Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


Oh dear we are in trouble (Shasandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




avatar

Prince Solus
Messages : 159
Date d'inscription : 27/07/2014



Message
06.08.14 20:21

Nous étions lundi, et, comme tous les lundis, Prince Solus s'en allait consulter son avenir pour cette glorieuse semaine qui débutait par le levé d'un soleil radieux sur son lac. Il était vrai que les nuages de Londres voilaient souvent l'astre qui irisait ses écailles, mais Prince Solus estimait ce détail insignifiant ; et puis, les nuages apportaient la pluie, et un temps humide rendait ses excursions bien plus agréables.
Ce lundi-ci, il n'y avait pas l'ombre d'un cumulus à l'horizon et, sur le chemin de l'Oeil de Tyllus, Prince Solus se sentait se déshydrater à vue d'oeil, justement. Il tenait entre ses bras écailleux un bocal rempli d'eau qu'il déversait régulièrement sur sa peau pour ne pas finir en poisson grillé. Ses nageoires de bras en étaient toutes sèches, et cela désolait Prince Solus, mais au moins, les rayons solaires rendaient ses belles écailles plus brillantes que jamais.

- Juste ciel, qu'il est compliqué de rester une digne majesté par pareilles circonstances... et le conseiller de Prince Solus qui n'est pas là ! Où peut-il bien être passé, ce miséreux...

Prince Solus s'épongea le front avec son poignet, puis plongea sa main dans le bocal, avide de fraîcheur. Il passa alors ses doigts trempés dans ses cheveux d'une étrange couleur entre le bleu, le vert et le jaune mal mélangés, un couleur eau de javel, en fait, et comme il avait la formidable chance d'être un être de l'eau et que toutes les sorcières devaient l'envier, pas un seul de ses cheveux ne se mit à friser. Et, oh, le voilà arrivé.
Le divin ambassadeur toisa la boutique, l'air dédaigneux. C'était toujours aussi moche, petit, miteux et indigne de sa majesté ; heureusement que la directrice de l'établissement était compétente. Pas comme ce traîne-misère à la tête du Creature's Cafe qui refusait de transformer son vulgaire bassin en piscine olympique.

Prince Solus ne prit pas la peine de sonner et ouvrit grand la porte avec magnificence et décida de prendre ses aises. Il déposa son propre bocal sous sa chaise, pour y tremper ses pieds tout secs, puis profita de la présence d'un autre récipient sur la table pour humidifier à nouveau ses bras et son visage. La potion de condition humaine lui permettait de se déplacer librement hors de son lac mais ne l'aidait clairement pas à réguler ses petits problèmes d'eau.

- Sujet Tyllus ? Sujet Tyllus, le Prince Solus se déssèche ! Trop belle matinée en ce lundi, l'être de l'eau subtil qu'il est réclame qu'on l'hydrate à corps et à cris !

La créature fit mine de s'éventer tout en attendant l'arrivée de la voyante. Il était un prince pressé, lui, tout de même. Il avait beaucoup de visites à rendre et la voix de toute un peuple à faire entendre ! Mais ça, bien sûr, ce serait uniquement une fois que Shasandre, cette vieille chose, lui auraient prédis un avenir somptueux. Et des algues au dîner de ce soir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Shasandre Tyllus
Messages : 118
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 22



Message
07.08.14 22:48

La pièce était baignée dans l’obscurité la plus totale, laissant les ténèbres envahir les lieux, jusqu’à ce que quelques rayons de soleil viennent les chasser. Le soleil se levait, posant son doux regard sur toute chose en ce début de semaine, et même sur la boutique de l’œil de Tyllus. Mais même face aux quelques rayons lumineux qui passaient à travers la porte, les ténèbres résistaient, s’étant reculées dans tous les recoins et même au fond de la pièce. C’était toujours ainsi, les ténèbres toujours guettaient et jamais ne partaient. Tout cela, ce n’était que grâce à ce manque si cruel de fenêtres.

Mais, Shasandre Tyllus, retirée dans une petite pièce adjacente à la grande où elle recevait ses clients, avait décidé que des fenêtres n’étaient pas nécessaires. Une consultation de voyance devait se dérouler dans un cadre inquiétant, comme si l’ombre susurrait à ses oreilles les informations si extraordinaires, comme si elle était connectée avec un autre monde – celui des morts où tous les corps baignent dans le noir. C’était ce qu’ils imaginaient tous, or, la réalité leur échappait comme du sable dans la paume d’une main. Pauvres gens qui ne voulaient entendre que ce que leur cœur désirait ! Flatter leur ego, dire que oui, monsieur, vous ferez de grandes choses dans le futur, et voir l’homme comblé de joie et de fierté. Mensonges. Toujours des mensonges. Mais peut-être que grâce à cela, il se sentira grandi, fera les choses de telles manières pour que cette prédiction se réalise – ou bien ne fera rien car il sait qu’elle se réalisera. Shasandre s’en foutait éperdument, de toute manière, car elle ne serait sûrement plus de ce monde quand tant de personnes viendront demander remboursement. L’argent aura déjà disparu sous terre.

Et une nouvelle journée de travail s’annonçait, en ce lundi. Shasandre s’était habillée en conséquence, vêtue d’une sombre robe noire pour se fondre dans le décor de sa propre boutique. Et subitement, elle entendit quelqu’un rentrer. Déjà ? Quelle galère. Puis, en sortant, le Prince Solus apparût sur la simple chaise en bois devant la table, ses pieds plongés dans un bocal rempli d’eau. Ce n’était pas un être de l’eau que cette chose là, mais un chieur professionnel qui trempait son établissement à chacune de ses venues. Oh, et monsieur voulait toujours de l’eau. Elle n’avait pas de baguette pour lui lancer un aguamenti, elle devait se débrouiller autrement, en tant que cracmol, mais ça, le prince s’en fichait éperdument. Alors, tout en allant rejoindre sa magnifique chaise en bois doré, elle se disait tout de même que Solus était un extrêmement bon client. Un prince, aussi, parmi sa clientèle, on ne pouvait qu’apprécier !  

- Sujet Tyllus ? Sujet Tyllus, le Prince Solus se déssèche ! Trop belle matinée en ce lundi, l'être de l'eau subtil qu'il est réclame qu'on l'hydrate à corps et à cris ! Disait-il déjà, avant qu’il ne finisse sa phrase et que Tyllus apparaisse devant lui en s’asseyant.

D’un geste de la main, elle lui désigna une carafe d’eau remplie avec un verre à proximité, comme si elle avait déjà prévue son arrivée ; en vérité, elle les laissait toujours là depuis sa troisième venue.

- Que me vaut la venue du prince en ce jour ?

Cela sonnait si délicieusement à ses oreilles ! Une lady, elle avait l’impression d’être une lady en parlant de cette manière. DE faire parti d’un autre monde, celui de la haute société, de ceux qui devaient vivre aux hauts de merlin.

- L’avenir l’intéresserait-il, par hasard ? Fit-elle en le regardant et en touchant délicatement du bout des doigts le paquet de carte de tarot à sa gauche.

Et c’était une nouvelle semaine qui commençait, en la présence d’un prince oh ! Que les ténèbres observent bien, cet entretien risque sûrement d’être passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Prince Solus
Messages : 159
Date d'inscription : 27/07/2014



Message
08.08.14 16:36

Le sujet Tyllus ne le fit pas attendre et pour cela, elle gagnait un bon point ; le Prince Solus était fatigué de ces londoniens incapables de faire preuve de ponctualité. Il la salua d'un bref et royal signe de tête, puis préféra se contenter de saisir la carafe avec une joie non feinte pour continuer de s'hydrater correctement ; il ne faudrait pas qu'il meurt pathétiquement dans cette échoppe miteuse sous prétexte qu'il s'était éloigné trop longtemps de son lac chéri.
Il s'aspergea les bras et le visage, puis versa de l'eau dans le verre pour boire un peu. Ses pieds toujours dans sa propre bassine, il daigna enfin s'installer correctement, les coudes sur la table, l'attitude impériale.

- Le Prince Solus s'en vient demander sa prédiction hebdomadaire. Il voudrait savoir si cette semaine est propice à la réalisation de ses projets, si son règne continuera de prospérer, si le patron du Creature's Café va enfin daigner installer une piscine olympique, ce genre de choses, voyez-vous. Il marqua une pause. Bien sûr que vous voyez. Vous êtes voyante. C'était stupide.

Il se servit un nouveau verre d'eau. Ce qu'il faisait sombre là-dedans ! On aurait pu y enterrer les morts. Le Prince Solus trouvait très désagréable toute cette obscurité et ne comprenait pas que le sujet Tyllus n'installe pas quelques fenêtres. Tout de même, travailler dans une telle pénombre devait être d'un pénible !

- Vous devriez vous éclairer, sujet Tyllus. Même une voyante ne doit rien pouvoir voir dans un tel noir ! Il fait sûrement plus jour dans les yeux d'un aveugle que dans votre cercueil.

Le Prince Solus fut très tenté d'aller ouvrir la porte pour apporter un peu de clarté dans cette caverne, mais il se retint pour deux raisons. La première, c'était bien entendu qu'une altesse royale n'avait pas à exécuter le travail d'un serviteur, et la seconde était que cela l'obligerait à quitter sa bassine.

- Cela dit... Le Prince Solus aurait une autre demande, en plus, cette semaine.

L'ambassadeur des être de l'eau se pencha très sérieusement vers le sujet Tyllus, le regard fixe et concentré. D'ici, elle devait voir chacune des pores verdâtres de la peau visqueuse du prince à l'étrange odeur de mer. Il vivait pourtant dans un lac.

- Votre troisième oeil invisible est-il apte à dire au Prince Solus si monsieur Saumon va tomber dans les escaliers ou finir à Ste Mangouste prochainement ?

Cela arrangerait franchement ses affaires. C'était fatiguant d'être ambassadeur. Vivement que la situation de Londres s'arrange et qu'il puisse retourner gouverner son lac originel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Shasandre Tyllus
Messages : 118
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 22



Message
09.08.14 22:56

Elle avait toujours rêvé de côtoyer les hautes sphères de la société londonienne, motivée par cette envie si saugrenue de trahir sa classe sociale d’origine. Voir leur richesse à travers leur maison, leur mobilier, les colliers que portent les dames, les bijoux scintillants aux doigts de celles qui les montrent fièrement avec grâce, rien qu’en prenant une tasse de thé. Tout cela lui faisait terriblement envie. Mais de sa petite place de voyante, de ses revenus si modestes, approcher un tel monde semblait pour le moins… impossible. Or, quand Shasandre se retrouvait en ce moment même avec un prince – bien évidemment non londonien de naissance –, où se situait l’impossible ? Elle pouvait être en compagnie d’un prince, oh !

Et elle entendit d’ailleurs ce jeune homme à la peau si lisse lui confier ce qu’il désirait entendre. Un règne prospère, l’installation d’une piscine olympique. Puis, il se rectifia, lui lança « vous êtes voyante », comme si elle pouvait tout voir, tout prédire, tout comprendre, ayant une maîtrise suprême sur les choses. « C’était stupide » disait-il ! Bien plus qu’il ne le pensait, en réalité.

- Vous devriez vous éclairer, sujet Tyllus. Même une voyante ne doit rien pouvoir voir dans un tel noir ! Il fait sûrement plus jour dans les yeux d'un aveugle que dans votre cercueil.

La remarqua la piqua au vif, et, finalement, côtoyer un prince n’était un si grand avantage. Ceux de la royauté étaient habitués à un tel luxe et à une telle lumière !

- Cela dit... Le Prince Solus aurait une autre demande, en plus, cette semaine.

Son oreille se tendit, et ses yeux se posèrent sur lui avec plus d’attention. Voulait-il une prédiction plus complexe ? Plus précise ? Concernant son avenir amoureux peut-être ?...

- Votre troisième oeil invisible est-il apte à dire au Prince Solus si monsieur Saumon va tomber dans les escaliers ou finir à Ste Mangouste prochainement ?

Troisième œil, troisième œil ! Et quel troisième œil, hein !

Subitement, après que le Prince ait enfin fini de s’entendre parler, la grande, la magnifique et la vieille voyante Shasandre Tyllus fît planer un silence. Chut, les morts lui susurraient des mots. Attention, un troisième œil s’ouvrait en laissant fermer les deux autres ! A croire qu’elle rentrait dans un état de transe, ou plutôt de méditation. Tout ce qu’elle faisait, en réalité, était de réfléchir et de jouer.

- Je vois un long règne pour le prince Solus, oh oui. Prospère, grand... Les gens l’acclament, hurlent son nom.

Ses yeux verts sombres s’ouvrirent alors soudainement, puis se posèrent sur la personne royale du prince.

- Mais je ne vois guère de piscine olympique au Creature’s Cafe, ni un tragique accident pour ce Candidus Bumblebee dans les jours qui viennent.

Sa main alla chercher son paquet de cigarettes au fond de sa poche, et délicatement ses doigts prirent une cigarette. Elle se posa sur sa lèvre inférieure, retenue avec précaution par la supérieure. Sa tête s’approcha d’une des bougies à proximité, faisant allumer l’objet que la voyante aimait tant. Que de grâce dans ses mouvements ! Du moins, ils en avaient auparavant. Dorénavant, ces gestes semblaient fatigués. Une vieille femme fumant, voilà tout.

- Moque-toi de mon établissement si tu le souhaites, mais que le prince porte plutôt son attention sur lui-même.

De la fumée sortit de sa bouche et se dirigea vers l’homme poisson. Elle le pointa ensuite du doigt avec sa cigarette dans la main.

- Une tâche d’ombre règne dans ton futur, et cela est en rapport avec le pouvoir. Il semble être en danger.

Il fallait bien faire peur aux clients et les fidéliser pour qu’ils reviennent, n’est-ce pas ! Si quelque chose intéressait bien un prince c’était le pouvoir, et le savoir en danger était une chose horrible ! Surtout lorsque lui-même sera roi et le possédera.

- Mon troisième œil voit tout, je te le rappelle.

Et de nouveau elle aspira une fois la cigarette dans sa bouche, puis en sortit un nuage de fumée qui l’enveloppa d’une étrange aura. La voyante Shasandre savait tout.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Prince Solus
Messages : 159
Date d'inscription : 27/07/2014



Message
17.08.14 8:08

Elle voyait réellement un long règne ? Vrai de vrai ? Le Prince Solus sentit ses écailles frémir sur sa peau de poisson verdâtre, frétillant comme une sardine fraîchement pêchée. Peu de choses pouvaient l'émouvoir davantage que de prendre conscience qu'il vivrait heureux et glorieux, aimé de tous, autant que lui-même s'aimait.
Et puis. Elle venait de le dire, et ça sonnait terriblement bien : ils hurlaient son nom. Son beau, magnifique nom, celui qu'il s'était choisi après une réflexion d'au moins six intenses minutes. Son nom placardé sur toutes les rues, dans tous les livres d'histoires, sur toutes les lèvres ! Cela laissait rêveur, et pourtant, c'était une réalité ! Le sujet Tyllus l'avait dit, c'était forcément vrai. Quelle gueuse prendrait le risque de mentir à sa majesté, après tout ?

- Lorsque le Prince Solus héritera de la couronne de son royaume, sujet Tyllus, il vous engagera comme voyante royale, si vos services restent d'aussi bonne facture. Mais vous disposerez d'un local plus éclairé. Il fait plus jour dans son lac natal qu'ici.

Parce que, décidément, son altesse fuyait ardemment la chaleur du soleil, mais pas sa clarté. La pénombre ne mettait pas du tout en valeur la magnifique teinte de ses écailles, entre l'or et le vert, comme son oeuf royal qu'il aimait tant ; il avait gardé des morceaux de coquille, chez lui, dans sa chambre sous son lac.

- Ceci dit, le Prince Solus n'est pas étonné de constater que cette vermine du Creature's Café n'accédera pas à ses demandes. Sa majesté présume que cet effronté est trop pauvre, sans doute. Cela n'en reste pas moins une honte d'accueillir un ambassadeur de la sorte. Si son altesse était moins clémente, ce bougre serait déjà en conflit ouvert avec l'ensemble des êtres de l'eau.

C'était dans ces moments-là que le Prince Solus constatait que les traîne-misères n'avait aucune connaissance du monde politique, contrairement à sa merveilleuse et aquatique personne. Si c'était le cas, personne ne soutiendrait cet imbécile heureux de monsieur Saumon. Le fou ! Avec ses âneries, on allait se retrouver avec des pêcheurs moldus au-dessus des lacs des êtres de l'eau. Cet immonde ne se rendait absolument pas compte des conséquences de la pollution et de la pêche chez les êtres de l'eau ! Quel personnage égoïste et imbu de lui-même, vraiment.

- Et, du coup, cette tâche d'ombre dites-vous ? s'inquiéta soudainement le Prince Solus. L'ombre demeure plutôt dans votre placard de boutique que dans l'avenir de sa majesté. Tout ce noir doit obstruer votre vue, sujet Tyllus. Et puis, qui pourrait mettre en danger le pouvoir d'un prince, de toute façon ? Parlez, vous en avez dit trop ou pas assez.

Oh, et puis, si elle pouvait cesser de le tutoyer, aussi, ce ne serait pas du luxe, tout de même. Ils n'avaient pas élevé les morues ensemble, qu'il sache.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Shasandre Tyllus
Messages : 118
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 22



Message
25.08.14 13:35

Le liquide du mensonge coulait dans le corps du prince sans qu’il n’en remarque ni ne sente rien.

- Lorsque le Prince Solus héritera de la couronne de son royaume, sujet Tyllus, il vous engagera comme voyante royale, si vos services restent d'aussi bonne facture. Mais vous disposerez d'un local plus éclairé. Il fait plus jour dans son lac natal qu'ici.

Que le prince en faisait des promesses ! Et quel plaisir cela était pour la voyante de les entendre. Une voyante royale ? Le titre était si prestigieux ! Elle se voyait déjà habillée d’une longue robe rouge éclatante, de joyaux lumineux et entourée d’un  nombre innombrable d’hommes la courtisant. Quelle délicieuse vision que celle la, oh !  Pourtant, une chose la chagrinait : son palais se situait sous l’eau. Elle aimait le grand air, elle, les rues londoniennes où elle avait vécu, la foule du chemin de traverse… Et le prince lui parla du gérant du creature’s café, de ces paroles qui ne sont faîtes que pour celui qui les prononce.

- Et, du coup, cette tâche d'ombre dites-vous ? fit-il subitement. L'ombre demeure plutôt dans votre placard de boutique que dans l'avenir de sa majesté. Tout ce noir doit obstruer votre vue, sujet Tyllus. Et puis, qui pourrait mettre en danger le pouvoir d'un prince, de toute façon ? Parlez, vous en avez dit trop ou pas assez.

La cigarette se porta une nouvelle fois à sa bouche et de la fumée se dirigea vers le royal Solus.

Cette personne existe réellement, mais je ne peux la voir parfaitement... La divination est, après tout, un art occulte compliqué, cher prince.

Son pouce tapota la cigarette et la cendre tomba dans un cendrier près d’elle. Elle ne pourrait guère inventer de nom pour cet illusoire fauteur de troubles, mais peut-être que d’ici la prochaine séance elle se déciderait si il s’agissait d’un homme ou d’une femme.

Mais, dis-moi, qu’en est-il de ta vie sentimentale ? Aurais-tu trouvé chaussure à ton pied ?

Un sourire se dessina sur ses vieilles lèvres. Un brin d’humour ne faisait jamais de mal à quiconque, n’est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Prince Solus
Messages : 159
Date d'inscription : 27/07/2014



Message
28.08.14 11:43

Une personne ? Elle parlait de tache d'ombre, puis de personne, c'était à n'y rien comprendre. Le sujet Tyllus devenait vraiment étrange, quelle stupide femme, parfois, vraiment. Le Prince Solus fronça un sourcil, haussa l'autre, interrogatif. Si il n'y avait personne, alors tout allait bien, non ? C'était quoi exactement, le problème, avec son avenir et son accès au pouvoir ? N'était-elle donc qu'une fieffée menteuse qui cherchait à l'effaroucher ?

- Sujet Tyllus, il va falloir vous apprendre à vous exprimer. Une tache d'ombre et "personne", ce n'est pas pareil, et ça ne veut rien dire. Et sa majesté persiste, votre art serait moins occulte si vous investissiez dans des fenêtres. Elle vous paie bien assez pour casser ce mur, à n'en pas douter.

Enfin, puisqu'elle changeait de sujet, le Prince Solus secoua ses épaules, éclaboussant un peu la table. Bah, elle en verrait sûrement plus à leur prochain rendez-vous. Si ce n'était pas le cas, il criait au scandale et à l'outrage, ce qu'il savait très bien faire, et donnerait une réputation exécrable à son établissement. Le tout sans aucun scrupule.
L'être de l'eau fut un peu importuné par la fumée de la cigarette. Il chassa les nappes nauséabondes d'un geste de main, mouillant davantage encore la boutique sans s'en inquiéter. Dans ses mouvements brusques, il finit par réussir, sans le vouloir, à éteindre le tube de tabac. Et l'air de rien, ça allait tout de suite mieux.

- Sujet Tyllus, les gens comme vous contribuent à la détérioration des lacs des êtres de l'eau et à l'intoxication des créatures magiques. Le peuple de son altesse est très attaché à la cause environnementale.

Ceci étant dit, là n'était pas le sujet. Pourquoi parlait-elle de sentiments et de chaussures ? Quelle était cette transition bizarre et le rapport entre ces deux choses ? Perdu comme un poisson rouge dans l'océan, le Prince Solus prit le temps de réfléchir avant de formuler une réponse.

- Vous savez pourtant que son altesse ne porte pas de chaussures, sujet Tyllus. Ses pieds ne sont que le bruit de la potion de condition humaine et il n'aime pas tous ces vêtements étouffants. Et avec des chaussures, il ne peut pas barboter dans sa bassine.

Il agita fort ses jambes dans l'eau pour faire du bruit et appuyer ce qu'il venait de dire. Il montra aussi ses bras nus, portant une espèce d'horrible chemise sans manche juste pour ne pas choquer le décence des humains ; un principe qu'il avait mis du temps à comprendre.

- Et sa vie sentimentale se porte à merveille. Le Prince Solus est toujours très ému de se voir dans le miroir le matin et de voir combien il est resplendissant.

Il n'allait pas arrêter de s'aimer du jour au lendemain, c'était ridicule n'est-ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Shasandre Tyllus
Messages : 118
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 22



Message
01.12.14 22:54


- Sujet Tyllus, il va falloir vous apprendre à vous exprimer. Une tache d'ombre et "personne", ce n'est pas pareil, et ça ne veut rien dire. Et sa majesté persiste, votre art serait moins occulte si vous investissiez dans des fenêtres. Elle vous paie bien assez pour casser ce mur, à n'en pas douter.

Il était agaçant quelque fois, quand même. Même tout le temps, si il ne la payait pas pour venir ici. Elle se demandait bien comme les gens faisaient pour le supporter à longueur de journée dans son palais. Ils devaient l’endormir pendant un long moment et le réveiller seulement pour deux heures, peut-être bien. Ou quelques jours par mois.

Ce qui l’agaça énormément toutefois, ce fût ses éclaboussures qui éteignirent sa cigarette. Quel sale petit prince. Savait-il les prix de ces merveilles ?! Et combien elles pouvaient se consumer vite ? Oh, et combien elles pouvaient la détendre aussi. Bien sûr, un plaisir a toujours un prix et c’était à son corps d’en payer les frais. Elle n’imaginait même pas l’état de ses poumons.


- Sujet Tyllus, les gens comme vous contribuent à la détérioration des lacs des êtres de l'eau et à l'intoxication des créatures magiques. Le peuple de son altesse est très attaché à la cause environnementale.

Une main passa sur sa joue pour enlever une goutte d’eau. Elle lui ferait bien bouffer sa cause environnementale tiens.

- Vous savez pourtant que son altesse ne porte pas de chaussures, sujet Tyllus. Ses pieds ne sont que le bruit de la potion de condition humaine et il n'aime pas tous ces vêtements étouffants. Et avec des chaussures, il ne peut pas barboter dans sa bassine. Il n’avait pas compris le trait d’humour. Et sa vie sentimentale se porte à merveille. Le Prince Solus est toujours très ému de se voir dans le miroir le matin et de voir combien il est resplendissant.

Elle décala un paquet de cartes de tarot à sa gauche vers elle.

- Allons, je ne te parle pas de cela. Ne veux-tu pas découvrir si le prince aura un jour une princesse ? Ou un prince, que sais-je.

Elle fût tentée de reprendre une cigarette mais elle réprima l’envie. Il ne fallait pas encore offenser ce prince de malheur, au risque qu’il ne revienne plus. Elle en rallumerait une à la prochaine séance, ou juste un peu avant celle-ci.

- N’es-tu donc point curieux de ce que ta vie sentimentale te réserve ? Questionna-t-elle en plantant son regard dans le sien.

L’aura de Shasandre était étrange, toujours entourée des ténèbres et de fumée. Elle avait quelque chose d’inquiétant quand elle posait ces questions, comme si la personne allait ouvrir une porte interdite qui jamais n’aurait dû existée, comme si tout pouvait se jouer en cet instant. Comme si la personne n’avait pas besoin d’attendre des années pour savoir ce qui allait se passer, motivée par cette envie de savoir maintenant et pas après. Ouvrir une porte, ce n’était pas si méchant après tout.

Ils ne savaient jamais ce qui se cachait derrière pourtant et ce qui en ressortirait.

- Tu permettras tout de même à une vieille femme d’apprécier certains plaisirs de la vie avant son trépas prochain, fit-elle en reprenant une cigarette.

Non, elle ne pouvait pas tenir jusqu’à la prochaine séance, et puis elle était accro, merde.


_________________

    Combien de lâches sont venus ici
    Courir chimères à coup de fusils ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Prince Solus
Messages : 159
Date d'inscription : 27/07/2014



Message
25.12.14 13:48

Une princesse ? Pourquoi diable cette voyante sinistre parlait-elle de princesse ? Le Prince Solus haussa les sourcils, plongé dans l’incompréhension la plus totale. Comme si, à tout juste cent-sept ans, un être de l'eau, un de noble lignée qui plus est, se préoccupait de ce genre de chose. De toute façon, il était fiancé, depuis longtemps. Il ignorait à qui, certes, mais ce n'était pas important, n'est-ce pas ? Une femelle ou une autre, cela ne faisait guère de différence, du moment que l'héritier était à la hauteur des espérances de son peuple. Un peu comme lui. Le Prince Solus était encore plus merveilleux que prévu : il en était persuadé.

- Sujet Tyllus, ce que vous dites là frise le ridicule. Il est évident que sa Majesté se mariera un jour, ainsi va le monde. Les rois épousent des reines et font naître des princes qui à leur tour guideront tout un peuple vers un avenir radieux. C'est l'ordre même des choses. Il n'est en aucun cas nécessaire de prédire ce genre d'évidence. Vos talents faiblissent, sujet Tyllus, c'est fort décevant.

Le Prince Solus poussa un long soupir. De toute façon, il n'était encore que prince ; même si cela était dur à avouer. Il s'intéressait à la naissance d'un héritier le jour où il aurait hérité de son propre père, pour commencer. Avez-t-on seulement idée de vouloir l'embêter si jeune avec des choses si puériles ?
A bien y réfléchir, peut-être la conception des sorciers était-elle différente. Ce ne serait pas étonnant : ils étaient si bizarres et si stupides que ce ne serait là qu'une preuve de plus de leur différence.

- Les sorciers se marient pour quoi, si ce n'est le lignage ?

Oh, il était vrai que, maintenant qu'il y pensait, certains êtres de l'eau se liaient par amour. Une notion compliquée que l'amour. Le Prince Solus ne la comprenait pas. Il était persuadé que les gens qui aimaient étaient ceux dont la perfection n'était pas assez parfaite pour se satisfaire eux-même. Le Prince Solus avait profondément pitié de ces gens-là, qui ne comprendront jamais à quel point être parfait rend exceptionnellement heureux.

- Vous parlez de sentiments, sujet Tyllus, mais un monarque ne peut se permettre de se laisser aller à une telle superficialité. Un monarque se doit de symboliser l'espoir et les souhaits du peuple. En cela, le monarque ne doit être que bonté, splendeur et perfection. Cela coule de source. En cela, sa Majesté est sur la voie le menant à devenir un des meilleurs rois de son espèce connu jusqu'alors.

Il était si bon envers les siens qu'il avait daigné les quitter pour défendre leurs droits et empêcher un sorcier écervelé de révéler leur existence à des milliers de moldus ineptes et inconscients. Tant de générosité le perdra un jour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

Oh dear we are in trouble (Shasandre)

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: Le Chemin de Traverse :: L'Œil de Tyllus
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !