Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille.
Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres.

Du coup, tout le monde se sent un peu concerné, surtout lorsque des créatures, des hybrides, des sorciers étrangers et même des moldus débarquent dans le Londres magique pour avoir leur mot à dire ! En soi, ce n'est pas grave. Tout le monde continue sa petite vie, s'occupe de son quartier, son métier, sa petite vie amoureuse.
Mais à la fin, l'un des trois finira bien par être ministre, mais rien de tout ça ne vous empêchera de vivre votre vie extraordinaire dans le Londres magique !








S.A.U.M.O.N. ϟ 10
ligue des sorciers ϟ 10
l'unité ϟ 20

nés-moldus ϟ 04
sang mêlés ϟ 21
sang purs ϟ 01

femmes ϟ 16
hommes ϟ 24

créatures ϟ 05
hybrides ϟ 06

moldus ϟ 00
cracmols ϟ 03







Cassandre Ollivander ▬ fondatrice
absente ϟ (mp)
Tybalt Burgess ▬ fondatrice
présente ϟ (mp)
Chance Shamrock ▬ modérateur
présent ϟ (mp)
Shasandre Tyllus ▬ modérateur
absent ϟ (mp)
Laertes Harper ▬ modératrice
présente ϟ (mp)
Prince Solus ▬ modératrice
présente ϟ (mp)












3293
4371
3280




LE CHEF DE LA NOUVELLE BRIGADE RÉVÉLÉ


Le projet de Brigade de Surveillance des Créatures et des Hybrides mis-en-place par Ater Bumblebee semble sur le point de voir le jour. Le chef de cette nouvelle Brigade, qui était resté jusque là secret, vient de nous être révélé.
Il s'agit de Mercutio Burgess, trente-huit ans, ancien chef de la Brigade des Aurors. Mercutio Burgess est connu pour avoir perdu dix de ses hommes lors d'une mission d'infiltration qui a mal tourné. Lorsque nous avons tenté d'obtenir ses réactions par rapport à sa nouvelle nomination, il a refusé de répondre à nos questions. Il n'y a plus qu'à espérer que cette nouvelle Brigade ne subira pas le même sort que la précédente.

réagir à l'article ?


















 

Partagez|


Wild roar - Aslan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité


avatar

Invité



Message
28.07.14 11:44


Aslan Aaron Austin
Against All Author... Nope.


Âge ϟ 28 ans
Nationalité ϟ Gallois
Origine ϟ Sang-mêlé
Emploi ϟ Lange de Plomb
Ancienne maison & école ϟ Poudlard, anciennement Gryffondor
Lieu de vie ϟ Quartier Maëva
Date de naissance ϟ 26 juin
Groupe ϟ Unité

Son avis sur la situation du Londres magique ϟ Aslan s'en fiche. Aslan continue à exercer son métier. Aslan regarde. Aslan observe. Aslan se tait. Il attend. Il verra bien.








Caractère
Under Pressure.


Aslan fut fier. Il fut orgueilleux. Il le fut trop. Aslan porte encore les marques de son arrogance. De son excès de confiance. Aslan se tient toujours droit comme un i. Il continue à avancer, avec cette démarche droite et raide. Mais Aslan fut brisé. Aslan n'est en rien un roseau. Il n'aurait jamais pu plier. Il s'est rompu, tout simplement.

Aslan a cet air de sérieux. Cet air froid. Et ce regard fixe, parfois un peu hagard. Aslan était grand. Il était assuré, prêt à conquérir le monde. Aslan portait bien son nom autrefois. Ancien gryffondor, il avait tout du lion rugissant. Mais les choses ont changé. Il a changé. Fondamentalement. Elle est bien loin, la fierté. Il est rangé au fond d'un tiroir, l’orgueil. Parce qu'Aslan s'est renfermé. Aslan était au plus haut, et il est tombé. Du haut d'un pic il fut précipité. Tout ce qu'il avait. Tout ce en quoi il croyait. Il l'a perdu dans un incendie. Un bête et vulgaire incendie. Il a tenté d'intervenir. Mais il était déjà trop tard. Depuis ce jour, les cauchemars le hantent, les flammes l'effraient. C'est ridicule, il le sait. Mais il ne peut s'en empêcher. Il déteste le feu. Il en a peur. Une peur panique. Il en est devenu extrêmement méticuleux. Maniaque. Il fait attention à tout. Il garde sous contrôle tout objet capable d'émettre des flammes ou de créer des étincelles. C'est également pour cela qu'il garde sa baguette magique dans un épais fourreau ignifugé. Il n'est jamais assez trop prudent selon ses dires. C'est comme une névrose. Non. C'est une névrose.

Mais au delà de cet homme rongé par la pyrophobie, il y a un type, complètement renfermé sur lui même. L'ancien addict au sortilège d'allégresse. L'individu paumé autrefois dépressif. Il était perdu. Trop lâche pour mourir. Trop faible pour supporter la douleur. Il était brisé. Et il est encore sous le choc, le temps n'ayant réussi à effacer les séquelles de cet accident. Alors Aslan n'aime pas les gens. Il n'aime pas les contacts physique. Aslan ne veut pas se lier aux autres. Il est solitaire. Aslan était une tête brûlée plus jeune. Maintenant, il réfléchit trop. Aslan a honte de lui. Alors il se cache. Il se renferme. Il ne veut pas parler de lui. Il est devenu Langue de Plomb pour ne pas avoir à dévoiler quoi que ce soit sur lui. Il se cherche des excuses, oui. Parce qu'il est perdu. Il veut se redresser. Il voudrait pouvoir relever la tête. Mais il a du mal. Il s'accroche. Il essaie d'avancer. Mais il trébuche. Il essaie de faire bien, mais il a du mal. Il voudrait aller de l'avant, mais il en est incapable. Il est trop marqué pour oublier. Car oui, Aslan se torture l'esprit, à ressasser tout. Il sait qu'il doit changer. Il n'aime pas ce qu'il est. Et pourtant il est là. Et il fera de son mieux.






Histoire
Tragicomedy.




    Aslan, on va finir par arriver en retard !



    Mais c'est toi qu'est pas prête !


Avait-il hurlé à sa soeur en finissant de lacer ses chaussure, tandis que cette dernière descendait un peigne à la main, finissant de se coiffer. Ce jour, il s'en rappelle encore. Le train devait partir dans quelques heures, et ils avaient veillé si tard que le réveil avait été difficile. Ils n'avaient que dix ans. Ils étaient encore jeunes et insouciants. Et ils étaient bien trop excités pour penser à quoi que ce soit d'autre que leur départ pour Poudlard...


    Allez, dépêche !



    Mais je suis là !


Avait rétorqué Alanna, embarquant dans le train juste après lui. Jumeaux, et si différents. Jumeaux, et si complémentaires. Lui et ses cheveux aile de corbeau. Elle et sa blondeur. Lui est sorcier. Elle est cracmole. On ne pouvait guère penser qu'ils étaient jumeaux. Et pourtant, ils se connaissaient sur le bout des doigts.


    Mince. J'ai pas mon bouquin de poti.



    Celui là ? Te plains pas, moi j'ai oublié mes gants à la maison.



    Aaaah, je me disais bien que c'était pas normal que j'en aie deux paires !


Aslan et Alanna, jumeaux Austin, Gryffondor, aussi distraits l'un que l'autre. Et ce fut la même chose tout au long de leur scolarité. Il était toujours là pour rattraper les oublis de sa soeur. Et inversement. Ils étaient moyens, mais ils se complétaient à la perfection. Ils n'avaient rien de spécial. Rien d'extraordinaire. Leurs résultats n'étaient pas parmi les meilleurs. Leurs relations avec les autres non plus. Quand à leur famille... Ils se considéraient comme orphelins. Pour leur père, ils n'étaient que des ratés. Il voyait en eux un déchet cracmol et un idiot incapable, ne se préoccupant pas suffisamment de ses études. Il voulait que ses enfants fassent briller le nom de la famille Austin. Mais si Aslan avait un semblant d'ambition, ce n'était pas assez pour son père. Quant à Alanna, peu lui importait. Ils n'étaient pas assez disposés à amener le nom des Austin au sommet. Ce fut la principale cause de leur brouille avec leurs parents.

Poudlard était déjà derrière eux à ce moment. Leurs études avaient été assez courtes. Ils improvisaient leur vie. Sans trop se poser de questions. Ils étaient jeunes. Insouciants. Bien trop insouciants. Et le pire survint.

Ils avaient loué un petit appartement dans le Londres moldu, pensant y être plus tranquilles. Un logement modeste, mais suffisant pour eux. Ils devaient trouver un emploi, se lancer dans quelque chose. Quoi, ils ne savaient pas. Mais ils trouveraient bien. Il devait sortir pour un entretien ce jour là, laissant sa soeur seule. Mais aurait-il pu deviner ce qui allait suivre ? Non. Jamais. Il aurait fallu qu'il soit devin. Et un incendie se déclara dans l'immeuble. Coup du sort. Tragédie. Il fut rapidement mis au courant, annulant son rendez-vous pour se ruer chez lui... Et voir l'immeuble flamber, sans que sa soeur ne soit présente parmi les quelques personnes sauvées par les pompiers.

Réfléchir ? Ce n'était plus à l'ordre du jour. Il s'était élancé dans le bâtiment, arrachant un morceau de sa manche pour se couvrir le visage et sortant sa baguette pour essayer de s'immuniser aux flammes. Mais ce n'était pas le plus important. Il devait la retrouver. Il devait se dépêcher s'il voulait la sauver. Et il se mit à courir comme un forcené dans les escaliers, déjà rongés par les flammes. Jusqu'à la voir. Elle était là, au milieu de la fumée, suffoquant, perdue, tentant désespérément d'avancer. Il n'avait que quelques pas à faire avant de la rejoindre. Mais le sort avait décidé d'être cruel. Et les marches se dérobèrent sous ses pieds, trop calcinées pour supporter son poids. Vint la chute. Puis le noir. L'obscurité. Le vide.

Il ouvrit les yeux dans une chambre d'hôpital, les souvenirs flous, la vision trouble. Que s'était-il passé ? Pourquoi se trouvait-il ici ? Nombreuses furent les questions qui virent l'assaillir. Puis les souvenirs refirent surface. Fulgurants. Violents. Traumatisants. Et il se laissa retomber sur son lit. Vide. Sans vouloir croire à ce qui venait de se passer. Et pourtant. Pourtant, les faits étaient là. Sa soeur avait perdu la vie dans cet accident, alors que lui avait eu plus de chance. Un pompier l'avait vu rentrer, et l'avait précédé, le retrouvant rapidement après sa chute. Il n'était tombé que d'un étage, et s'en était sorti avec bleus, bosses, fractures et brûlures. Mais rien de trop grave. Tandis que rien n'avait pu être fait pour sauver sa soeur. Rien. Il se retrouvait seul. Terriblement seul.

Combien de temps est-il resté ensuite, allongé là ? Allongé sans rien faire. Sans volonté. Vide. Vide de toute motivation. De toute envie. Il n'avait plus de motivation. Non. Il n'avait plus rien. Il n'avait plus envie de rien. Ses blessures avaient beau être guéries, il était en état de choc. Incapable de faire quoi que ce soit seul. Il dut rester plusieurs semaines sous traitement, laissé seul, enfermé dans des bouquins la plupart du temps. C'est là qu'il repensa au sortilège d'allégresse. Au détour d'un cauchemar. Seule bouée de sauvetage potable, alors qu'il tentait désespérément de se changer les idées. C'est là que commença son addiction. Il n'arrivait plus à rien. Il ne reconnaissait plus rien. Plus personne. Seules quelques photos de sa soeur lui étaient familières, réveillant la plupart du temps des souvenirs tragiques. Déclenchant des crises. Il dut repartir plusieurs fois à l'hôpital. Anémie, sous-alimentation, crises de violence. Et à chaque fois revenait ce même sortilège d'allégresse, pour le calmer. Il se l'administrait lui même. Pour l'aider à se détendre. A oublier. Et à chaque fois, on le pensait en voie de guérison. On pensait qu'il allait mieux. Puis le sortilège cessait de faire effet. Et à chaque fois, les souvenirs revenaient. Ils revenaient le hanter. Le narguer. Il la revoyait, en proie à la panique et aux flammes. Et c'est une sorte de démence qui s'emparait de lui. De folie. Violente. Incontrôlable.

Il fut alors isolé. Les médecins moldus ne savaient guère quoi faire pour lui. Et il attendait d'être seul. Il attendait de pouvoir lancer son sort. Il l'attendait comme un fumeur attend sa pause, pour pouvoir aller fumer. C'était irrépressible. Compulsif. Car il savait quels effets cela avait. Il ne voulait plus revoir ces images. Il ne voulait plus avoir ces souvenirs. Il ne voulait plus souffrir. Il voulait oublier. Il voulait simplement oublier.

Il resta plusieurs mois sous traitement, avant de pouvoir enfin ressortir. Il fut lâché dans Londres, alors que ses crises se faisaient moins fréquentes. Il dû garder contact avec un médecin moldu, ainsi qu'un psy', le tout plusieurs semaines. Mais tout semblait aller. Il semblait aller mieux. Son état semblait vouloir se stabiliser. Mais plus les jours passaient, et plus il dépendait de son sortilège d’allégresse. Plus le temps passait, et moins il supportait les périodes sans ressentir les effets du sortilège. Et il errait dans les rues de Londres. Inconscient de son état. Comme enivré. Heureux. Il flânait, sans but. Sans rien. Il était vide. Vide de tout. Vide de sens. Mais il se sentait heureux. Calme. Apaisé. Anesthésié. Et les souvenirs douloureux ne le hantaient plus. Il était comme un vaisseau fantôme. Sans capitaine. Sans direction. Son regard était vide. Mais il ne souffrait plus. C’est tout ce qui lui importait. Il vivait sans vivre. Il se contentait d’exister. Trop lâche pour mettre fin à ses jours. Trop lâche pour supporter la douleur. Trop lâche pour accepter de voir la perte de sa sœur. Il laissait passer les jours, ses sens et sa conscience endormis par un sortilège d’allégresse quasi-constant.

Mais les choses ne devaient pas continuer ainsi. Et une rencontre fit de nouveau tout basculer. Il errait. Il errait dans les rues de Londres, comme trop souvent. Sans savoir où aller. Sans savoir ce qu'il faisait. Il ne voyait rien. Il ne se rendait compte de rien. Rien. Il marchait au milieu de rien. Il s'était enfermé dans son rien. Il se complaisait dans son rien. Dans son absence de tout. Et c'est là qu'il l'a croisée. C'est là qu'il s'est fait secouer. Qu'il s'est fait remonter les bretelles. C'est grâce à elle qu'il est redescendu sur Terre. Grâce à cette demoiselle dénommée Calice. Ce fut comme un choc. Une décharge. Brusque. Violent. Désagréable, mais pourtant nécessaire. Ce fut comme un plongeon. Un immense plongeon, et au final, l'impact avec la surface de l'eau. De cette eau glacée nommée réalité. Un impact violent. Innatendu. Et comme le contact de l'eau, frais, glacé, venant l'assaillir. Le réveiller. Comme pour le sortir de sa torpeur. Il était allé se réfugier derrière ce sortilège d'allégresse. Il pensait avoir réussi à remonter la pente.  se redresser. Pour finalement comprendre que ce n'était qu'un illusion. Pour sentir le sol s'effriter sous ses pieds. Pour chuter de nouveau. Percutant l'eau. Manquant de souffle. Proche de se noyer. De se laisser engloutir de nouveau. Mais pas cette fois. Pas encore.

Car elle était là. Elle était là pour le soutenir. Pour l'aider à remonter la pente. Parce qu'au fond il le savait. Il savait que si sa soeur le voyait dans un tel état, elle ne serait pas fière. Alors il devait se redresser. Il devait se relever. Remonter la pente. Et pour de bon cette fois. Il le fallait. Il mit du temps pour prendre cette décision. Il fallut du temps pour faire confiance. Mais il allait guérir. Il ferait cicatriser ses blessures. Il se reprendrait en main. Ne serait-ce que pour elle. Pour elles. Pour cette soeur, perdue trop tôt. Pour cette amie, à laquelle il n'ose s'attacher.

Parce qu'Aslan est résolu. Aslan va avancer. Mais Aslan reste fragile. Il a peur. Peur du changement. Peur de trop s'attacher. Peur de perdre de nouveau une personne trop chère à ses yeux. Aslan voudrait grandir. Il voudrait cesser de penser comme un enfant. Il voudrait se reprendre. Il voudrait enfin avoir pied. Avoir pied dans cette trop grande étendue d'eau. Dans cette immensité. Dans ce monde. Dans ce brutal retour à la réalité.





Derrière l'écran
Et là tu mets une petite phrase pour faire très sympathique.


Pseudo ϟ Meeeeuh
Et l'âge ϟ Qué que quoi ?
Male, Femelle, ou Bumblebee ϟ Hermaphrodite
Comment tu as connu Pimentine ϟ
Des suggestions pour Pimentine ? Des sugquoi ?
C'est quoi, Pimentine ? ϟ La sw4ggance.
Personnage sur l'avatar ϟ Kurasame [Final Fantasy Type 0]





Revenir en haut Aller en bas




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
29.07.14 18:39

Bienvenue sur Pimentine Aslan !

Alors, je suis désolé, mais l'agent administratif que je suis ne peut pas valider pour l'instant ton caractère. En effet, il est un peu dark, et pas très monde magique.
Sache qu'il n'y a pas de drogue dans le monde magique. La seule addiction connue est celle au sortilège d'allégresse (ou au felix felicis, mais c'est super cher, donc c'est même pas la peine). En plus, si ton personnage utilise des drogues humaines, il se fera forcément repérer par la police magique et se fera briser sa baguette.
Du coup, il va falloir me modifier tout ça et faire moins dark.

N'hésite pas à remonter ta fiche quand tu auras apporté les modifications :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

Invité



Message
30.07.14 18:25

Je passe prévenir que j'ai changé le caractère, j'espère qu'il sera un peu mieux cette fois-ci ~
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
31.07.14 20:10

C'est beaucoup mieux, tu peux continuer maintenant ! /jette des lunettes/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

Invité



Message
03.08.14 21:12

Voilà voilà, c'est pas extraordinaire mais c'est terminé ! o/
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
04.08.14 18:36

Alors, j'ai très envie de te valider, mais il reste quelques petites incohérences dans ton histoire - que l'on va vite corriger, ne t'en fais pas !
A partir du moment où les deux personnages sont adultes, et en particulier le passage de l'incendie, on se perd un peu. On ne comprend pas si ton personnage vit du côté moldu ou sorcier.

Le problème, c'est que si il vit du côté sorcier, tout le passage de l'incendie ne va pas. Premièrement, les pompiers sorciers sont extrêmement rapides et efficaces, ils transplanent, ils jettent tous des aguamenti maxima et c'est bon. Enfin, personne ne meurt, dans les incendies sorciers. Et ils auraient fini depuis un moment, le temps que Aslan débarque !

Ensuite, autre problème, c'est celui de l'hôpital (moldu, sorcier, on ne comprend pas trop non plus). Les soigneurs n'administrent pas des sortilèges d'allégresses. Si il y a un problème, ils donnent une potion de sommeil et voilà, à plusieurs reprises, ils vont venir des psy, mais ils administrent pas ce genre de sortilège.

Voilà, je te laisse discuter de ça, ou le modifier directement, et après on pourra valider ta fiche :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


avatar

Invité



Message
04.08.14 19:20

Alors alors. J'ai modifié quelques passages en précisant que tout se situe côté Moldu de Londres, et en changeant les quelques passages qui allaient en contradiction avec ça. Donc, du fait des pompiers moldus, il a perdu sa soeur, puis il s'est lui même lancé le sortilège d'allégresse, ne voyant que cette solution pour l'aider à tenir le coup (Oui j'ai résumé les modifs en gros.)

Voilà, j'espère que ce ser mieux ainsi o/
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

Invité



Message
15.08.14 15:27

Je me permet d'up ?
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Papa Fayot
Messages : 157
Date d'inscription : 12/05/2014



Message
15.08.14 22:14


Bienvenue à Londres !


Mes excuses pour le retard, bon jeu sur Pimentine ♥


Félicitations ! Tu es désormais validé, ta fiche est certainement trop cool, et tu vas désormais pouvoir jouer avec tous les autres sorciers, créatures et hybrides du forum ! Quelle veine hein ♥.

Sache que, si tu veux faire les choses dans l'ordre, je t'invite à te rendre dans la catégorie des listes et des recensements. Là-bas, tu vas pouvoir recenser ton métier, ton avatar, ton quartier, et pleins d'autres choses. On compte sur toi !

Après, il faudra penser à bien t'occuper de ton sorcier. Tu trouveras un endroit pour établir des relations, et même un autre pour gérer tes rps. Et puis, le plus fun dans tout ça, ce sont les péripéties ! Ne les rate pas, ce serait dommage.

Bon, on a fini avec les infos de base, on va te laisser tranquille. Surtout, amuse-toi bien sur Pimentine ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas

Wild roar - Aslan

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIMENTINE ! :: 
 :: Inscription Administrative :: Bienvenue à Londres !
-
Vote pour Pimentine parce que tu l'aimes ♥



Et si tu as un soucis, rends-toi sur la F.A.Q. !