Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


Roman Carroll - J'ai plus envie de chercher un titre ._.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité


avatar

Invité



Message
28.07.14 15:37


Roman Carroll
"Mon roman commence comme ça : un beau gribouillis pour que ça séduise le public.
Puis un gribouillis incontrôlé, pour qu'on pense que je suis génialement mystérieux.
Je dessine aussi mon petit zizi, pour que les choses soient claires que je suis au courant que les cigognes sont des oiseaux et pas des facteurs.
Je ne dessine pas une zizounette de fille, sinon ma maturité va effrayer."


Âge ϟ 41 ans
Nationalité ϟ Galloise
Origine ϟ Sang-Mêlé
Emploi ϟ Inspecteur du travail magique depuis peu, anciennement commissaire priseur.
Ancienne maison & école ϟ Gryffondor à Poudlard
Lieu de vie ϟ Quartier Maëva
Date de naissance ϟ 21 mars
Groupe ϟ S.A.U.M.O.N

Son avis sur la situation du Londres magique ϟ Foncièrement, il s'est toujours foutu éperdument de politique. Du moment qu'il peut garder son emploi et continuer à mener sa petite vie, le monde peut bien s'écrouler autour de lui qu'il ne s'en préoccupera pas davantage que des chamailleries des Bumblebee. Candidus est le plus charismatique, il a une bonne poire et un nom rigolo pour son bord politique, il n'en demande pas plus.








Caractère
"J’ai tous les défauts du monde sauf que, peut-être, je suis génial. Ça me consolerait d’avoir le génie comme seul qualité."


Roman épousseta sa veste, comme il le faisait tous les matins en se rendant au travail. Elle n'avait pas franchement besoin d'être époussetée, mais c'était un réflexe, il époussetait toujours sa veste. Il y avait bien d'autres choses qui auraient eu besoin qu'on leur fasse la poussière chez lui, mais cela ne semblait pas le préoccuper franchement.
Il vivait dans sa maison depuis des années, l'avait achetée dès qu'il en avait eu les moyens et n'avait jamais déménagé depuis. Une petite maison, du coup, avec une chambre, une salle de bain, et une pièce à vivre seulement, mais c'était déjà trop. Il dormait dans le salon, faisait généralement sa toilette dans son évier et laissait s'accumuler la poussière et les toiles d'araignées à peu près partout. Il ne se souvenait plus de la dernière fois où il avait mis les pieds dans sa chambre, quand il dormait encore avec sa femme, sans doute. Il ajusta son gilet, regarda l'homme dans le miroir tâché d'un œil qui se voulait objectif et décida que non, il valait mieux fermer le bouton du col de sa chemise. En guise dernière validation, il demanda son avis à sa femme qui lui répondit qu'il était très bien, comme presque tous les matin, avec un sourire qui creusait d'adorables fossettes dans ses joues de petite fille. Un souhait de bonne journée, pas de baiser car il y avait longtemps qu'elle ne lui en faisait plus et il s'en alla, ferma la porte à clé derrière lui, vérifia qu'elle l'était bien, comme tous les matins.

Roman est plein de petites habitudes. Le seul endroit propre chez lui, c'est sa cuisine, dont le sol et les comptoirs sont impeccables car il cuisine. Il ne nettoie que ce dont il a besoin, ne s'encombre que rarement de préoccupations superflues. Comme cela fait des années qu'il n'a pas mis les pieds dans sa chambre, cela fait tout aussi longtemps qu'il n'a pas fait le ménage chez lui. Le sol de bois est grisâtre de poussière, tâché à certains endroits. Il suffirait 'un sortilège pourtant, mais Roman ne se donne pas cette peine. Il vit. Son antre est vivable, cela suffit. Il n'accorde que peu d'importance aux biens matériels et, jusqu'à il y a peu, il ne verrouillait pas la porte de sa maison avant de partir travailler. Il n'a pas peur de se faire voler, à ses yeux il n'y a rien à voler chez lui et pourtant son salon ressemble à un petit musée. Il y a des meubles anciens en bois usé, parfois véreux, des armoires vitrées dont l'équilibre n'inspire pas vraiment confiance et le moindre espace libre sur ses étagères ou dans ses vitrines est occupé par une pierre gravée, une créature empaillée, un flacon de formol au contenu étrange, un inventaire de coquillages ou de papillons épinglés, une statuette en terre, une boîte sculptée, des bouquets de fleurs mortes... Il y en a partout, il vit dans un cabinet de curiosités accumulées au cours des années. Mais il n'y a rien à voler. Rien de précieux, rien qui vaille quelque chose, rien à quoi il tienne particulièrement. La seule chose à laquelle il tient, c'est sa femme et c'est pourquoi il ferme la porte à clé en partant.  Il vit dans une seule pièce et elle est saturée de choses à voir, des motifs des tapis jusqu'aux tableaux qui ne laissent pas apparaître un coin de tapisserie sur les murs. Peu sont des portraits, ils représentent pour la plupart des paysages ou des natures mortes, dans des couleurs vives et fraîches pour égailler l'ensemble assez morne de la pièce.

En vérité, il a parfois l'impression que sa vie elle-même est une nature morte. Il est dans son cadre, face à la grande fenêtre qui donne sur un petit jardin public du quartier, et il ne fait rien, ou pas grand chose. Quand il n'est pas au travail, quand il n'était pas en cours, Roman n'a jamais fait et ne fait jamais rien de bien impressionnant. Il ne fait que des petites choses, des choses discrètes et silencieuses. Il lit, il regarde ses trouvailles, les sort de leur vitrine, les touche, les sens, les caresse et les repose, il joue avec son chat, il discute sa femme, il cuisine un petit rien parce qu'il n'aime plus trop faire en manger et puis il s'endort dans son canapé. Il peint aussi, c'est sa femme qui le dit parce que lui n'en est pas capable. Selon lui,  il ne peint pas, il rafistole. Fut une époque où il voulait être peintre Roman, un grand peintre. Il pensait qu'il pourrait apporter beaucoup à l'art pictural sorcier qui, selon lui, stagne depuis des siècles. C'est pour cela qu'il est allé faire ses études dans une université moldue et tout ce qu'il y a découvert l'a fasciné. Il s'est lancé à corps perdu dans ses études, a engloutit des livres et des biographies d'artistes, des critiques, des analyses, des théories... Lui qui était si mauvais en transplanage, il a recommencé à s’entraîner et a passé son permis pour se rendre à des expositions un peu partout en Angleterre et parfois même au delà. A cette époque, il gribouillait pas mal de croquis et d'aquarelles, il faisait beaucoup d'ébauches et de recherches mais n'a jamais osé acheter une toile et se lancer dans un projet sérieux. Il ne s'en sentait pas à la hauteur. Il estimait qu'il fallait qu'il soit "digne" des peintres, magiques ou moldus, et s'est noyé dans la contemplations des oeuvres des autres sans jamais essayer d'en produire lui-même. Maintenant il est incapable de commencer quelque chose, il a l'impression que chacune de ses idées n'est que le plagiat d'une autre, que tout a déjà été fait avant lui. Alors il ne fait rien.

Un temps, il pensait devenir professeur ou chercheur dans une université moldue mais ce n'était qu'une lubie passagère, il n'aurait jamais supporté de vivre en se cachant davantage. A la place de quoi, il est devenu commissaire priseur dans le monde magique. Sa culture lui permettait d'estimer les œuvres, de proposer un prix de départ pour leur acquisition, mais il a vite été lassé de toujours vendre à la même clientèle. Lui qui souhaitait partager et apprendre ce qu'il savait, il avait l'impression de refourguer toujours plus de choses de valeur à une petite élite qui les gardait jalousement pour elle. Alors il a laissé tomber et a passé les concours du ministère pour devenir inspecteur, ce qui n'a absolument rien à voir. Il a toujours continué de peintre en fait, à sa façon. Lorsqu'il ne travaille pas, il prend ses pinceaux, ses scalpels, ses cotons et son white spirit et il restaure. Parfois les tableaux qu'on lui amène, parfois les siens, cela dépend. Assis devant sa fenêtre, il peint à la façon des autres parce qu'il n'a jamais trouvé la sienne et au mur, ce sont eux, les tableaux dont il s'occupe. Certains sont ceux que l'on n'est pas encore revenu chercher, d'autres ceux qu'on a oublié chez lui à force d'attendre qu'il ait fini son ouvrage, la plupart sont ceux de sa femme. Roman est comme ça, il conserve, il accumule, il prend des heures et des heures de son temps pour remettre les choses en état, délicatement, il ne se presse jamais et il y en a beaucoup que ça agace, il est minutieux, patient, il se donne du mal et cela ne le dérange pas de perdre ce qu'il fait. Il s'est déjà fait voler, il ne demande pas qu'on le paye pour ses restaurations, pour lui ce n'est pas un travail, et il recommence toujours. De toutes façons, il n'y aura jamais de fin au temps qui passe, jamais de terme à ses collections. Cela ne le dérange pas d'en perdre. Cela ne le dérange pas, cela le débarrasse de babioles inutiles comme il dit, parce que lui est incapable de s'en séparer tout seul.

Voilà, la vie de Roman, c'est un petit ruisseau paisible. Un étang même. Il ne s'y passe pas grand chose et cela lui convient très bien. Il se contente de peu et ne fait pas de bruit. Il préfère se taire et opiner du chef que faire des vagues. Il garde ce qui est désagréable pour lui et essaye de passer outre les messes basses qui bruissent sur son passage quand il sort, parce que tout le monde le sait qu'en dehors de son travail, il vit en ermite chez lui, que sa maison tombe en ruine, qu'il dort parfois même dans le panier de son chat, que son chat, d'ailleurs, il est monstrueux, qu'il empaille des gens si ça se trouve, parce que la taxidermie ce n'est pas un loisir banal. Il n'y prête pas attention. Cela le blesse bien sûr, parce qu'il n'a pas le mental pour ignorer tout le voisinage et qu'il a toujours pensé que les gens étaient tous bons. Roman, c'est un petit Jésus à sa manière, que disait sa mère pour le taquiner. Il ne s'énerve pas, il se contente d'écouter et il pardonne toujours, parfois à tort. Peut-être même qu'il tendrait l'autre joue, mais on ne l'a jamais vu se faire frapper alors cela reste à voir. Il oublie, il passe à autre chose. Il ne reste jamais sur un mot de travers. Une fois la journée achevée, une nouvelle commence et c'est tout propre alors, tout net de raillerie, comme si la nuit nettoyait ses mauvaises pensées. Il ne reste jamais ami très longtemps non plus du coup. En fait, tout ce qui ne fait pas partie de son cycle quotidien n'a pas l'air de s'imprimer dans sa tête. Il s'entend bien avec les gens, voilà, il peut rester à parler avec quelqu'un toute une nuit parce qu'il a le temps mais il n'a pas d'amis. Il a sa femme et il a son chat, cela suffit. Et puis, il a le temps de s'en faire des amis. Pas la peine de se presser.
Il a toujours le temps.





Histoire
"Au jardin d'enfants, il y a des enfants ; c'est ça le problème. Si c'était juste un jardin, il n'y aurait que des plantes et on aurait peut-être des choses à se dire."


Pour cet automne, ce serait une robe couleur prune.
Elle en était ravie, ils avaient mis du temps à se décider sur ce qu'elle porterait pour la saison. Sa femme, Milena. Cela irait très bien avec l'ensemble, il avait prévu des couleurs chaudes mais douces, l'automne flamboyant, c'était l'année dernière. L'année précédente encore, il en avait été moins satisfait mais à elle cela avait semblé lui plaire, c'était le plus important. Il mordilla sa lèvre inférieure, comme toujours, comme à chaque fois, et attrapa un morceau de coton du bout des doigts. Sa main tremblait un peu et elle le remarqua tout de suite, elle avait toujours eu l’œil pour ce genre de petites choses. Elle avait toujours su quand il hésitait, appréhendait, doutait. Ce n'est rien Roman, ça va bien se passer, cela se passe toujours bien. Oui sans doute. Il était arrivé un accident une fois, et depuis il prenait toujours mille précautions avec elle, il détestait la laisser seule trop longtemps, avait toujours besoin de vérifier qu'elle allait bien, qu'elle ne manquait de rien. Elle lui fit un petit sourire encourageant et il trempa son coton dans le white spirit. Il commença à nettoyer sa toile.

Cela faisait bien quatre ans qu'elle était ainsi, déjà, une mince épaisseur d toile recouverte de pigments, sans plus de vie ni plus de corps que les petits squelettes d'oiseaux qu'il ramassait parfois dans les fourrés. Il n'avait jamais vraiment su prendre soin d'elle de son vivant et même morte, même rendue à un état d'objet décoratif, il avait été négligeant, il n'avait jamais fermé à clé la porte de chez lui, pas d'objets de valeur qu'il disait, même lorsqu'elle s'installa sur son mur. On avait essayé de la lui voler, sans valeur avait-il dit, depuis il vérifiait toujours que la porte était bien fermée et glissait quelques sorts sur sa maison pour éviter les intrusions trop faciles. Il n'était pas quelqu'un de très habile en sortilèges de protection. En fait, il n'était pas très habile en magie en général et, contre toute attente, les sortilège qu'il réussissait le mieux étaient les sorts ménagers mais cela ne lui était pas d'une très grande utilité, non seulement il ne le faisait jamais mais il aimait mieux réaliser ses tâches quotidiennes à la main. Qu'il s'agisse de se préparer du thé ou d'éplucher quelques légumes, il le faisait de bon coeur, il n'était jamais pressé, c'était ce genre de choses insignifiantes qui réglaient ses journées.








Derrière l'écran
C'est mwééééééééééééééé !


Pseudo ϟ Octave
Et l'âge ϟ 19 ans
Male, Femelle, ou Bumblebee ϟ Ça ne vous regarde pas. Par contre si vous voulez regarder...
Comment tu as connu Pimentine ϟ A force d'entendre des gens de WW parler de WW et puis sur les tops sites ~
Des suggestions pour Pimentine ? Ouaip ! Un p'tit endroit dans la partie dans la partie des questions et suggestions pour faire des propositions de postes, métiers, places et cie qui pourraient être rajoutés aux listes. Mais ce n'est qu'une suggestion.
C'est quoi, Pimentine ? ϟ De ce que j'en ai vu, une merveilleuse potion. Magique, en plus.
Personnage sur l'avatar ϟ Kaburagi T. Kotetsu - Tiger & Bunny

Et puis les citations elles sont de Fabrice Melquiot, voilà.



Revenir en haut Aller en bas




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
29.07.14 19:16

Bienvenue sur Pimentine Roman !

Ton personnage à l'air franchement cool (cracmoool) (caiiin), mais il y a quelques petits détails qui m'empêchent de te valider pour l'instant. Mieux vaut les mettre au clair avant de poursuivre ! /remonte ses lunettes/

Déjà, il y a un petit problème dans ton caractère - à un moment, tu dis que Roman est naïf, généreux, et l'autre qu'il est mesquin et tout. C'est très peu compatible, et il faudrait juste éclairer un peu ce côté là :3.

Après, par rapport à sa condition de cracmol, je me pose des questions. Est-ce que ses deux parents étaient sorciers ? Si oui, comment a-t-il pu évoluer dans l'environnement familier des jeux videos ? Je sais que beaucoup de choses doivent être développés dans l'histoire, mais il vaut mieux que je demande maintenant !
Tu expliques aussi qu'il est cracmol, mais vit du côté moldu. Ca veut dire qu'il a fait son choix, surtout qu'il faut emprunter le passage du chaudron baveur pour retourner dans le monde magique, et ça nécessite de la magie.

Enfin bref, je préférais soulever toutes ses questions maintenant pour être sûr qu'il n'y ait pas d'incohérences, n'hésite pas à m'éclairer ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

Invité



Message
29.07.14 19:47

IGTUVG !

Alors pour ce qui est du côté mesquin, j'aimais pas trop l'idée de "au fond il", les personnages sont pas des oignons, ils ont pas plein de peaux successives, donc j'ai tout mis sur le même plan mais c'est sans doute pas très clair, désolé ._." En fait, dans tous les cas Roman est pas bien fut-fut, il est pas méchant, un peu couillon, facile à berner et du moment qu'on le contrarie pas, ça peut même être un amour (oui oui). Par contre quand on lui fait un sale coup (même un petit) ou qu'on met en doute sa capacité à faire quelque, qu'on lui rappelle avec un peu trop d'insistance qu'il n'est pas un sorcier ou qu'on tient des propos carcmophobes en sa présence, il va se montrer mesquins, petit, méprisant... Il manque de confiance en lui, alors il essaye de rabaisser ceux qui lui font du tort pour se sentir important. Pour se consoler, en fait. Et il peut garder sa rancune au frigo pendant trèèèès longtemps. Y'a toujours de ces gens chiants pour se souvenir qu'on les a insultés une fois cinq ans auparavant, bah, il est comme ça.

Ensuite, pour les parents, ce sont tous les deux des sorciers en effet mais son père est un né-moldu. Du coup, quand ils ont compris que Roman n'irait jamais à Poudlard et qu'il a fallu le faire entrer au collège, il a vécu chez ses grands parents, une vie de moldu (presque) normale. Il est resté en "internat" (parce qu'il rentrait quand même très souvent chez lui) chez eux jusqu'à ce qu'il entre à l'université et devienne un peu plus indépendant.
Toute sa famille vit côté moldu, enfin, la maison de ses parents est à Lichfield et ils vivent parmi les moldus comme la quasi totalité des sorciers dans Harry Potter (maison bien planquée avec sortilèges d'agrandissement, s'habillent comme des moldus et plutôt bien grâce à papa et Roman...etc). Puis bon, il ne peut pas vivre complètement du côté moldu (c'est pas faute d'avoir essayé) parce qu'il est quand même dans une fratrie de sept enfants, qui sont tous sorciers et du coup bah... il est toujours le cul entre deux chaises, si je puis dire. D'un côté il se dit que ce serait bien mieux pour lui de faire son deuil et de vivre du côté de sa "vraie" nature et de l'autre... bah la sorcellerie c'est magique quand même D: D'autant plus que c'est généralement grâce à sa famille qu'il a pu obtenir un boulot (grassement payé quand on pense à ce que Arès paye ses employés) et d'autres trucs utiles comme son chat (oui c'est utile un chat), son permis de conduire et être soigné mieux que n'importe où dans le monde des sorciers suite à certaines de ses frasques d'ado. (oui je spoile mon histoire à fond ;.; ).

Pour le passage magique, comme je l'ai dit dans le paragraphe plus haut, c'est grâce à sa famille qu'il a son boulot. Sa soeur aînée Meeren est soigneuse à l'Animalerie Fantastique (j'ai cherché un métier qui était pas dans la liste, au pire si ça pique un poste à quelqu'un je resterait vague sur son boulot) et c'est elle qui lui fait le plus souvent passer le mur pour le chemin de Traverse. Le plus souvent, parce que comme elle commence plus tôt (faut vérifier que les bestioles vont bien avant d'ouvrir la boutique) il a une heure à tuer tous les jours et quand il pleut, il préfère rester au Chaudron Baveur en attendant l'heure d'y aller. Comme il doit y avoir pas mal de trafic le matin, je me disais que ça devait pas être bien compliqué de passer avec d'autres gens qui travaillent là bas.

Fouala fouala ♥
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
30.07.14 20:58

Alors pour le caractère, je comprends ton explications, donc je pense que ce serait bien de l'appliquer à ton caractère directement et de reformuler ce passage. Après tout, ce sont les membres et futurs membres qui liront ton caractère pour découvrir ton personnage ! Il faut qu'ils le comprennent :3.

Pour ce qui concerne le côté sorcier/moldu de Roman, je trouve ça très bien pensé. C'est très intéressant de jouer un personnage qui se cherche et qui est déchiré entre deux contraires. Cependant, pour plus de logique, je pense finalement que, si ton personnage travaille chez les sorciers, il doit vivre chez les sorciers. Les sorciers peuvent vivre où ils veulent parce qu'ils peuvent transplaner, mais il rien d'y avoir pas mal d'incohérences si ton personnage reste du côté moldu.
Après, rien ne lui empêche d'avoir un petit pied-à-terre du côté moldu où il retourne quand il a besoin de renouer avec l'électricité !

(et non, le passage du chaudron baveur est très peu fréquenté, c'est assez exceptionnel en fait puisque la plupart des gens transplanent/utilise la poudre de cheminette/)

(et puis, si il vivait chez les moldus et travaillait chez les sorciers, ce serait un peu comme en suisse, et ce serait un joli bordel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

Invité



Message
31.07.14 13:22

Pour le caractère c'est modifié chef 0/ J'ai rajouté ce que j'expliquais plus haut là où je dis qu'il peut devenir mesquin quand on l'agace, à la fin du premier paragraphe.

Pour ce qui est de vivre côté sorcier........HMMMMMMMMMMMMMMMMMMM ;______;


EDIT : Bon ben ça a été décidé du coup et mon pauvre Rominou vivra au Quartier Maëva, je peux donc ranger mes solutions et alternatives capillotractées. Ainsi que mon corps de rêve pour essayer de corrompre papa Fayot à coups de haussements de sourcil suggestifs.





Je peux passer à mon histoire où il y a d'autres choses à changer/éclaircir ?
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
31.07.14 20:31

C'est booon tu peux poursuivre !
N'en veux pas à Papa Fayot, il est payé pour faire le job Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

Invité



Message
05.08.14 14:35

Bwah, j'ai posté mon nouveau caractère ~ Il est un peu bordélique, désolé, et il empiète sur l'histoire ._."
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
07.08.14 19:09

Je ne vais pas te re-souhaiter la bienvenue, tout de même.

Il est vrai que ton caractère est un peu long, mais il est très agréable à lire ! Je le trouve en quelque sorte poétique, et Roman semble être un très bon personnage à jouer. Bon, c'était assez exagéré de le comparer à Jesus (que les croyants pimentiens te pardonnent), mais ça va, ça passe encore. J'espère que tu as encore de la ressource pour l'histoire, car tu peux d'ores et déjà la commencer (si ce n'est déjà fait) ! Bonne chance (et ça serait bien si tu trouvais un titre pour ta fiche quand même) ♥.

Oh, par ailleurs, bourg la fantasque est un beau quartier mais personnellement je le vois bien chez les gens normaux (même si il y a moins d'ambiance) au quartier maëva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

Roman Carroll - J'ai plus envie de chercher un titre ._.

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: Inscription Administrative
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !