Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


« written pages. » • Cyriane S. Wolfram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité


avatar

Invité



Message
06.08.14 13:05


« written pages. »
Half my life's in brooks written pages, live and learn from fools and from sages, you know it's true... All the things you do come back to you.


Le Londres magique était sympa, mais le Londres moldu n’était pas mal non plus. Elune appréciait passer quelques après-midi parmi eux, comme si de rien n’était, en marchant et souriant aux passants, en se demandant comment ils pourraient réagir s’ils savaient tout ce qu’il se passait si près de leur petite vie tranquille. Elle n’avait que faire de la politique dans le monde magique, elle suivrait quoi qu’il se passe, mais elle était tout de même curieuse de savoir si les moldus allaient paniquer, se renfermer, s’enfuir, ou au contraire accepter cette réalité telle qu’elle est et vivre en harmonie avec les sorciers et les créatures. Elune se doutait bien que cette dernière option n’était pas envisageable ; les sorciers ayant déjà des appréhensions sur les créatures, comment les moldus pourraient sereinement accepter un tel avenir ? De son humble avis, ce n’était pas possible. Du moins pas en encaissant tout d’un seul coup, trop brusque, trop soudain. Ils n’étaient pas encore prêts, même si cette idée ravirait Elune. Comme tout serait plus simple ! Plus besoin de se cacher, plus besoin de bâtir en secret, un nouveau monde.

« Oh… »

Ses pas l’avaient guidée près des espaces verts de Londres. De grands parcs, des jardins, des fleurs partout. Si bien entretenus qu’on pouvait se demander s’il n’y avait pas quelque chose de magique là-dedans. Elune se remémora la Finlande. Là-bas, il n’y avait pas grand-chose qui relevait de la magie, en comparaison avec Londres. Mais elle se sentait tout de même plus attachée à son pays natal. Ses paysages, ses habitants, tous ses petits secrets. C’était un pays qui, pour elle, n’avait rien à envier à personne. Elle s’était même rapidement faite aux températures glaciales et aux longs hivers. Elle s’était promise d’y refaire un tour dès qu’elle avait le temps et l’argent, mais il y avait toujours un problème à côté qui l’en empêchait. Elle sortit de ses pensées alors qu’elle avait pénétré dans le parc depuis quelques minutes déjà et qu’elle avait repéré un petit coin à l’ombre d’un arbre gigantesque où il serait idéal de s’assoir et de s’allonger quelques minutes. En effet, cet après-midi ensoleillé la fatiguait et de furieuses envies de fermer les yeux la prenaient soudainement lorsqu’elle apercevait le coin parfait. Sans plus attendre, elle s’y installa. Ses grands yeux bleus scindèrent d’abord le sol afin d’être certains qu’elle n’allait pas s’assoir sur un nid de fourmis, puis elle croisa les jambes pour s’assoir en tailleur. Elle se félicita de ne pas avoir mis de jupe ce matin, ce qui l’aurait obligée à se positionner de manière inconfortable. « C’que ça fait du bien de se poser ! », pensa-t-elle avec un large sourire aux lèvres. Elle resta ainsi quelques minutes avant de sortir un bouquin ordinaire, qu’elle avait commencé il y a de ça une semaine déjà. Elle aurait préféré continuer ses livres sur la magie, mais les regards curieux des moldus auraient pu s’y attarder un peu trop longtemps. Elle aurait pu aller dans les espaces réservés aux sorciers, des petits coins de paradis fleuris pas loin d’ici, mais elle n’avait toujours pas compris comment y accéder, alors elle se mêlait aux autres et ne se sentait pas mal à l’aise pour autant. Quand elle était jeune, elle avait bien plus longtemps fréquenté des moldus que des sorciers. Ce n’est à peu près qu’à son arrivée à Poudlard qu’elle en avait connu d’autres.

Elle resta ainsi une bonne demi-heure, une légère brise caressant son corps de temps à autres, juste au moment où la chaleur malgré l’ombrage de l’arbre lui donnait une désagréable sensation de lourdeur. Elle hésita à s’allumer une « cancerette », c’est comme cela qu’elle préférait appeler une cigarette, elle qui essayait d’arrêter, en vain. Le quartier de Bourg la Fantasque ne l’aidait pas beaucoup et malgré toutes les inventions magiques liées à cette saleté de nicotine, elle se rendait toujours dans un kiosque de moldu pour acheter les mêmes paquets, année après année. Le temps d’y penser, elle s’en était déjà allumé une. Saleté. Elle ne s’en rendait même plus compte. Elle s’était allongée et avait posé son livre sur son ventre, le regard dans le peu de ciel que laissaient apparaitre les branches et les feuilles d’arbre. Elle aimait ces après-midi, où elle n’avait rien à faire. Elle aimait se prélasser et observer le monde autour d’elle. Il ne lui manquerait qu’un peu de musique, mais elle n’avait presque rien pris avec elle en partant de son petit appartement.

Le temps de fumer sa cigarette, elle se demanda s’il y avait quand même des sorciers par-là autour. Ce parc n’était pas réservé aux moldus et de nombreux sorciers marchaient sur cette herbe pour accéder à « leurs » jardins, ceux qu’Elune n’avait jamais trouvés – et qu’elle n’avait pas réellement cherchés, il faut le dire. Elle regarda les gens et jugea, du premier regard, s’ils étaient pourvus de magie ou non. Une petite activité qui lui faisait passer le temps comme de rien.

Revenir en haut Aller en bas




avatar

Cyriane S. Wolfram
Messages : 31
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 21



Message
14.08.14 16:25
















Written pages
~~





C yriane était nouvelle à Londres, et ce qu’elle aimait par-dessus tout, c’était les parcs verts de la ville. Et par chance Bourg la Fantasque n’était très loin de ces espaces verts justement. C’est donc armée d’un livre qu’elle trainait dans le jardin moldu. Par ce bel après-midi ensoleillé, la demoiselle était sortie de chez elle en tenue d’été pour pouvoir se fondre à peu près dans le paysage.

Elle souhaitait accéder aux parcs sorciers, pour allez observer les plantes magiques qui s’y trouvait. Seulement c’était une nouvelle partie du parc qu’elle explorait et elle était sure d’avoir entendu un de ses voisins parler d’un accès à un parc magique dans le coin. C’est pour cela qu’elle farfouillait, relativement discrètement (ou pas) dans ce territoire moldu afin de trouver la terre promise cachée des sorciers.

Se repérant grâce aux tenues plus ou moins passes partout des ses collègues du monde magique elle sentait qu’elle était sur la bonne voie. Elle repéra un individu qui, de part sa tenue était définitivement sorcier. Et oui, voyez-vous, une espèce de robe de chambre pelucheuse qui était sensée ressembler à un manteau, et des sandales avec des chaussettes jaune poussin c’e st pas très moldu tout ça. Elle se lança et alla lui parler
« Excusez-moi de vous déranger messieur, mais je cherche le chemin pour aller aux jardins botaniques. »
Parfais, sa formulation pouvait laisser croire qu’elle cherchait les jardins botaniques moldus comme sorciers. Par chance il semblait avoir un radar sorcier, et c’est bien les jardins magiques qu’il lui indiqua.
« C’est vers là bas, près du grand arbre que vous voyez. »
Après l’avoir remercier comme il se doit la demoiselle se dirigea vers l’endroit indiqué.  Il faisait beau, et le parc était peuplé, d’ailleurs à proximité de l’arbre que le vieil homme lui avait y montrer il y avait quelqu’un.. Bouse de dragon, et crottes de chauve-souris. Avec un peu de chance c’était un sorcier. S’approchant plus ou moins discrètement de l’individu endormi sous l’arbre, qui était un individu féminin d’ailleurs et non pas masculin comme elle le croyait avant. Jetant un coup d’œil hésitant à la jeune femme sous l’arbre, elles devaient être dans la même tranche d’âge. Est-ce que c’était une habitante du Londres magique ? Cyriane s’approcha avec plus ou moins de tact de la jeune fille.
« Excuses-moi, je peux m’assoir ici ? Tous les bancs sont prit.   »
Mais quelle excuse bidon, l’objectif de la rousse était simple, réussir à savoir si sa compagne de lecture pouvait lui être d’une quelconque aide dans sa quête des jardins magiques. Sinon elle pouvait toujours se rabattre sur la possibilité de pister un potentiel individu avec un balai sous le bras. Il ne lui restait plus qu’a attendre l’autorisation de sa voisine. Au pire, elle trouverait bien un moyen d’accéder aux jardins.









_________________

Merci Shashandre et Prince ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« written pages. » • Cyriane S. Wolfram

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: Les Espaces Verts
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !