Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


La Vielle Mathilda ϟ 'va falloire augmenter le prix des potages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas




avatar

Mathilda Blackwell
Messages : 36
Date d'inscription : 28/07/2014
Age : 21



Message
30.07.14 16:17


Mathilda Blackwell
"Ohohohohohoh, ohohohoh, ohohohohohohoh... You know you love me. I know you care. Just shout whenever and I'll be there. You want my love. You want my heart. And we would never, ever, ever, be apart" - Justin Bieber ; Baby


Âge ϟ 81 ans
Nationalité ϟ Anglaise
Origine ϟ Sang-Pur - femme d'un des fils de la matriarche
Emploi ϟ Gérante du Chaudron Baveur.
Ancienne maison & école ϟ Poudlard ; Serpentard
Lieu de vie ϟ Pour plus de facilité, elle sa propre chambre au Chaudron Baveur ; un grande et jolie chambre. Mais elle vie aussi avec sa famille dans les Hauts de Merlin.
Date de naissance ϟ 7 Mai
Groupe ϟ Ligue des Sorciers.

Son avis sur la situation du Londres magique ϟ Tout ce remue ménage n'est pas de trop pour une vielle femme comme toi. Au contraire, tu apprécies ! Pourtant, tu prend pour parti la Ligue des Sorciers, les conservateurs. Paradoxalement, certains de tes clients et employés sont des hybrides. Mais tu es ouverte Mathilda et cela fait déjà longtemps que tu considères les hybrides comme des sorciers. Mais certainement pas les créatures. Tu n'as aucune envie de te retrouver à cotoyer géants, centaures et vampires dans les rues. Tu les trouves très bien là où ils sont ! De plus, tu as beau trouver Candidus Bumblebee des plus séduisant il est aussi bien trop naïf à ton goût ! Des moldus ? Dans ton auberge ? Jamais ! Ou seulement des parents de sorciers, à la rigueur.  Toujours est-il que tu es tolérante, mais pas stupide. Le monde sorcier est très bien comme il est. Tu crains néanmoins que la politique de Ater ne devienne trop discriminante pour les hybrides. A tes yeux, ils ont leur place en égale de n'importe quel sorcier !








Caractère
Money, money, money, must be funy in the rich man's world.


Mamie Blackwell. Grand-mère. La Vieille Mathilda. La Vieille Pie.
Bien des surnoms te siéent, sacrée sorcière. Tes années bien tassées n'ont fait qu’accroître ton caractère de gobelin et n'ont en rien touché à ta forme. Excepté ces quelques rhumatismes dont tu te plains souvent.

Tu est une Vieille Pie énergique, vive d'esprit et active. Habile avec les mots, les gens et les relevés de comptes. On peut dire que tu mène ton affaire avec poigne et panache et ce depuis avant que la plupart de tes employés ne naissent. Tu n'en es certes pas la fondatrice, seulement l'héritière. Et Merlin, ce que tu rêve de changer ce maudit nom. Le Chaudron Baveur... Mathilda, tu nous rabâche depuis de longues années déjà que tu veux faire de ton auberge un endroit chic et cossu. Mais tu te retrouve empêtrée dans cette image d'auberge certes sympathique et chaleureuse, mais un brin miteuse, aussi. Seulement, le Comité de Préservation du Patrimoine Sorcier a refusé de te laisser changer le nom. Alors tu râles, tu râles, tu bougonnes. Et tu n'en fais qu'à ta tête, comme d'habitude, t'écriant parfois : « Bienvenu au Chaudron d'Or ! ». Les gens vérifient la pancarte. Non, ils ne se sont pas trompés, ils sont bien au Chaudron Baveur. Alors, ils te regardent Mathilda, du haut de ton mètre quarante-huit tout tassé de vieillesse, engraissées par tes années, froissée par ta vieillesse et ils se disent que, ça y est, la sénilité t'as enfin touché!

Eh bien non ! Que les gens ne se méprennent pas : Mathilda, Vielle Pie caractérielle, tu es tout sauf sénile ! Tu es bornée, autoritaire, fantasque, taquine, versatile, tu ricane beaucoup pour rien et bien d'autres choses encore. Mais tu as toute ta tête et tu comptes biens la garder !

Parce Mathilda, tu es une bonne vivante. D'autant plus dans tes vieilles années! Tu as appris à te lâcher, à te libérer des tabous et des convenances tout en restant strict et sévère. Tu aimes la vie, dans sa simplicité comme sa gravité. Tu aime rabrouer n'importe qui, faire la moral à tout va, user et abuser de ton statut de semi-ancêtre vénérable. Car beaucoup n'osent pas vraiment de contredire ou te tenir tête, par respect. Mais tu aime bien les fortes têtes, pourtant. Les gens avec du caractère, comme toi. En fait, tu aime les gens en général. Sauf ceux que tu n'aimes pas. Non, eux, tu les aimes pas du tout. Et tu leur fais savoir. Car tu es une mamie rancunière.

Une mamie tout court. A tes yeux, toute personne n'ayant pas de cheveux gris est ton petit-enfant. Tu t'attaches vite sans pour autant devenir dépendante. Tu sais que les gens grandissent et qu'un jour tu ne les verra plus. Alors, tu profites d'eux tant qu'ils sont là, plutôt que de les réclamer quand ils ne le sont plus. Et tu as une façon bien à toi de montrer ton attachement, mamie. Tu aimes à taper le crâne de tes protégés avec un exemplaire de la gazette, voir ton livre de comptes quand ils le méritent. Tu aimes à leur faire la morale. Tu aimes à les gêner par tes no-tabous. Tu aimes les taquiner. Tu aimes à les embêter tes petits protégés. Parce que tu trouve ça amusant et que tu n'a jamais été très tendre comme femme. Pourtant, tu sais aussi être gentille et bonne quand tu veux. Quand l'un de tes petits a besoin de parler, tu l'écoute. Jusqu'à ce que tu décide que ça suffit et que tu lui donne un bon coup de fouet, parce que dans la vie, faire une pause ça va, mais il arrive un moment où il faut renfourcher le balais et aller tirer la moustaches du dragon ! Tu es aussi une mamie gâteau et tes gourmandises sont réputés pour être de très bon remonte-pentes - certains te soupçonnent de glisser de la potion d'euphorie dedans. Malgré tout tes mots durs et tes sermons, tu ne peux t'empêcher d'enfourner ton amour et de le ressortir sous formes de tarte aux bais aquatiques que tu tiens de ta belle-mère.

En dehors de tes protégés, il y a deux choses que tu aime dans la vie :
les affaires et l'amour!

Ou plutôt les histoires d'amour. Ou plutôt : te mêler des histoire d'amour. Mathilda, quand cessera tu te de mêler de ce qui ne te regarde pas ? Pas qu'en amour d'ailleurs. Tu es trop curieuse et surtout tu ne peux t'empêcher de mettre ton grain de sel partout. Tu es un brin manipulatrice et roublarde. Mais c'est rarement dans de mauvaises intentions. Pas toujours. C'est surtout que tu adores te prendre pour cupidon, Vieille Pie. Tu aimes créer des petits couples. Et surtout cancaner ! Parler de gobelin et lutin qui auraient secrètement une relation passionnée ou de troll qui aurait trompé veracrasse. Tu es d'ailleurs à l'origine de pas mal de rumeurs sans que personne n'arrive à remonter jusqu'à toi. Allez savoir si c'est parce que tu ne sais pas tenir ta langue ou tout simple parce que tu aime ça. Oh, ce que tu aimes ça, les histoires d'amour. Oh oui !

Et l'argent aussi. Les affaires. Les comptes. Tu es une sale radine ! Quoique. En fait, ce n'est pas vraiment ça. Mathilda, tu aime avoir de l'argent. Beaucoup d'argent. Tu aimes t'enrichir, que les affaires marchent. Tu aimes avoir de nombreux clients et faire bien voir ton commerce. Tu aimes voir de nombreux galions remplir ton coffre et des zéros s'ajouter dans tes comptes. Tu passes régulièrement et minutieusement en revue le livre de comptabilité. Un brin grippe-sous, il faut te faire force pour que tu accepte de faire la moindre petite réduction ou un seul crédit. Et si les bénéfices sont déficitaires, pas de problèmes, tu augmente le prix de la soupe de poix sans scrupule ! Pourtant, tu sais sacrifier ta fortune de temps à autres. Pour les gens qui en ont vraiment besoin, pour ceux que tu aimes et qui le méritent. Tu le fais en râlant, bien sûr – tu râle presque à tout de toute façon Vieille Peau – mais au fond, tu es contente d'avoir pu aider. Sans jamais vouloir l'avouer.

Car Mathilda, tu as beau être caractérielle, autoritaire, fourbe, mêle tout, taquine, grippe-sous, mégère et ambitieuse, tu as aussi bon cœur et tu aimes la vie et les gens qui l'accompagnent.

Hormis ceux que tu n'aimes pas. Non, eux, tu les aimes pas du tout.





Histoire
Pon pon way way way pon pon way pon way pon pon way way pon pon pon way way pon way pon way way


Un bel après-midi de mai, alors que les oisillons chantaient dans les branches de l'arbre ombrageant une luxueuse demeure des Hauts-de-Merlin, des pleurs cristallins annoncèrent la venue au monde de la petite Mathilda. Cette nouvelle venue dans le monde sorcier avait bien de la chance. Elle était née dans une famille de sang-pur et riche de surcroit! Mathilda n'aurait jamais à se faire des soucis pour son avenir. Néanmoins, elle sera la dernière à porter le nom que lui avait légué son père. Son seul oncle n'aura jamais d'enfant, des hypothétiques cousins éloignés étaient inconnus au bastion et sa mère n'aura jamais de second enfant.

Mais Mathilda ne portera jamais ce poids sur ses épaules. Malgré les regrets manifestes de son père qui aurait beaucoup donné pour qu'elle soit un fils, il ne lui fera jamais ressentir la moindre culpabilité. Choyée, gâtée et parfaitement éduquée, le patriarche décida qu'à défaut de faire durer son nom il pourrait au moins porter haut son héritage vivant répondant au nom de Mathilda. La petite reçue une éducation impeccable malgré son caractère rebelle et effronté. Vive d'esprit et curieuse, Mathilda acquis rapidement beaucoup de finesse et une culture impressionnante et ce avant même d'entrer à Poudlard.

Là-bas, la jeune fille fut répartie à Serpentard. Cette maison la porta haut et développa son potentiel. Laissant tomber ses crises de rébellion caractérielles elle devint quelqu'un de souple, populaire et maîtrisant parfaitement son petit monde dans l'ombre. Elle appris à se comporter avec les autres pour obtenir ce qu'elle voulait, à agir en discrétion pour obtenir ce qu'on ne voulait lui donner et se révéla être une grande négociatrice et diplomate. Dès qu'elle en eut l'occasion, Mathilda devint préfète puis préfète-en-chef. Elle se sentait reine de son monde et en retirait la plus grande satisfaction. Néanmoins, la chute fut rude lorsqu'elle sortie de Poudlard et se retrouva pauvre de toute ambition et objectif.

Le monde la rattrapa cependant sans attendre. Un ami de la famille la contacta quelques semaines après l'obtention brillante de ses ASPICs pour lui proposer de la former. Il était propriétaire de la bien connue auberge du Chaudron Baveur. A l'étonnement de beaucoup, la jeune femme accepta. De un, elle allait donc travailler pour un sang-mêlé.  De deux, la majorité, elle comprise, pensait que la jeune femme se dirigerait vers le ministère pour y devenir porte-parole ou négociatrice, un métier de plus grande envergure où son talent en sociale serait mis à l'honneur. Mathilda se laissa néanmoins séduire par la perspective d'avoir à nouveau son petite monde à contrôler, rassurer par la familiarité de la situation. Car il était évident pour elle que cet ami proche sans enfants comptait bien lui léguer l'auberge. Elle finis de plus par développer un goût prononcer pour les affaires, la gestion de l'argent et... l'argent tout court en fait.

Mathilda trouva tout de suite le lieu un peu trop miteux pour un bien de sang-pur et eut dès ce jour l'ambition de dorer l'image de l'auberge. Sans jamais se l'avouer, tenant bien trop à son image de grande dame, elle finis par tomber sous le charme de ce lieu gris et poussiéreux où régnait odeur de soupe de pois et chaleureux éclats de rire. Ainsi que des gens qui passaient sa porte. Elle aimait à voir passer tant de gens, les voir aller et venir, se succédant les uns aux autres, signant le registre d'entrée puis de sortie, s'envolant ou disparaissant en ne laissant pour toute trace de leur présence que quelques chiffres dans un livre de comptes et des souvenirs dans sa mémoire avide.

La femme se lia ainsi avec beaucoup de gens, se faisant vite apprécier ou remarquer. C'est d'ailleurs alors qu'elle tenait le registre d'entrée en se languissant d'un travaille plus stimulant qu'elle rencontra l'homme qui aillait enterrer son nom de jeune fille à vie. Ce fut le coup de foudre. Pour elle et sûrement pas pour lui. Il fallait dire que Mathilda n'avait jamais eut un physique facile. Petite et potelée, elle avait des cheveux bruns et lisses, incoiffables et ternes. Son visage lunaire effaçait légèrement ses traits un peu trop francs et anguleux pour être féminins. Ses sourcils épais et sévères n'arrangeaient rien. Néanmoins, ses yeux noirs révélaient une vivacité et une détermination certaine. Mathilda ne fit ainsi pas obstacle de son physique et se laça à l'assaut Blackwell.

Mathilda dut prendre son temps et être patiente pour enfin saisir le cœur de Conrad. Il fut séduis par sa force de caractère, sa franchise et sa détermination à son égard. Car Mathilda c'était montrée transparente dès le début, se disant que c'était là sa meilleure chance. Elle ne tarda pas à lui dire qu'elle le trouvait fort séduisant et qu'elle envisagerait sans doute un jour de le demander en mariage s'il ne le faisait pas avant. Au kraken les mœurs, la jeune femme savait que si elle voulait quelque chose elle devait le prendre ! Il ne tomba amoureux d'elle tout de suite, il mis même plusieurs années, au grand damne de Mathilda. Ils furent longtemps de très bons amis, tout deux parfaitement au courant du caractère à sens unique de leurs sentiments. Mathilda dut le voir passer dans les bras de plusieurs femmes, souvent plus belles qu'elle, mais elle ne désespérait pas, continuant à le côtoyer, le charmant à sa façon, s'en rapprochant plus que beaucoup de ses amantes. C'est ainsi qu'un jour Conrad se présenta à la porte de sa demeure et la demanda en mariage sans crier gare, sur le péron. Et Mathilda a dit non.

Mais non, bien sûr qu'elle a accepté! Plutôt deux fois qu'une. Durant ces trois années elle était peut-être devenue cinq ou six fois plus amoureuse qu'aurait pu la rendre l'Amortentia.

Leur mariage fut beau et heureux. Mathilda en devint plus belle, plus rayonnante, plus colorée. La beauté du bonheur se lisait sur ses traits et continua à l'embellir durant des décennies. Des décennies de vie familiale, de prospérité, de somptueuse pâtisseries, de comptabilité et de chiffres d'affaires croissants. A la mort de son très cher employeur, Mathilda repris les rênes sans que cela ne s'en fasse même ressentir. Ou sinon ce n'était qu'en bien.

Finalement, après quarante-neuf années de mariage, Conrad quitta ce monde dans un triste accident de voiture volante. Mathilda s'en trouva éplorée pendant quelques jours puis s'en remis avec une énergie déconcertante. Car la vie avait toujours caractérisé Mathilda et non les larmes. Devenue une veuve Blackwell, les années condamnant lentement sa condition physique, Mathilda passa de plus en plus de temps dans son auberge qui était devenue au fil des années sa véritable maison. Sa maison miteuse, grise et poussiéreuse où régnaient une odeur de soupe de pois et éclats de rires chaleureux.





Derrière l'écran
I came in like a pokeball! All i wanted was to catch them all!


Pseudo ϟ Navih. Mais on m'appelle surtout par mon nom de perso owo
Et l'âge ϟ 17 ans \o/
Male, Femelle, ou Bumblebee ϟ Femelle a tendance bug dans le second chromosome X.
Comment tu as connu Pimentine ϟ Via Wiggenweld o/
Des suggestions pour Pimentine ? Naooon, vous le savez, je trouve parfait ♥
C'est quoi, Pimentine ? ϟ Un super forum trop cool avec des gens trop cool qui me permet d'enfin vivre des aventures trop cools ♥
Personnage sur l'avatar ϟ Old Sophie Hatter - Le Château Ambulant
(oui, j'ai bien cité Justin Bieber au dessus de mon caractère 8D)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
31.07.14 20:05

Bienvenue sur Pimentine Mathilda !

Tu laisses l'image de Hugh Dancy pour m'acheter, n'est-ce pas ? Fourbe mamie.
En tout cas, tout est bon ! Tu peux poursuivre ta fiche dès que tu le souhaites :3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Mathilda Blackwell
Messages : 36
Date d'inscription : 28/07/2014
Age : 21



Message
17.08.14 17:01

Voila voila!!
Histoire postée ♥

Pour les mentions "NOM DU MARI", c'est parce que j'attends la validation de Tybalt, mais j'ai jugé qu'étant un simple détail je pouvais poster l'histoire quand même et corriger plus tard :3

Merci d'avance d'avoir lu ma fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
19.08.14 8:38

Il y a juste une petite chose à modifier et ce sera bon !

Je ne pense pas qu'il soit très logique que le Chaudron Baveur ait appartenu à un sang pur avant Mathilda, sinon il aurait été dans un autre état ; c'est un lieu important du monde magique, donc elle n'aurait sûrement pas été la première à penser que l'endroit aurait besoin d'un peu de travail. Il faudrait donc juste changer le passage sur son oncle :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Mathilda Blackwell
Messages : 36
Date d'inscription : 28/07/2014
Age : 21



Message
19.08.14 17:03

Voila, le tonton est devenu un ami de la famille Very Happy
J'espère que c'est bon cette fois ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
22.08.14 20:55

Citation :
Son oncle qui était en fait un des meilleurs amis d'enfances de son père la contacta quelques semaines après l'obtention brillante de ses ASPICs pour lui proposer de la former.

Si c'est l'ami de son père, ce n'est pas son oncle, un oncle ce serait le frère de son père :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Mathilda Blackwell
Messages : 36
Date d'inscription : 28/07/2014
Age : 21



Message
23.08.14 0:35

T'as jamais eu un ami d'enfance de la famille que tu concidère et appelle Tonton? Parce que moi oui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
29.08.14 11:10

Mes excuses pour le retard, j'ai cassé mes lunettes fétiches.
Alors je comprends ton explication, mais puis-je te demander de corriger toutes les mentions de « l'oncle » et de préciser qu'il s'agit d'un ami de famille ? Car selon la région d'où on vient (et le pays), cette tradition n'est pas connue et pourrait embrouiller tes futurs lecteurs.
Une fois ceci fait, je te validerai avec mon super tampon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Mathilda Blackwell
Messages : 36
Date d'inscription : 28/07/2014
Age : 21



Message
29.08.14 17:38

Oui, je comprend ^^
C'est corrigé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
30.08.14 11:06


Bienvenue à Londres !


Bon, par conséquent, tout va bien, et rien ne peut empêcher ta validation. Va donc, mamie Mathilda, faire trembler le Londres entier !


Félicitations ! Tu es désormais validé, ta fiche est certainement trop cool, et tu vas désormais pouvoir jouer avec tous les autres sorciers, créatures et hybrides du forum ! Quelle veine hein ♥.

Sache que, si tu veux faire les choses dans l'ordre, je t'invite à te rendre dans la catégorie des listes et des recensements. Là-bas, tu vas pouvoir recenser ton métier, ton avatar, ton quartier, et pleins d'autres choses. On compte sur toi !

Après, il faudra penser à bien t'occuper de ton sorcier. Tu trouveras un endroit pour établir des relations, et même un autre pour gérer tes rps. Et puis, le plus fun dans tout ça, ce sont les péripéties ! Ne les rate pas, ce serait dommage.

Bon, on a fini avec les infos de base, on va te laisser tranquille. Surtout, amuse-toi bien sur Pimentine ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

La Vielle Mathilda ϟ 'va falloire augmenter le prix des potages

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: Inscription Administrative :: Bienvenue à Londres !
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !