S. Andersem ▬ fondatrice mi-retraitée
présente ϟ (mp)







 

Partagez|


From the frontier to this city ▬ ayron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité


Anonymous

Invité



Message
07.08.14 8:19


Ayron
Plunging back into the darkness It's not pain it's just uncertainty
I know my heart's missing her piece But it still beats


Âge physique ϟ 25 - 30 ans.
Âge réel ϟ 107 ans. Un Centaure encore jeune, qui assez vu de son monde et celui des hommes pour être critique sur l'un comme sur l'autre.
Nationalité ϟ Écossais, Forêt interdite.
Emploi ϟ Serveur dans le Creature's Café de Monsieur Lester Hemsey
Lieu de vie ϟ Royaume Solus. Bien que l'endroit en question ne soit pas véritablement a son goût, on le lui a conseillé et il n'a eu d'autre choix que de s'y installer. Le temps forcera les choses.
Date de naissance ϟ 1907, un printemps où les bleuets des champs avaient oubliés de pousser. La date exact n'est pas un mystère mais les centaures ne posent pas de jour précis pour leur naissance et préfère lié le poulain à l'étoile la plus brillante de ce même jour. Pour Ayron, il s'agit d'Antarès.
Type de créature ϟ Un Centaure, les plus beaux les plus forts !
Détails complémentaires ϟ Si ce n'est la noirceur de sa robe et de son étroite ressemblance aux chevaux de race frisons, Ayron est un centaure tout ce qu'il y a de plus normal.
Groupe ϟ L'unité, pour des raisons personnelles. A vrai dire, il se serait plutôt pencher pour la ligue des sorciers, afin que rien ne bouge. Car d'après expérience et certain regrets vis à vis de son clan, il se serait préféré au sein de ce dernier a faire ce que les centaures font le mieux, rester à l'écart. Mais à son arrivé à Londres, beaucoup on cherché à le déstabiliser, à le faire tomber, à le foutre dans la merde pour ne pas être polis. Et ce racisme physique et moral ne lui a donné qu'un seul et unique choix, l'Unité. Et même si l'idée de tenir une baguette ou bien de se balader constamment avec deux jambes ne lui conviennent pas, pensant dur comme fer que rien ne devrait changer,  il ne regrette pas  son choix. Parce qu’au fond, ce fort taux de dégoût envers les créatures l'irrite plus que le concept de ces semblables pouvant balancer des « Expelliarmus ».

Son avis sur la situation du Londres magique ϟ Soyons honnête, c'est le merdier.  Ayron n'aime pas se préoccuper de la politique sorcière. Il s'y intéresse, vaguement, suit les « actualités » s'informe vis à vis des décisions prises, mais il n'est pas assez intégré pour s'y mêler d'avantage au point de monter des révolutions à panneaux dans son petit quartier qui sent la truite. Alors il laisse couler. Cependant si il venait a être chasser de Londres, ça serait problématique...










Caractère
Spirits flying at the speed of light


La bravoure même, le charme, l'exotisme des forêts du nord sous un crin noir et des yeux bleu. Ayron est ainsi. Impressionnant de physique, tout autant que de caractère, il maintien sur son visage une fierté sans nom, une fierté de centaure. Si il lui manque de l'élégance et de la fantaisie des contes et légendes des Moldus, ça ne l'empêche pas d'être comme ces confrères quadrupèdes, à la fois sage et tolérant, tout en gardant sa petite part d’agressivité et d'arrogance.

Car ne nous le cachons pas, Ayron est un Centaure qu'on ne peut malheureusement pas se permettre de placer chez les pacifistes. Il ne déteste pas les humains, loin de là, leur existence même l'intrigue si bien que c'est cette curiosité qui lui a valu son irréversible bannissement. Mais il n'est pas le plus sage des Centaures et encore moins le plus expérimenté. Il est colérique, impatient et maladroit. Si son don de parole est développer au point d'être un excellant orateur, ses plus belles phrases peuvent parfois se voir noyé d'un cynisme vicieux qui blessent tout autant que des poings. Il serait mauvais de vous l'avoir à dos, car cet animal est étrangement rancunier. L'idée même de laisser courir une insulte ou un mouvement brusque sur sa personne ou sur des gens qu'il affectionne on tendance a lui irriter le peu de patience qu'il collecte le jour comme la nuit.

Son instinct est sauvage mais tendre, la nature, il l'a respecte, l’idolâtre, au même titre que les étoiles qui sont ses guident. Il lit en elles comme un livre ouvert et façonnent les histoires qu'elles racontent de la langue des hommes. Même si Ayron peut parfois paraître abrupt, il n'en reste pas moins quelqu'un avec qui on peut vider son sac. Étrangement perspicace, comme doué d'un don, il rassure son entourage de sa seul présence.

Son nombre d'amis à Londres ne se compte que sur les doigts d'une main, car depuis son arrivé, il s'est avéré solitaire. Les souvenirs des récits concernant les sorciers que lui avait un jour conté son père avaient resurgis alors en méfiance un peu pataude, mais malgré tout, il est né en lui un sentiment de protection, comme si il voulait former son propre clan. Un clan extravagant, je vous l'accorde, constitué de sorciers, de créatures et d'hybrides étranges qu'il n'aurait jamais crut un jour connaître et côtoyer. Mais il vibre dans son sang une envie de renouveau, d'entraide et de découverte, sa curiosité le mène là où peu de centaures ont osés fouler le pavé mal placé du Londres Magique.

Borné et ronchon de surcroît, ne voulant pas si facilement abandonner ses coutumes de centaure, il est très difficile de le forcer a se vêtir de veste et de manteau de cuir. Qui plus est, un certain quelqu'un le forcerait a lui mettre du fer sous les sabots. Comme quoi, avec ce procédé, ses balades en ville seraient plus facile et, lui a t'ont dis, moins douloureuse. Foutaise... Il grogne sans retenu et peste a la moindre remarque. Cela fait pourtant un temps qu'il se trouve ici, cependant, impossible pour lui de véritablement s'y habituer. Même la potion de condition humaine le répugne et pourtant... il doit l'avouer en raclant la gorge de dégoût, que cette dernière est parfois indispensable.

En bref vous voilà devant un centaure tout ce qu'il y a de plus "classique". Son tempérament un peu belliqueux dont les instincts protecteurs en relent de dominance, ont l'effet d'une bombe a retardement. Un déclic, un mauvais fil coupé et le voilà en trombe de muscles prêt a commettre l’irréparable.





Histoire
Et là tu mets une petite phrase pour faire très sympathique.


De tumultueux éclairs zébraient le haut des bois de leur colère cette nuit là. Le ciel tout entier n'était que discorde et malveillance. Pas une seule étoile, aucune lune comme lampe de chevet, juste un plafond noir de mauvais présages.  Inquiet, plus ou moins apeuré, collé contre les flancs de sa mère, Ayron, alors âgé d'une dizaine d'année, tremblotait de peur. Aucun centaure, sous les explications avisées de leur parents ne voyait la foudre et les trombes d'eaux comme un mal, mais Ayron lui, sentait ses muscles se tendre au moindre fracas et des sueurs froides lui suinter la nuque. Sous les directives de sa mère, il finit par se calmer et a retrouver le sommeille, mais cette nuit s’avérait longue et pleine de cauchemars.

Le sabot en chevrotement frénétique, les bras serraient contre son torse, la crinière hérissait de soubresauts, le tout jeune centaure paniquait, rêvait, et se perdait chaque nuit dans le monde de son imagination. Ici, les plaines y étaient larges mais difformes, les forêts faisaient office de toit, où les racines s'entremêlaient pour former un bloc solide. Il sentait le vide tout autour de lui, alors que ses pattes foulaient le sol, crapahutaient la roche et s’enfonçaient dans la boue. Comme si il avait perdu l'usage même de ses quatre membres, l'angoisse l'envahissait. Un nuage majestueux de par sa taille mais funeste de par sa couleur sut faire sortir Ayron de ses cauchemars.

Pendant presque trente ans, le centaure fut assaillit de rêves étranges et sournois qui chaque nuit, lui dévoraient les sens et la logique. Des rêves de plus en plus fourbes et dangereux qui faisaient peur aux autres membres du clan, si bien qu'ils en vinrent a penser que la jeune créature était devenue folle. Si ce genre de rêve  était pourtant normal pour des poulains d'un certain âge, il était tout à fait curieux qu'Ayron les ait encore à sa maturité.

Ses parents l'aimaient, plus que tout, car il était le seul  enfant qu'ils pouvaient se permettre d'avoir. La nature les avaient ainsi fait, et la jument était comme soumis a une malédiction du destin. Et même si leur tout petit était atteint d'une folie certaine, ils se devaient de l'aimer, de le chérir et de le le conduir vers un futur plus brillant que celui qui l'attendait. Mais Ayron n'était pas fou, et encore moins sous l'emprise d'une quelconque maladie. S'éloigner des idéaux centaures étaient, pour beaucoup, contre nature et c'est malheureusement ça qui rongea une bonne partie de son « enfance ».

Les disputes, les moqueries, tout en un mais rien en harmonie. L'ironie du sort, le regard des autres. Si toutes ces remontrances vis à vis de ses rêves étranges et ses questions déplacées lui on valu le titre de cas désespéré, la suite de l'histoire ne se passa pas comme tout le monde l'avait prédit. Ayron ne s’effondra pas dans la discorde et la solitude, tant bien même par la suite il se montrera assez solitaire vis à vis des sorciers. Beaucoup pensèrent qu'il avait la langue bien salivé de mensonge quand un beau jour, les rêves de ce dernière s'effacèrent a tout jamais de son esprit. Pour éviter la misère et les épines au cœur, il se mit a faire comme tout le monde. La chasse, devint l'un de ces terrains de prédilection. Le tire à l'arc, pour être plus précis était une façon pour lui de faire le vide, tout en montrant a ses confrères sa normalité la plus totale et la plus saine. Plus de question, plus de moment d'égarement, ses rêves, tant bien même certain se glissaient encore dans sa cervelle émoussée, mais sa parole était d'or quand il agitait des sourires et de la bonne humeur a traquer une proie.

Tout commencé a rentrer dans l'ordre. Ayron faisait simplement et tranquillement son petit bout de chemin au sein de son clan. Il était jeune, curieux mais pas trop et le groupe tout entier semblait enfin l'avoir accepter. Il passait du temps auprès de ses parents, chassait quand le temps s'y prêtait et faisait même tourner certaine tête chez les adolescentes de sa race. Plutôt grand et charismatique, couvant un caractère enflammé, il était de ceux qui surmonter leur peur et leur défaut d'un raclement de gorge. Mais si il y avait le défaut de tout les défauts qu'il ne pouvait se débarrasser, et c'était bien sa curiosité.

Il n'était pas pressé, ce jour là, il suivait la trace de quelque chose qu'il n'avait encore jamais vu. Sa silhouette devait être petite et menue. Ses jambes étaient courtes et ses pieds minuscules. Les empreinte étaient courtes de distance indiquant que la chose qui se balader dans la foret était comme ralentit par la peur. La direction de ses pieds changeaient constamment, s'embrouillées parfois, voir tous les deux mètres. C'est sous le couvert de la lune qu'il la vit alors, à l'orée de la forêt. Il avait fait le tour, grimpé une roche moussue, au péril de ses sabots pour prendre de la hauteur. Petite, comme il l'avait imaginé. Une humaine. Une sorcière. Méfiance mélangée à la curiosité, c'est la présence du garde-chasse qu'il le fit reculer, retournant dans sa forêt.

La vie réserve parfois de grande surprise et la plus grande fut la rencontre d'Anaé. Ayron n'avait pas spécialement suivit ses traces, ni n'avait cherché a la revoir après l'avoir vu a la frontière du bois. C'est elle qui l'a trouvé, dans le plus grand des hasards. Chassant prêt de l'école, suivant inlassablement des proies de plus en plus vicieuses, il était tombé sur elle au détour d'un arbre centenaire. Le cherchait-elle ? Il l'ignorait, mais une chose est sûre, cette nuit là fut sans doute le début de la fin. Les discussions s'étaient alors enclenchées. Elle lui posait d’innombrable question et il en faisait de même. Un lien étrange mais unique s'était forgé entre les deux êtres que tout séparé. La culture, la magie, sa vision du monde, ses problème, tous étaient si loin des principes et du quotidien des centaures. Il voulait en savoir plus, ce bougre, alors ses chasses devenaient plus fréquentes, plus longues aussi. Il revenait parfois bredouille, ou avec une proie minuscule, dont le temps de capture ne dépassaient jamais les vingt minutes... C'est ainsi que le doute se mit a flotter sur le dos d'Ayron. Si bien qu'il n'était plus autorisé a chasser seul.

N'étant pas le plus doué en matière de sagesse et de calme, ce petit jeu força l'irritation du jeune centaure au point de se battre. Voir l'humaine n'était plus un passe-temps, mais un besoin, et ne pouvant concrétiser sa curiosité, sois disant oubliée, ce sont ses poings qui parlèrent en son nom. Une remontée de flamme, des coups, de la violence en pagaille... Finalement Ayron apprit que tout le clan était au courant de ses petites escapades nocturnes et qu'ils n'attendaient qu'une seule chose, un aveu.  C'est fièrement, toisant ses confrères de ses iris azurs, ignorant le regard meurtrie de ses parents, qu'il fut banni d'un violent coup de sabot dans la poitrine et au flan gauche. Des marques qu'il saura porter toute sa vie, pour que tout le monde voit l’intégralité de sa bêtise, pour qu'aucun centaure de l’accueil ou ne le chérisse.

L'exile, l’irréparable faute d'avoir enfreins des règles, d'avoir bousculer la tranquillité du clan des centaures de la Forêt Interdite, d'avoir déposer le doute et la peur, d'avoir tout simplement trahis la route des étoiles... La culture centaure veut que les poulains, au même titre que les adultes, ne connaissent rien du monde extérieure à leur lieu de vie pour la seule et bonne raison qu'ils n'auront jamais l'envie de partir à sa découverte, ce qui rend en soit le bannissement plus terrible encore. Ayron fut donc livré à lui même pendant de longues années.  Vagabonder, tenter de passer inaperçu, longer les forets et les rivières, grimper des flancs de montagnes, affamé et frigorifier était devenu son quotidien. C'est au détour d'un village, qu'il rencontra un sorcier étrange. Le pauvre s'était perdu mais au lieu de partir en courant à la vue de la gigantesque créature, l'homme s'en approcha. Curieux ou simplement fou, le mystère pèse toujours. Ayron n'était pas bête au point de suivre le premier inconnu, mais celui ci lui proposa un quelque chose tout à fait alléchant. Que les étoiles gardent cet homme au allure d'ours éméché  car c'est lui et lui seul qui sortit le centaure de sa situation de nomade solitaire.

C'est là qu'Ayron goûta pour la première fois a une répugnante potion de sorcier. Potion de condition humaine, l'avait-il appelé en lui tendant une fiole d'un sourire étrange. La boire était une chose, mais la transformation qui s'en suivit laissa le pauvre centaure sans voix. Marcher, tenir en équilibre étaient devenus un tout nouveau problème et la créature mit un certain temps avant de finalement s'y habituer. Grâce à cette dernière et aux aides de ce mystérieux personnage, dont Ayron ne demanda jamais le nom, le quadrupède gagna Londres Magique sans que personne ne le remarque. Une fois sur place, le jeune centaure se retrouva en pleine dégénérescence politique. Du racisme en pagaille, des combats de paroles sanglantes et des appels à la foule dans chaque coin de rue.  Ce n'était pas non plus une révolution, mais n'ayant jamais mit une seule patte au milieu de sorciers, Ayron pouvait avouer sans honte que la tension était belle et bien présente malgré les belles paroles de certain. Mais il e fallait pas se laisser abattre et s'y habituer...

Ayant le besoin de trouver sa place, la créature se fait miraculeusement recruter par un prénommé Lester Hemsey et devient serveur dans le café de ce dernier... Ses quatre pattes n'ont pas l'air de le gêner, au même titre que ses deux mètres de haut. Pour cause, le café accueille tout ce qui peut bien exister de magique et de fabuleux. Jamais Ayron n'avait vue autant de races différentes regroupées dans un même endroit... S'y sentant bizarrement chez lui, cela fait maintenant quelques mois qu'Ayron y passe le plus clair de son temps, en tant qu'employé, bien sûr.









Derrière l'écran
Et là tu mets une petite phrase pour faire très sympathique.


Pseudo ϟEt si on se contentait d'Ayron hm ? o/ Sinon, Mat', c'est bien Mat' /PAM/
Et l'âge ϟ 19 brindilles
Male, Femelle, ou Bumblebee ϟ Je saigne chaque mois.
Comment tu as connu Pimentine ϟ Je crois que c'était par partenariat ! Ou bien un Top site...
Des suggestions pour Pimentine ? Pour le moment aucune, vous vous débrouillez très bien et le forum est super bien réussis. L'univers est travaillé et les idées sont là, non franchement, Choixpeau bas !
C'est quoi, Pimentine ? ϟ C'est cool, mais ça manque de Centaure.
Personnage sur l'avatar ϟ Aomine Daiki - Kuroko no Basket





Revenir en haut Aller en bas




Papa Fayot

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
07.08.14 18:37

Bienvenue sur Pimentine Ayron !

Dix heures après le postage de ta fiche, nous pouvons t'annoncer qu'un centaure est une très bonne idée, qu'il a l'air sympathique quoi qu'un peu caractériel et que nous te souhaitons bien sûr la bienvenue sur ce forum rempli de love qu'est Pimentine ♥. Tout me semble parfait, tu peux nous faire découvrir l'histoire de sa vie (jusqu'ici) ! Enfin, avant cela, quelques choses à préciser tout de même. Pour un « jeune et beau centaure dans la fleur de l'âge », être âgé de 136ans semble un peu trop élevé, si tu pouvais juste baisser de quelques années ça serait parfait ! Ensuite, fais attention à ne pas donner trop de qualités contradictoires (si il est maladroit, abrupt et colérique, je suppose qu'il ne doit pas être de si bon conseil). Voilà, nous te faisons des bisous (car Papa Fayot parle pour une fois au nom du peuple entier, comme s'il était roi) tout en te disant de faire un peu plus attention aux fautes à l'avenir (ça gêne un peu la lecture, mais rien de très alarmant non plus, plus des erreurs d'inattention je pense).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Anonymous

Invité



Message
11.08.14 12:04

Merci mon doux Fayot ♥️   

eh donc voilà, j'ai fini ma présentation, bon, le contenu laisse peut-être un peu a désirer ( surtout vers la fin qui est bâclée au possible et je m'en excuse mais a croire que c'est devenu un rituel chez moi de vite finir mes histoires à la vas vite.) Je sais aussi que y'a encore des petites fautes qui se baladent ( les kokines) mais j'espère que ça ira quand même :DD   

Bonne lecture malgré tout o/  
Revenir en haut Aller en bas




Papa Fayot

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
12.08.14 18:03


Bienvenue à Londres !


Si seulement tout le monde pouvait bâcler ses histoires de cette façon j'en serais très heureux ! Dans tous les cas, je souhaite bien du courage à Ayron dans le Londres magique. Oh, et, il serait tout de même préférable que les rendez-vous avec Anaé lorsqu'elle était à Poudlard et lui encore dans la forêt interdite ne soient pas spécialement nocturnes - sinon ça éveillerait les soupçons des professeurs (et c'est surveillé surtout) - le jour convient parfaitement.


Félicitations ! Tu es désormais validé, ta fiche est certainement trop cool, et tu vas désormais pouvoir jouer avec tous les autres sorciers, créatures et hybrides du forum ! Quelle veine hein ♥.

Sache que, si tu  veux faire les choses dans l'ordre, je t'invite à te rendre dans la catégorie des listes et des recensements. Là-bas, tu vas pouvoir recenser ton métier, ton avatar, ton quartier, et pleins d'autres choses. On compte sur toi !

Après, il faudra penser à bien t'occuper de ton sorcier. Tu trouveras un endroit pour établir des relations, et même un autre pour gérer tes rps. Et puis, le plus fun dans tout ça, ce sont les péripéties ! Ne les rate pas, ce serait dommage.

Bon, on a fini avec les infos de base, on va te laisser tranquille. Surtout, amuse-toi bien sur Pimentine ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

From the frontier to this city ▬ ayron

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: Fiches-